RSS

Archives de Catégorie: Enluminure

LE LIVRE EST COQUET…

LE LIVRE EST COQUET…

Le livre est un objet coquet qui ajoute à ses tenues variées (couvertures en cuir, tissu, incrustations diverses….), des accessoires tel le marque-page, l’ex-libris ou le fermoir. C’est ce dernier accessoire qui nous intéresse ici. 

Il y a quelque chose de mystérieux, de captivant, d’hypnotique, de magique dans un fermoir, ce mécanisme qui ferme un autre objet magique : le livre…Quels secrets protègent-ils ces petits bijoux en cuir, cuivre, étain, fer, laiton, argent, etc….. et parfois en or ou incrustés de gemmes ? Même le plus banal livre de lois prend l’allure d’un grimoire plein de merveilles…

Faisant suite au volumen, l’ancêtre du livre moderne –  en Occident – est le codex constitué d’un assemblage de  planchettes  de  bois couvertes de cire qui seront, petit à petit, remplacées par du  papyrus et du parchemin par les Romains au  IIe siècle avant l’ère commune. Vers la fin du premier siècle, les  premiers livres, avec ce que l’on peur appeler les premières reliures, prennent leur essor.

 

1e51bee5a73cbb4802d1e020027b2e00.jpgth.jpg

Dès le Moyen Âge  l’habitude d’ajouter des fermoirs aux reliures est prise.  Au début de l’apparition des livres, les ouvrages (manuscrits) étaient rangés couchés, les fermoirs servaient autant  à maintenir la reliure qu’à un usage décoratif.  Les fermoirs fabriqués par les ferronniers et les forgerons étaient gravés par les ciseleurs, les orfèvres….,recouvert de cuir par les cordonniers, de simples lanières furent aussi en usage.  Les livres sont alors encore rares et très précieux. A partir du XVIe siècle, les livres se multipliant (les caractères mobiles et le papier  sont passés par là depuis un moment…), on les rangea debout, sans fermoir. Les fermoirs continuèrent cependant à orner les ouvrages religieux, les beaux livres que commandaient les riches personnages, les  ouvrages épais qu’il fallait à tout prix maintenir fermer. L’histoire des fermoirs est complexe avec ses périodes fastes et les autres…

 

b8eef0808b9ba6c571c9db492c59d6f9--queen-maxima-old-books.jpg

Depuis une quarantaine d’années, le goût pour le médiéval  (à travers les fêtes) et la fantasy a donné un regain de prospérité populaire  à ce bel objet qu’est le fermoir, le faisant sortir de la sphère des bibliophiles, des collectionneurs et des reliures d’art.

L’histoire des fermoirs fait partie de l’histoire de la reliure, une histoire longue et passionnante que tout amoureux des livres devraient explorer….(tout comme l’histoire du papier….)

Nous nous contenterons ici de quelques images, du simple fermoir au plus travaillé…. Anciens ou modernes, voici de petits bijoux pour livre coquet….A vous d’aller plus loin, si l’objet vous séduit…

Les photos appartiennent à leurs créateurs, la plupart des images ont été trouvées sans nom d’auteur. Le copyright est à eux, bien entendu…

 

