RSS

Archives de Catégorie: Exposition – Exhibition

LES LIVRES A RELIURES BRODéES…

LES LIVRES A RELIURES BRODéES…

Les couvertures brodées, dont les plus anciennes datent de la période médiévale, sont de luxueux petits objets qui réjouissent tous les amateurs de l’objet livre. Les fonds de couvertures sont le plus souvent en velours, le matériau le plus approprié. Ceux en soie ou en satin sont plus fragiles. Les broderies sont en  fils de soie, d’or, d’argent et ornées de  bandes en or et argent. Les bandes de métal (ou « passants ») battues fines sont cousues avec des fils de soie qui les traversent. Les ajouts de paillettes ne sont pas courants, les ajouts perles prévalaient au XVe siècle.

les fils d’or/argent étaient fabriqués en jumelant de longues et fines bandes d’or ou d’argent autour d’un fil de soie ou de lin, fil  tissé  ensuite dans la matière première ou utilisé pour la broderie. Des petits anneaux en forme de tire-bouchons fabriqués avec ces fils enroulés capturent la lumière et font étinceler le support. L’or et l’argent ressortent mieux sur le velours et le résultat valait la peine du long travail que cela représentait.

Certaines broderies ou certaines parties des broderies sont épaisses, ce qui ajoute un aspect encore plus riche à l’ouvrage.

Les broderies représentent un peu tous les sujets ou thèmes : des scènes religieuses, des saints, des anges, des scènes de chasse, des armoiries, des fleurs, des animaux…

Ces ouvrages luxueux n’étaient pas destinés (et ne le sont toujours pas) à être rangés debout, mais posés à plat. On pourrait penser qu’alors seul le premier plat (visible) aurait dû être brodé, mais presque toutes les anciennes reliures brodées le sont des deux côtés. Le dessous est  plus usé mais les couleurs plus fraîches et vice-versa. Les couvertures en velours ont mieux passé l’épreuve du temps comparées à celles en soie ou satin qui délicatement rebrodées de soie sont très fragiles.

Les couvertures les plus riches, les plus travaillées, les plus spéctaculaires sont la plupart du temps issues de bibliothèques royales ou de celles de riches personnages. Ils appartiennent aussi aux trésors des cathédrales et des églises. Vous pourrez en admirer dans certains musées, certains châteaux ou dans les bibliothèques qui possèdent ce genre de fond. On  ignore ce qu’il en est des collections privées.

Tous les ouvrages brodées ne sont pas là simplement pour montrer sa richesse, son bon goût ou pour leur l’aspect solennel, certains sont utilisés au quotidien tels les livres de messe (missels), les livres de poèmes… et pas extension le journal intime (surtout chez les jeunes filles)… La broderie est alors une simple personnalisation qui penche plus vers la mignonnerie que l’ostentatoire.

Le livre de poche ne date pas d’hier, cela fait plusieurs siècles que de petits ouvrages sont été conçus pour être  réellement  transportés une poche ou un réticule. On  trouve encore assez facilement parmi tous ces anciens ‘livres de poche » des petits ouvrages brodés (notamment du XIXe siècle) à des prix très abordables (par exemple, la période victorienne a été friande de ces livres brodées ou protégés par un tissu brodé).

Les couvertures brodées qui avaient totalement disparues réapparaissent depuis quelques décennies par le biais des travaux manuels (DIY en anglais) et des forums dédiés qui mettent en avant créativité de tous à travers la personnalisation des objets du quotidien ou de collection. Broder une couverture pour ses livres préférés, un livre d’or ou un journal n’est pas rare.

Il faut préciser qu’il existe aussi des couvertures amovibles brodées (nous reparlerons bientôt de ces couvertures de protection). Elles sont très à la mode actuellement dans la mouvance du fait-maison fait-main (DIY).

Quelques images

(les copyright des visuels appartiennent aux auteurs,)

Court dress
ca. 1750
British
Blue silk taffeta brocaded with silver thread
Purchase, Irene Lewisohn Bequest, 1965 (C.I.65.13.1aÐc)
photography by mma, Digital File DT253710.tif
retouched by film and media (jnc) 9_7_11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

NORMAN ROCKWELL : UNE EXCEPTIONNELLE EXPOSITION à CAEN…

NORMAN ROCKWELL : UNE EXCEPTIONNELLE EXPOSITION à CAEN…

Les illustrations de cet article sont Copyright Museum Norman Rockwell

42 tableaux seront exposés du 10 Juin au 27 Octobre  2019 au Mémorial de Caen.  Le prix du billet n’est que de 10 euros. Nous vous conseillons de réserver sur le site du Mémorial, un nombre limité de visiteurs étant admis par heure. https://billetterie.memorial-caen.fr/Vue/Rockwell/expoRockwell.php

 

Norman Rockwell (1894-1978) est l’un des plus célèbres peintres et illustrateurs américains. Tout le monde a déjà vu l’une de ses toiles ou l’une de ses illustrations pour des couvertures de magazine (321 couvertures époustouflantes pour le Saturday Evening Post de 1916 à 1963) ou des ouvrages de fiction. Ses oeuvres hyperréalistes ont été diffusées appliquées sur de nombreux supports. Scènes de la vie quotidienne des Américains moyens, images plus engagées, illustrations d’ouvrages de fiction, scènes humoristiques, ironiques ou caricatures…Le style Rockwell est reconnaissable au premier coup d’oeil. On en comprend les influences et on devine quels peintres et illustrateurs d’hier et d’aujourd’hui ont étudié son héritage. 

 Au moment de la Seconde Guerre mondiale, Norman Rockwell s’engagea sur le front politique et, en 1943, il se fit connaître du monde entier avec sa série de toiles Les Quatres Libertés (the Four Freedoms). Ces tableaux représentent la liberté de culte, de parole, la liberté  de vivre à l’abri du besoin et celle de vivre à l’abri de la peur. 

Cette exposition en tournée est proposée par le Norman Rockwell Museum et Caen est sa seule étape en Europe.  Site du musée Rockwell : https://www.nrm.org

Rockwell reconnaissait qu’il lui était parfois difficile de peindre toujours seulement d’après imagination. Il utilisa donc la photo pour insérer des scènes dans ses compositions. Partant d’une idée générale,  divers éléments dont il avait besoin étaient photographiés. Les personnages l’étaient individuellement ou à plusieurs, souvent en studio. Perfectionniste, il voulait l’exactitude dans les détails les plus banals et des accessoires  authentiques. Il savait obtenir de ses modèles la pose et l’expression faciale souhaitées. (Il existe des photos amusantes de Rockwell montrant les poses et les expressions qu’il recherchait.) Il utilisait ensuite un projecteur  pour afficher les photos  (toujours en noir et blanc). Il combinait et esquissait les  éléments de chaque photo, construisant progressivement l’image jusqu’à  obtenir la mise en place désirée  Ce procédé a été utilisé par Rockwell pendant une grande partie de sa carrière. 

11/28/1939-ORIGINAL CAPTION READS: Norman Rockwell, artist. Photo shows Rockwell painting with smoking pipe in his mouth.

En 1963, Rockwell  mit fin à sa collaboration avec le Saturday Evening Post  car on lui imposait  trop de contraintes, une ligne éditoriale qui  lui interdisait d’aborder des sujets plus complexes. Il travailla ensuite pour Look explorant les aspects les plus sombres de la vie américaine, tels que la lutte pour les droits civiques dans les années 1960. 

Interaction fascinante entre la photographie et la peinture, la façon dont Norman Rockwell créait ses tableaux et ses illustrations ne nous parait pas du tout une « tricherie ».  Il y a loin de la photo originelle à la toile finale. Chaque artiste à ses méthodes, ses recettes secrètes et nul doute que Norman Rockwell aurait utilisé les logiciels de traitement d’image.