22c5fda5c869f8ff084ba571e1f5ed17.jpg31.jpg

6cc0582fe0f065260b8e191daba08680.jpg589ddf772f0f41c8f95b4076eebe45c6.jpgAncora de Salvacion 4.jpgantique-book-with-metal-clasp-F32620.jpgAugsbourg, vers 1475.jpgBook Clasps 1.jpgbook-with-clasp.jpgcorner-of-old-bible-with-metal-clasp-on-wood-RCPCET.jpgfull.jpgil_fullxfull.350492907.jpgp.jpgtypfp-b12-se_clasps.jpgtypfp-b12-se_front-cover.jpgstock-photo-antique-photo-book-cover-386126626.jpgSammelband_CHF_edge_view.jpgSalzbourg, 1478.jpgNuremberg, vers 1495.jpgil_fullxfull.780110888_t5w9.jpgFlorence, vers 1480.jpgfermoir.jpgf2743d786db1be03b40105c2aaaf6260.jpgf9e1f63438c462a93e071a7993482a4d.jpgeba679aa1b45de93abd1e9f0a019c1da.jpge7a8ae440673ee8da01ba3379886ef77--prayer-book-french-silk.jpgDSC06365_l.jpgdepositphotos_106667708-stock-photo-old-ancient-book-with-golden.jpgd55a2ccd15e37741531c078fe9f70793.jpgcrouch_rare_books_clasp.jpgCouple-clasp-3-web.jpgbuckle-book-clasp-stock-picture-1072729.jpgbook-with-clasp-1816-artist-unknown-alexandria-virginia-written-by-john-h-livington-american-17461825-artist-john-h-livington-origin-RKTD28.jpgbook-clasps.jpgBook+Clasps2.jpgBâle, 1496.jpgAutriche, vers 1435.jpgAnvers, vers 1537.jpgAllemagne (Augsbourg) avant1580.jpga4bdca62e96e85786d2437e5b9b7240f--notebook-ideas-shop-interiors.jpg3014076500_582c565c27.jpg80028380.jpg78100193f8ec6e98899996f74c595739.jpg806696f3219e667123b21cef0f7e830f.jpg71575f8d4597dc3ffff0513a544d4541.jpg771a03d15b35ce7f9f9c994d0d25ee06--victorian-books-antique-books.jpg91fa47f174ca1de9574f8fd7340d3cc8--engraving-illustration-door-knockers.jpg54b78c5ff24fbd8621aabca0e2c63142.jpg22c5fda5c869f8ff084ba571e1f5ed17.jpg33c6cfc5331d991f012bcf145afe70e2.jpg9e69a230773f5e99449ed345982167f6.jpg7a278e70e241c8d22f9efd60e865a4c4.jpg7ce1b4cb6e0c8ea9416cfbb76afeaa95.jpg7b0a24f91d8f7a342cbf523d2e9980b6.jpg

5a21c1c1ca405a46f734fc5241499b29--victorian-books-antique-books.jpg6c3b6efa76d3e0d2a0fcd67d0ea699ae.jpg2origclasp.jpg1eba089a8b8ca5db972dbf953e4f2eb2.jpg

 

 

1f6f67542192d19f07bb84049687d3d6--antique-books-old-books.jpg0f0edca0730f6408dcb0b6d7c33bcb16--christian-symbols-new-testament.jpg

 

 

9-Cp_fermoir_Viane.jpgbijbel.jpgdsc-2780d.jpgSV-NT-1827-BandSlot-II.jpgb8eef0808b9ba6c571c9db492c59d6f9--queen-maxima-old-books.jpg6539165.jpg1702-Lindenberg-Band-II.jpg31.jpg

 

 

 

Étiquettes : , , , , ,

LE LIEVRE ET LE MANUSCRIT…

LE LIEVRE ET LE MANUSCRIT…

Le lièvre et le lapin sont  omniprésents sur les enluminures des manuscrits anciens. Si l’anthropomorphisme semble dominer,  certains lapins (ou lièvres) « au naturel » sont dessinés avec réalisme ou beaucoup d’originalité.

Lièvre et lapin font partie depuis la plus lointaine antiquité des symboles courants.Toutes les civilisations leurs ont accordé< tel ou tel pouvoir, savoir, vertu, etc.

 

4d5cced9687b99ab5a171a9e8eb86136--art-medieval-medieval-manuscript.jpg

5c277c5973672bd323af862141b5038c.jpg5cf86ea18db72940fdddde8b0aeee888--cute-bunny-medieval-art.jpg7d6d80683ce2c4ebf52af013afdf8400--medieval-manuscript-medieval-art.jpg19cab8a28ccb59c97a176bab482ab6ba.jpg71e2b936c3d44b795ff9a6a29d89e2ec.jpg88af9b3cf311ff00d50e09ce34cbe236--leiden-scribe.jpg348ddaf95b74a3ae8863d5f3a394593e.jpg677ac2426b45e393eed4f5a2cbc826b4.jpg6219b1f9d3fae8e76b58a9ac838f416d.jpg7830d3b15de38cd8843b24de0701b50a--art-medieval-medieval-manuscript.jpg12597b7750912f3ac78a7927c5176672.jpg42143e1f3bd98e0f696c6fde2fb08b28.jpg67173a87fa60967f15fbb5db217c3868--bunny-art-illuminated-manuscript.jpg244458ffc4996bc6724b8d2910617bd2.jpg