Norman Rockwell n’a pas été le seul à utiliser la photographie comme outil de création complémentaire, certains artistes l’ont utilisée avant lui, d’autres après lui. Les dessinateurs de pin-up ont aussi beaucoup travaillé d’après des photos. L’arrivée dans les années 80  des premiers  logiciels de traitement numérique des images a ajouté un outil dans la trousse des créatifs, outil qui facilite les montages préliminaires, la recherche de mise en place.

Et, pour rappel, Utrillo travaillait d’après carte postale.

Rockwell n’était pas son propre photographe. il préférait recruter  des photographes  pour effectuer les prises de vue et les tirages. La plupart des photos ont été réalisées par trois hommes: Louie Lamone, Gene Pelham et Bill Scovill.

Rockwell a décrit ce modus operandi  comme «une forme de basse tricherie, une béquille déshonorante pour dessinateurs paresseux, une trahison des principes artistiques», traitant son projecteur opaque comme «une machine perverse, inartistique, créant des habitudes, paresseuse et vicieuse… J’en utilise un souvent et j’en ai honte. Je le cache chaque fois que j’entends des gens venir. »

(Original Caption) Photo shows painter Norman Rockwell seated in front of one of his paintings. (Photo by George Rinhart/Corbis via Getty Images)

Affiche d’une exposition passée qui montrait les photographies utilisées par Norman Rockwell pour composer certains de ses tableaux et illustrations.

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

LES LIVRES DE VERRE DE PASCAL CONVERT …

LES LIVRES DE VERRE DE PASCAL CONVERT …

Nos Petits Objets de Compagnie préférés déclinés en verre…

Les livres en verre de Pascal Convert 

En savoir plus sur l’auteur, c’est ici : http://www.pascalconvert.fr

Copyright Pascal Convert, photographes et galeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

LES PENSEURS DE KENJIO…

LES PENSEURS DE KENJIO…

Kenjio, de son vrai nom Daniel Lai, est d’origine chinoise. Il est né et a grandi à Kuala Lumpur, en Malaisie. Il s’est installé aux États-Unis en 2000. Il est titulaire d’un BA en linguistique (2003) et d’un MA en études d’Art / Histoire de l’Art (2006) de la Montclair State University. Il poursuit actuellement un doctorat en criminologie. Lorsqu’il fait une pause dans ses études, il crée des sculptures en utilisant des livres et des figurines en argile. Kenjio décrit ses sculptures comme un « reflet de la contemplation de nouvelles connaissances. »  Il utilise uniquement des livres périmés ou jetés. Il avoue toutefois que lorsque qu’il trouve un livre dont le contenu est odieux, il trouve satisfaisant de le découper et de le transformer en un objet d’art  qui fait sourire.

4b939570eb92398d834488347390552a--book-sculpture-sculptures.jpg

Vous pouvez acquérir l’un de ces sculptures dans la boutique Etsy de Kenjio : https://www.etsy.com/shop/Kenjio

Ici une video pour découvrir les très sympathique Kenjio dans son atelier : https://www.youtube.com/watch?v=EjeMP-doCD8&list=PLDB7BE6C232D65B76

Parfois, nous pensons (presque) avoir (presque) tout vu dans le domaine du book art et des « altered books », domaines explorés  depuis tant d’années par tant de créateurs, que désormais cela ne fera plus que se répéter, se copier, se décliner, se cloner… C’est alors qu’un autre créateur apparaît, qui innove avec poésie et humour, nous étonne encore une fois…et la magie recommence…

Copyright des photos Daniel Lai/Kenjio

3ac51a37d583741b7af2261f1c00d29e.jpg6f936bcfd5afce61dbc6681dc3eb707e.jpg

 