923319ce13a602dfafe4d8a101f8fd9a--medieval-manuscript-illuminated-manuscript.jpg961430-024fbd32-d724-11e4-91d8-f0bc1d307f16.jpg160608125608-medieval-killer-rabbits-9-super-169.jpg160608125751-medieval-killer-rabbits-10-super-169.jpgbcd79de1d7f479e4c101b7183dca441f.jpgbf7548cf6264ed301f7a7a8ea72a9b9f.jpgbf8874aecb56c9156ec6eb677c96f407--rabbit-art-illuminated-manuscript.jpgbodl_Douce5_roll208H_frame1-f.jpgbodl_Douce6_roll244.2_frame11-f.jpgBunny-1-600x390.pngbunny-vs-angel2.jpgc5a12f821d05981fbd67904bc814b06f--rabbit-illustration-th-century.jpgC9hOgFFXoAAsHMm.jpgdaed5c6af020607c81572d68cd708f50.jpgde926807fc04480e0f03c439f135001c--st-gallen-celtic-designs.jpgdea9494f18b75630a192c3b405474674--illuminated-manuscript-middle-ages.jpge9e54f08a0db081f02e0609551f8253b.jpge140fe911c81b3c72d4a947c0b23149f.jpgfor-some-reason-killer-bunnies-were-a-thing-in-medieval-times-x-photos-210.jpgfor-some-reason-killer-bunnies-were-a-thing-in-medieval-times-x-photos-215.jpgfor-some-reason-killer-bunnies-were-a-thing-in-medieval-times-x-photos-216.jpgkiller-bunny.jpgkiller-rabbit.jpgkiller-rabbits-medievil-1.jpgkiller-rabbits-medievil-14.jpgMedievalBunny_01.jpgMedieval-Rabbit-2-600x390.pngMedieval-Rabbit-3-600x390.pngob_9aa898_0-12akuiuawpgptltw.jpgrabbit-and-sword.jpgRoyal-3-D-VI-f.jpgtumblr_mo2uzrUe891rqxd5ko1_1280.jpgth.jpgkiller-rabbits-medievil-10.jpgFDFDHHF.jpgd62a2f8347bcbcccaf1480562f4f2f51--medieval-manuscript-illuminated-manuscript.jpgcde5778e08991da5074122894f8f5a90.jpg160608130024-medieval-killer-rabbits-11-large-tease.jpg057816167acdc455f8f86168bbb65f29--som-medieval.jpg09829aa147caed244f87dc0bb4768a11.jpg6306ea5f740b102663025e9b801e0050.jpg939b78a116d9a63bc54fef16d1238fad.jpg73b64ca1fa17633a6f6696bab2d7790f.jpg84c5158e17febb4d3aa27f6c145994db.jpg194x8dzv9iaqgjpg.jpg678be79f65931763f0c83c8a5c29a78e.jpg6154f1d8a77cb3183662e7e45fe59258.jpg72795d16d19a2825e1b566ed85f4b9e1.jpg182464-289738-atibbar1jpg-620x.jpg7009269.JPG339042383f840040f7151d04ee355f09.jpg1365910112-5.jpg7699243818_f188d31fba_z.jpg160608101623-medieval-killer-rabbits-1-super-169.jpg160608123350-medieval-killer-rabbits-2