Artist-Daniel-Lai-Writers-Block.jpg7cac636388f7acddf6cd88db93f15ed2--book-sculpture-lai.jpg2095233.jpg1082101945.jpga78b19c085be0f627e6ed668a2036348.jpga9891313afc9819319ae0edcdc127516--art-therapy-altered-books.jpgbbd1d8cfa5faca1d0f68a74690cfeba7.jpgc3295664e6e4d2ea51b2dce2b0ea657b.jpgcontemplating-justice-daniel-lai-kenjio-book-sculptures-1-638.jpgil_570xN.327062122.jpgil_fullxfull.228529128.jpgisla_fullxfull.15836307_mpvul49u.jpg029cc53658dca4b4577fdbfa128b4c0b.jpg8024742d7ffe5472fc5b955e86182ad1.jpgcdb20f0df3b13a26c0d018b88d1a6b37--project-icarus-book-sculpture.jpge419c83e4e4ac29575de4c07935f0883--clay-crafts-paper-art.jpgil_570xN.330609884.jpgil_fullxfull.392267720_qksa.jpgsdvdsvds.jpgThe-Thinking-Mans-Book-Sculptures-by-Kenjio-2.jpgth.jpgil_340x270.1263690596_jooi.jpgil_340x270.720164625_rgc4.jpg053d7b0130742b54761a97c81c6fddd0--book-folding-quilling.jpg8bdd7904041b21e9f37515dd50acc1a1--the-thinker-artwork-ideas.jpgunnamed.jpgThe-Thinking-Mans-Book-Sculptures-by-Kenjio-2.jpgil_570xN.266439239.jpgil_340x270.1680209640_aj06.jpgf472c55a4fa39cdced39bedd4dc4bff4.jpgec74263af9fbfb01c382b75dd6277f79.jpge0e4f3c338716d6a57c6bcb6ba7a42fa.jpg1082101829.jpg56241fedbd32d1537e0c7a11173e9df3.jpg8579e360092565c22f7217e0f8dbaf50.jpg6283f3b93bd48680f22d0d6097d2d38b--book-sculpture-sculptures.jpg678af1cf4a4f7709493404c163ca4c5a.jpg12dc37b1ec1774fa7a956f96b2af3585.jpg05.jpg04.jpg1be53c57936dea4805fa6f7b3049da42.jpg524833f28bb4e0eabf412c36eee8df5e.jpg19.jpg437188AE4.jpg

 

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

BRONIA SAWYER ET LES LIVRES…..

BRONIA SAWYER ET LES LIVRES…..

Bronia Sawyer est britannique. Elle utilise souvent  les livres comme matière première et/ou comme inspiration. Elle explore différentes techniques, différents styles. Son site est ici : http://www.broniasawyer.co.uk/home/4547930967

Quelques images de ses créations…Copyright Bronia Sawyer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

LIVRES DE TERRE ….

LIVRES DE TERRE ….

La forme du livre inspire. L’objet-livre réel avec sa couverture et ses pages, ou simplement sa  silhouette très épurée, se décline en porcelaine, grès, faïence…

Un nouvel exemple qui démontre, si cela était encore nécessaire, que le livre fait partie des quelques objets  de compagnie qui titillent toutes les imaginations.

Découvrez, ci-dessous, quelques créations  contemporaines…

WENDY KERSHAW et ses livres en porcelaine. Les pages sont en porcelaine illustrée.

 

 

 

 

SJER JACOBS

 

AMANDA SILK

 

 

 

NIKKI KOMMERKAMP

 

 

 

 

 

 

 

 

EINGEL

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Gürbüz Doğan EKŞİOĞLU et les LIVRES…

Gürbüz Doğan EKŞİOĞLU et les LIVRES…
Gürbüz Doğan EKŞİOĞLU est en 1954. Il a reçu  64 prix, dont 23 internationaux. Illustrateur et caricaturiste pour divers journaux et magazines, il réalise également des couvertures pour les livres. Il pratique l’aquarelle, l’acrylique, l’huile et fabrique des objets insolites. Il dessine un univers fantastique, surréaliste et poétique qui parfois illustre les dérives ou problèmes de notre temps.  Il a exploité le thème du livre dont quelques images vous sont proposées ci-dessous. Vous en reconnaitrez peut-être certaines qui sont très connues, mais cela fait toujours plaisir de les revoir.
Nous vous recommandons de visiter son site : https://www.gurbuz-de.com/index-e.html
Si vous appréciez cet artiste, vous pouvez vous procurez des objets ou des posters
Le Copyright des images appartient à son auteur.

 

22-37

 

Étiquettes : , , , , , ,

WILLIAM BLAKE, le poète et peintre retrouvé…

WILLIAM BLAKE, le poète et peintre retrouvé…

Tout le monde connait  les quatres vers suivants de l’incontournable poète britannique William Blake :

Ces quelques mots simples ont été traduits un grand nombre de fois de façons différentes. Ces vers sont tirés d’AUGURIES OF INNOCENCE (poème que vous trouverez en entier en fin de cet article). Blake fascine et inspire toujours autant les écrivains, les scénaristes du cinéma et de la télévision, il en va de même dans le monde de la musique puisqu’un certains nombre d’albums ou de morceaux trouvent leurs racines chez W. Blake, ainsi que dans l’univers de l’art graphique. William Blake est de ces créateurs qui nourrissent tout le monde, de ces créateurs qui sont des sources semble-t-il, inépuisables.

L’événement du moment, c’est l’histoire de ces  deux passionnés du travail  de Blake qui se sont mués en détectives amateurs et ont fini par  retrouver, à Londres,  la tombe du poète. Tout a commencé lorsque  Carol et Luis Garrifo voulurent se rendre sur la tombe de W. Blake. Au cimetière de Bunhill Fields, ils ne trouvèrent pour toute indication qu’une pierre annonçant que le poète reposait, ainsi que son épouse, « tout près d’ici ». Depuis 1965, l’emplacement de la vraie tombe avait été perdu. La dépouille avait été déplacée lors de l’agencement d’une nouvelle pelouse sur une partie du cimetière. Décidés à retrouver l’emplacement exact de la tombe, Carol et Luis endossèrent l’habit du détective et  épluchèrent durant deux ans les archives et des anciens plans. Et leurs recherches ont porté leurs fruits, ils ont retrouvé la sépulture de Blake.

La Blake Society a levé des fonds à hauteur de 30.000 livres sterling pour financer une pierre tombale. Celle-ci a été dévoilée le dimanche 12 août 2018, jour du 191e anniversaire de la mort du peintre-poète.

La nouvelle pierre fleuries lors de son inauguration le 12 Août 2018

Voici deux sites qui vous permettront de découvrir ou d’aller plus loin dans votre connaissance des travaux de William Blake :

http://www.blakesociety.org

http://zoamorphosis.com

William Blake n’était pas seulement un poète, mais aussi un peintre, un aquarelliste et un graveur prolifique. Ou peintre et aussi poète… Son travail graphique est aussi puissant que son travail d’écriture. Il a illustré, entre autresles oeuvres de Shakespeare, Milton, Dante et des passages de la Bible. Voici, ci-dessous, quelques images de ses créations.

 

 Il ne faut pas oublier, en regardant ses tableaux, ses dessins  que W. Blake est mort en 1827. De même que ses poèmes, ses oeuvres picturales ont largement été mise à contribution dans divers domaines. Vous pouvez voir ses oeuvres dans différents musées, dont la TATE, à Londres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oberon, Titania and Puck with Fairies Dancing c.1786 William Blake 1757-1827

The Ghost of a Flea c.1819-20 William Blake 1757-1827

 

 

 

 

 

 

 

Et un grand, un énorme merci,

à Carol et Luis Garrifo

pour nous avoir fait cet inestimable cadeau

 