-super-169.jpg160608124046-medieval-killer-rabbits-4-super-169.jpg160608124357-medieval-killer-rabbits-5-super-169.jpg160608125035-medieval-killer-rabbits-8-super-169.jpga0bde3749aa293de1a2fc3e1bc05a35b.jpgb0be61e7888bc619ceeb617526e5040a.jpgb67bcc3732710e291a9975bac1baae9f--italian-greyhound-medieval-manuscript.jpgbf8874aecb56c9156ec6eb677c96f407--rabbit-art-illuminated-manuscript.jpgbodl_Ashmole1525_roll187J_frame6.jpgc6e2d604bebf81e6b9fbb20e6094d5f2--gorleston-rabbit-art.jpgC0171222-Hunting_rabbits,_14th-century_manuscript-SPL.jpgcec97b20a7a9ad3f566f4b6e5a0553cd--medieval-manuscript-illuminated-manuscript.jpgd62a2f8347bcbcccaf1480562f4f2f51--medieval-manuscript-illuminated-manuscript.jpgdce52f0f653a6f490967a954839c4204--bunny-hutch-bruges.jpgE1B.jpge71c29a779f0682b9eeb032f928c5957--rabbit-art-illuminated-manuscript.jpgecd21f3a6aac0bd5d18af03b663d607e--british-library-a-stick.jpgfish-rabbit-1.jpggetty+unknown+manuscript+rabbits+enhance+00241601.jpgGorleston Psalter, England 14th century (British Library, Add 49622, fol. 133r).jpgimg9206.jpgMedievalBunny_01.jpgtumblr_masu7z14CT1rqxd5ko1_1280.jpgfc1573d90e0346d624ff902ce998b302--folktale-illuminated-manuscript.jpgd7daf668d3d8e9279a6c500f3341595a.jpg79931bd013334accd27130fdfbd3b74d.jpg677ac2426b45e393eed4f5a2cbc826b4.jpg2c80160d04a8f6f9d2a673c0339e1918--romanesque-illuminated-manuscript.jpg4b5cab73140b7bb7c3aac5ea892b741b.jpg4c63878b65cfaf6ab7ff9b7f9daf0e6d--gorleston-british-library.jpg7d6d80683ce2c4ebf52af013afdf8400--medieval-manuscript-medieval-art.jpg8a0d15e8ec179ab82729074b692f6c8c--british-library-medieval-art.jpg09c7f1bf617cc3682d67d5bcdf316f08--medieval-manuscript-illuminated-manuscript.jpg71ec91eda5eccedeeadbe3d0e0101226.jpg5df5985dfe21025e60165e688db40fbd.jpg216af07ec72e3ac5997669b4d9d0bfdc--rabbits-french.jpg65d4168aadb171fe8799461a0fb84c48.jpg0d263d2b19b55736e6cb9917a9d58252.jpg0-K6bYkYkhGimY4fXS.jpg0-LLsXhJ9EWOkUaSH8.jpg7e0956c7d362f889fe9dd57829968693.jpg5aea6f90b72e156ca9d976edd365747c.jpg2e3c96baa04e965a1b57402d0a760573.jpg01-05-bsg.jpg0ba86186c73e4ad8022f0084a639fcd0--funny-rabbit-medieval-manuscript.jpg