Auguries of Innocence

Pour écouter ce poème dit par Stephen Moss, c’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=loSd0OjRw1k
To see a World in a Grain of Sand 
And a Heaven in a Wild Flower 
Hold Infinity in the palm of your hand 
And Eternity in an hour
A Robin Red breast in a Cage 
Puts all Heaven in a Rage 
A Dove house filld with Doves & Pigeons 
Shudders Hell thr’ all its regions 
A dog starvd at his Masters Gate 
Predicts the ruin of the State 
A Horse misusd upon the Road 
Calls to Heaven for Human blood 
Each outcry of the hunted Hare 
A fibre from the Brain does tear 
A Skylark wounded in the wing 
A Cherubim does cease to sing 
The Game Cock clipd & armd for fight 
Does the Rising Sun affright 
Every Wolfs & Lions howl 
Raises from Hell a Human Soul 
The wild deer, wandring here & there 
Keeps the Human Soul from Care 
The Lamb misusd breeds Public Strife 
And yet forgives the Butchers knife 
The Bat that flits at close of Eve 
Has left the Brain that wont Believe
The Owl that calls upon the Night 
Speaks the Unbelievers fright
He who shall hurt the little Wren 
Shall never be belovd by Men 
He who the Ox to wrath has movd 
Shall never be by Woman lovd
The wanton Boy that kills the Fly 
Shall feel the Spiders enmity 
He who torments the Chafers Sprite 
Weaves a Bower in endless Night 
The Catterpiller on the Leaf 
Repeats to thee thy Mothers grief 
Kill not the Moth nor Butterfly 
For the Last Judgment draweth nigh 
He who shall train the Horse to War 
Shall never pass the Polar Bar 
The Beggars Dog & Widows Cat 
Feed them & thou wilt grow fat 
The Gnat that sings his Summers Song 
Poison gets from Slanders tongue 
The poison of the Snake & Newt 
Is the sweat of Envys Foot 
The poison of the Honey Bee 
Is the Artists Jealousy
The Princes Robes & Beggars Rags 
Are Toadstools on the Misers Bags 
A Truth thats told with bad intent 
Beats all the Lies you can invent 
It is right it should be so 
Man was made for Joy & Woe 
And when this we rightly know 
Thro the World we safely go 
Joy & Woe are woven fine 
A Clothing for the soul divine 
Under every grief & pine 
Runs a joy with silken twine 
The Babe is more than swadling Bands
Throughout all these Human Lands 
Tools were made & Born were hands 
Every Farmer Understands
Every Tear from Every Eye 
Becomes a Babe in Eternity 
This is caught by Females bright 
And returnd to its own delight 
The Bleat the Bark Bellow & Roar 
Are Waves that Beat on Heavens Shore 
The Babe that weeps the Rod beneath 
Writes Revenge in realms of Death 
The Beggars Rags fluttering in Air
Does to Rags the Heavens tear 
The Soldier armd with Sword & Gun 
Palsied strikes the Summers Sun
The poor Mans Farthing is worth more 
Than all the Gold on Africs Shore
One Mite wrung from the Labrers hands 
Shall buy & sell the Misers Lands 
Or if protected from on high 
Does that whole Nation sell & buy 
He who mocks the Infants Faith 
Shall be mockd in Age & Death 
He who shall teach the Child to Doubt 
The rotting Grave shall neer get out 
He who respects the Infants faith 
Triumphs over Hell & Death 
The Childs Toys & the Old Mans Reasons 
Are the Fruits of the Two seasons 
The Questioner who sits so sly 
Shall never know how to Reply 
He who replies to words of Doubt 
Doth put the Light of Knowledge out 
The Strongest Poison ever known 
Came from Caesars Laurel Crown 
Nought can Deform the Human Race 
Like to the Armours iron brace 
When Gold & Gems adorn the Plow 
To peaceful Arts shall Envy Bow 
A Riddle or the Crickets Cry 
Is to Doubt a fit Reply 
The Emmets Inch & Eagles Mile 
Make Lame Philosophy to smile 
He who Doubts from what he sees 
Will neer Believe do what you Please 
If the Sun & Moon should Doubt 
Theyd immediately Go out 
To be in a Passion you Good may Do 
But no Good if a Passion is in you 
The Whore & Gambler by the State 
Licencd build that Nations Fate 
The Harlots cry from Street to Street 
Shall weave Old Englands winding Sheet 
The Winners Shout the Losers Curse 
Dance before dead Englands Hearse 
Every Night & every Morn 
Some to Misery are Born 
Every Morn and every Night 
Some are Born to sweet delight 
Some are Born to sweet delight 
Some are Born to Endless Night 
We are led to Believe a Lie 
When we see not Thro the Eye 
Which was Born in a Night to perish in a Night 
When the Soul Slept in Beams of Light 
God Appears & God is Light 
To those poor Souls who dwell in Night 
But does a Human Form Display 
To those who Dwell in Realms of day
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