 

Étiquettes : , , , , ,

UN TRES BON ARTICLE SUR SIR TERRY PRATCHETT ET SON OEUVRE….

UN TRES BON ARTICLE SUR SIR TERRY PRATCHETT ET SON OEUVRE….
Ce n’est ni sur un site « littéraire » pur et dur ni sur un blog dédié à la fantasy que nous avons déniché ce très bon article sur PTerry et son oeuvre, mais sur le site funéraire-info.fr !
Cet article a l’immense avantage de cerner en quelques mots, par exemple, la différence entre la  saga du Disque-Monde et celle du Seigneur des Anneaux…. que les néophytes auraient peut-être tendance à fourrer dans le même sac sous le prétexte que la fantasy c’est la fantasy… Des ouvrages de fantasy des deux côtés, certes, si on n’y regarde pas plus ou que l’on a la vue qui baisse dangereusement… Mais les similarités s’arrêtent là. Alors que Tolkien, linguiste et philologue, raconte  deux choses : une histoire et à travers cette histoire comment se forge une mythologie en en créant une sus nos yeux, Pratchett se veut satiriste de haut niveau clonant notre monde pour le faire revivre revu, corrigé, tordu dans tous les sens….  et tout plat …sur le dos de quatre éléphants perchés sur une tortue géante qui dérive dans l’univers.
pratchett
Le lien vers le site en question : http://www.funeraire-info.fr/terry-pratchett-mort-du-voltaire-de-notre-temps-37753/
Contrairement à ce que préconise l’auteur de l’article lorsqu’il conseille deux (excellents) ouvrages par lesquels commencer à s’introduire dans le Disque-Monde, nous préférons conseiller de lire les ouvrages dans l’ordre dans lequel ils ont été publiés, ne serait-ce qu’en raison de l’ordre d’apparition de personnages récurrents qui est importante. Il n’en reste pas moins que chaque ouvrage étant une histoire complète, libre à tous de les lire dans le désordre, quitte à se perdre un peu dans le labyrinthe. Nous partageons en revanche entièrement l’avis de monsieur Bailly en ce qui concerne l’équipe du Guet (la police de la ville d’Ankh- Morpork), une équipe qui, effectivement, vaut son pesant de cacahouètes !
Quoi qu’il en soit, Monsieur  Guillaume Bailly sait de quoi il parle  et il en parle bien ! IOn sent qu’il aime l’oeuvre entière de Pratchett et de plus maîtrise son Disque-Monde sur le bout des doigts. Ce qui n’est guère le cas de la majeure partie des  auteurs des articles que nous avons lus ces derniers jours  un peu partout….!
Voici un copié.collé de cet article paru sur funeraire-info.fr
Les mages de l'Université et l'Invisible et le Bibliothécaire...
Terry Pratchett, mort du Voltaire de notre temps

Par Guillaume Bailly mar 14, 2015

Sir Terry Pratchett nous a quittés cette semaine, et il est apparu que cet immense écrivain était moins connu en France qu’il ne le méritait. Hommage en forme de présentation posthume.
Terry qui ?
Connu d’un cercle relativement large de fans en France, Terry Pratchett peut sembler, vu d’ici, un écrivain de fantasy certes célèbre, mais cantonné à ce domaine confidentiel. C’est mésestimer la portée de son œuvre : dans le monde anglo-saxon, Terry Pratchett était une star.
En Angleterre, sa patrie, Sir Terry était aussi, voire plus, connu que JK Rowling, l’auteur de Harry Potter. La sortie d’un nouveau livre de Terry Pratchett déclenchait l’équivalent de la couverture médiatique de la sortie en France d’un livre de Michel Houellebecq… Mais tous les six mois, puisque, travailleur acharné, Sir Terry publiait deux livres par an en moyenne.
Sur tous les sujets, d’ailleurs : en dehors de sa série du Disque Monde, quarante volumes, il avait écrit des livres pour enfants, des romans de science-fiction, mais aussi des livres de vulgarisation scientifique, et même un tome sur sa passion des chats.
Cette œuvre considérable lui avait valu l’anoblissement par la reine d’Angleterre, Terry devenant Sir Terry Pratchett.
Très impliqué dans la défense animale, Terry Pratchett n’hésitait pas à donner de sa personne pour défendre les causes qui lui tenaient à cœur. Atteint d’une forme rare de la maladie d’Alzheimer, il plaida en Angleterre pour le droit à mourir : son intervention fit la une des journaux.
Oeuvre littéraire
La différence entre un écrivain de fantasy lambda et un immense écrivain de Fantasy tient un une nuance parfois subtile, la portée de son œuvre. Tolkien, que Terry Pratchett adulait, était et est resté le plus immense écrivain de fantasy, tout simplement parce que son œuvre déborde largement de l’histoire racontée : Le Seigneur des Anneaux n’est pas un récit inspiré de la mythologie, mais une étude sur la façon dont les mythologies se créent.
Et les livres de Sir Terry ne sont pas des livres de fantasy sans ambition : dans sa façon de faire du Disque-Monde un reflet du nôtre, de provoquer une réflexions sur les sujets de société, Pratchett utilise les univers parallèles pour scruter le nôtre. D’autres l’ont fait avant lui : Voltaire, Cervantès…
Très éloigné au final de l’auteur récréatif qu’il pourrait sembler être, Terry Pratchett se verra certainement, au fil du temps, accéder à la stature qui lui revient de droit : celle d’un immense écrivain satiriste.
Par où on commence ?
Avec près de 70 livres abordant des genres très différents, difficile de choisir un livre de Pratchett pour le découvrir. Le choix qui va suivre est totalement subjectif.
Donc, c’est mon avis, et je le précise ici à l’attention des fans qui suggéreraient sans doute d’autres livres, je me permettrai de vous pousser vers deux livres du Disque-Monde, l’immense avantage de cette saga étant d’être constituée de romans indépendants qui n’ont pas à être lus dans l’ordre.
« Le Faucheur » : La Mort (qui est un personnage à part entière dans les livres de Pratchett) a disparu (parce que « la Mort est un mâle, un mâle nécessaire »). Tandis que les morts-vivants apparaissent à tous les coins de rue, dans une ferme, un ouvrier agricole grand et maigre fauche le blé. La Mort est redevenue mortelle, et compte employer au mieux le temps qui lui est imparti.
Peut être le plus mélancolique de la saga, il est question ici du temps qui passe.
La Mort. IL aime les chats.
La Mort. IL aime les chats.
« Le Guet des Orfèvres » : Ca chauffe dans les rues d’Ankh-Morpork. Entre les dragons qui explosent, les meurtres inexpliqués et les feux d’artifice, ça sent le roussi. Le hic, c’est que Sam Vimaire, le chef du Guet, prend sa retraite et se marie avec la richissime Sybil Ramkin. Il doit rendre sa plaque à midi pétante et va avoir besoin d’un petit remontant en voyant ses nouvelles recrues : l’agent Détritus (le troll, très intelligent quand les nuits sont fraîches), l’agent Bourrico (le nain) et l’agent Angua (la belle qui a tout de même un petit air… lupin !) qui viennent grossir les rangs du Guet de nuit pour sa dernière enquête. Celle-ci sera ardue.
Le Guet, à l'époque ou ils n'étaient que quatre
Le Guet, à l’époque ou ils n’étaient que quatre
La série du Guet, une des préférées des fans (il y a des séries dans la série du Disque-Monde mettant en scène des personnages récurrents) est un modèle d’humour burlesque et d’observation fine de la nature humaine. L’intégration, dans ce tome, de femmes et de minorités dans une force de police conservatrice et archaïque vaut son pesant de cacahuètes.
Puis le Guet recruta…
Un ordre de lecture prenant en compte l'ordre d'introduction des personnages
Un ordre de lecture prenant en compte  à la fois l’ordre d’introduction des personnages et une certaine logique.
Et donc ?
Après sa mort, Terry Pratchett entre au panthéon des écrivains, à côté, affirmons-le, de Voltaire, Cervantés, Jonathan Swift… Lire Sir Terry Pratchett n’est plus désormais du domaine de la passion ou du loisir : c’est de la culture générale.
A vous, donc, de vous cultiver.
Guillaume Bailly
Havelock Veterini, le Patricien. Un personnage fascinant.  Très très souvent le chouchou des dames fans de la saga.
Havelock Veterini, le Patricien. Un personnage fascinant. Très très souvent le chouchou des dames fans de la saga.
 

Étiquettes : , , , , , ,

OUVREZ UN LIVRE POUR L’OUVERTURE DE LA CHASSE

OUVREZ UN LIVRE POUR L’OUVERTURE DE LA CHASSE

Ouverture de la chasse ce dimanche. Un bon prétexte pour découvrir de nouveaux livres.

Ouverture de Chasse en Normandie

Ouverture de Chasse en Normandie

Une ouverture de chasse en Normandie, par « Fusillot ».

L’ouverture de la chasse est un jour important.
A cette occasion se retrouvent une douzaine de fusil, dont un vieux colonel, son fils, des chiens dont Médor, quelques notables des environs au caractère bien trempé et…

C’est à la fin du siècle dernier que Paul Reveilhac, auteur entre autres d’un célèbre Bécasse, fit paraître cette savoureuse nouvelle qui mettra, sans nul doute, ses lecteurs de bonne humeur.

Il y a aussi ceci : 

garenne

ou cela :

Souvenir d'un Fusil de Chasse

Souvenir d’un Fusil de Chasse

et aussi cet ouvrage ancien à feuilleter sur le base de données Gallica, ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5831464c

chasse gallica

chasse gallica 2

 

A s’offrir ou à offrir (le temps de Noël et du Porcher n’est pas si loin…), ce célèbre et magnifique ouvrage médiéval :

chasse phoebus

chasse moyen age

 

kidghiuognsngn,f

fez

phoeb_1_m

Web cerfs g phebus

gaston

 

 

Étiquettes : , , , , , ,

MINIATURE BOOKS – LIVRES MINIATURES

MINIATURE BOOKS – LIVRES MINIATURES

Un article paru dans The Telegraph de ce jour sur les merveilleux livres miniatures.

Ce lien, mbs.org, vous ouvrira les portes du  site de la MINIATURE BOOK SOCIETY où vous trouverez une foule de renseignements et des liens vers d’autres sites.

Copié/collé de l’article du Telegraph :

Miniature books: it’s all in the small print

Is a book still a book if it’s too tiny to open? Horatia Harrod meets the collectors of the world’s smallest books.

There is a certain madness to the world of miniature books. The smallest ones, which measure less than a quarter of an inch, cannot be opened; even if they could, their type could not be read without the aid of a microscope. Louis Bondy, the now-deceased guru of 20th-century miniature book collecting, once had a terrifying experience with one that measured less than a millimetre: he breathed onto it and it blew away “like a speck of dust”. “It was a miracle,” he later wrote, “that I managed to find it again.”

Tiny books inspire grand passions. Neale Albert, a 75-year-old former lawyer, has been collecting them for 20 years. The reason, he says, speaking from his home in Manhattan, is practical: “What would you do,” he says, “if you loved to collect things and you lived in a two-bedroom apartment?” Yet as time went on, and his collection swelled to 3,500 volumes, Albert found it necessary to purchase a second apartment to accommodate his burgeoning library. Julian Edison was hooked by miniature books in 1960, when his wife presented him with a complete miniature set of Shakespeare on their first wedding anniversary: “I said what you would say, ‘Wow! I’ve never seen anything like that.’” Four years later, the library of a chemist, Percy Spielmann, came up for auction; Edison bought all 800 books, housed in custom-made Lilliputian bookcases, and his collection now runs to 15,000 volumes.

‘Shiki no Kusabana’ (flowers of seasons), a contender for the title of the world’s smallest book. Seen here next to a needle tip. (AFP/Getty)

Small books don’t necessarily mean small prices: London-based dealer Sam Fogg recently sold a 16th-century miniature prayer book for close to £3 million. Edison himself recently acquired a miniature diary kept by a 13-year-old girl who was in the last lifeboat to cast off from the Titanic; it is worth just over £15,000. However he is keen to point out that he aims to create a comprehensive collection: “I’d buy something for a $1 or $5, if it was of interest.”

 

49032_minbks_ Ch01_Anne Boleyn.jpg

Miniaturure books – books of three inches or less – have been around for almost as long as full-size books. “They were created for reasons of practicality, curiosity and aesthetics,” says Edison, who owns two-inch clay tablets onto which ancient Babylonians inscribed cuneiform lettering in around 2200 BC. Within 20 years of Gutenberg printing his Bible in 1455, miniature printed books were being produced and for several centuries afterwards religious books dominated the market. Book-makers worked with magnifying aids and miniature tools, binding their creations in leather, and adorning them with gold thread and precious gems.

minibook2

Edison’s most prized book is The Fruits of Philosophy, a guide to contraception published in 1832 by a Massachusetts physician in a 3-inch-edition, hoping, perhaps, to evade the authorities. The tiny type did not save him. He was fined and imprisoned for his corrupting text.

Edison likes to read his books, but Albert thrills to the bindings. His favourite is one he acquired in Barcelona. “It was bound in the year I was born,” says Albert. What’s it about? “I don’t know! It’s in Catalan, so I can’t read it.”

For more information on miniature books, visit mbs.org

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Des manuscrits médiévaux numérisés et manipulés en 3D…

Des manuscrits médiévaux numérisés et manipulés en 3D…

LE livre par excellence, le manuscrit enluminé, (rêve de tout bibliophile….) entre dans l’univers de la 3D. Au lieu d’ôter de la magie à ces ouvrages magnifiques et fragiles,cela semble y ajouter une pincée de sorcellerie…S’ils faisaient un petit effort en direction d’une décoration moins…dépouillée… nous pourrions presque nous croire dans la bibliothèque de l’Université de l’Invisible d’Ankh-Morpork, bibliothèque un peu particulière sortie de l’imagination du célébre auteur anglais Sir Terry Pratchett.

Un article du magazine ACTUALITTE daté mardi 05 mars 2013  (http://www.actualitte.com)

Le futur du XIe siècle !

« Les ouvrages médiévaux vont connaître une nouvelle vie, grâce à un processus de numérisation qui permet de les consulter en 3D. Le système, présenté aujourd’hui même à l’occasion du CEBIT, le plus important salon high-tech, qui se déroule en Allemagne, à Hanovre, a été développé par l’institut allemand Fraunhofer.

Ouvrage médiéval enluminé.

Ouvrage médiéval enluminé.

Les utilisateurs et les curieux ne verront plus au travers d’une vitrine les textes anciens : le procédé de numérisation mis en place présente des livres en latin, avec des illustrations, offre de manipuler en temps réel et en trois dimensions les ouvrages. Le lecteur, pour se faire, se positionne à quelques mètres d’un écran, et doit serrer la main, tout en la levant, pour faire fonctionner les capteurs de la caméra. Ainsi, il lui est possible de déplacer le livre et de le parcourir.

Cette détection des mouvements, sur le principe d’un jeu vidéo, capte et identifie alors quelques gestes précis, conçus pour faire tourner les pages, et déplacer le livre.

VOIR UNE DEMONSTRATION VIDEO ICI : http://www.youtube.com/watch?list=PL3B30E99EA200078A&v=d5oQEvGnXs8&feature=player_embedded

En collaboration avec la Bibliothèque d’État de Bavière, à Munich, l’institut a souhaité développer une technologie qui permet au plus grand nombre de pouvoir consulter des livres rares et anciens. « Je pense que le plus ancien ouvrage qui a été numérisé à ce jour à au moins 1000 ans », explique le chef du projet, Paul Chojecki. « La prochaine étape serait d’améliorer le contenu numérique. Parvenir à faire une recherche ou présenter une traduction immédiate si, par exemple, vous ne parlez pas latin. »

Ouvrage médiéval enluminé.

Ouvrage médiéval enluminé.

La technologie pourrait d’ailleurs avoir d’autres applications, plus commerciales, dans le cadre de librairies qui offriraient alors de consulter des titres qu’elles n’auraient pas en stock, tout en permettant au client de les feuilleter. L’institut avait réalisé les premières présentations de son service en octobre 2012. « Nous pouvons créer des livres en 3D grâce à la numérisation. Et puis, comme on peut le voir, nous pouvons les présenter de manière interactive, les ouvrir, les faire pivoter, juste d’un geste, sans toucher l’écran. »

Les premières expérimentations ont été faites avec la Bibliothèque nationale de Monaco. « Ils voulaient obtenir que leurs livres soient en trois dimensions, mais également les rendre accessibles au public », explique Paul. »

 

 

Étiquettes : , , , , , , , ,