LA MAGIE INTACTE DU LIVRE ANIMé ou POP UP BOOK…

LA MAGIE INTACTE DU LIVRE ANIMé ou POP UP BOOK…

Le livre animé est un objet magique.. Ces  papiers découpés conservent toute leur séduction et leur « merveilleux », dans le sens étymologique du terme.

Le livre animé est aussi appelé « livre à système », « pop-up book » en anglais, Leurs divers éléments se soulèvent, des volumes se créent, des tirettes font apparaitre dans personnages, des roues tournent…

Le copyright des photos appartient aux photographes et aux créateurs. Leurs noms étant souvent difficiles à trouver, nous faisons donc cette annonce globale.

L’origine en est lointaine, les racines plongent certainement dans l’Antiquité quelque part en Asie. C’est cependant à la fin du Moyen-Age, dans les manuscrits savants (anatomie, astronomie, voire religieux…) que ces « images animées » se font connaître : figures anatomiques dont on peut soulever les feuillets pour découvrir les différents muscles, puis le squelette. Quant à la volvelle, il s’agit d’un système de disques mobiles superposés qui permet d’animer une image,pour par exemple calculer les cycles de la Lune, montrer le mouvement des étoiles. Ce sont donc les ouvrages savants qui vont développer, en premier, cet art. L’essor de l’imprimerie va permettre de multiplier ces ouvrages et les animations de devenir familières.

VOLVELLE

Volvelle

Cosmographie de Petrus Apianus - 1524

Cosmographie de Petrus Apianus – 1524

On considère généralement que le premier “livre à système” est la Cosmographie de Pierre Apian, Des disques mobiles y montrent les mouvements célestes. Cet ouvrage n’était certainement pas unique en son genre. Il y en eut  certainement d’autres qui ne nous sont pas parvenus. Ci-dessous, trois volvelles d’Apian (APIAN (Petrus). Cosmographie, ou Description des quatre parties du monde, contenant la Situation Division, & Estendue de chascune Region & Province d’icelles.)

APLAN

La cosmographie d’Apian par Gemma Frisius a connu maintes au XVIe. Bien que le texte original d’Apian (Cosmographicus liber) fut édité en 1524, le plus ancien exemplaire catalogué est, à notre connaissance, une édition d’Anvers de 1529 détenue par la Cathedral Library.

 

L’ouvrage animé ancien le plus célèbre et le plus curieux a été édité en 1677. Il s’agit de Confession. Y sont répertorié tous les péchés possibles et un système de languette correspondant à chaque péché tentait à faciliter la confession. L’ouvrage sera réédité jusqu’au milieu du XVIIIe siècle. (Et soyez sûr que nous regrettons vraiment de ne pas en avoir trouvé de photos….

Les premiers livres à système pour enfant apparaissent en Angleterre en 1765 (Arqulinades, de Robert Sayer). Vont apparaître également les « livres magiques » dont le contenu est différent selon la manière dont ils sont ouverts. Apparaissent aussi les « peeps shows » ou « décors avec profondeur », comme une petite scène.

Le XIXe siècle sera l’âge d’or du livre animé. Il se déclinera sous diverses formes : personnages découpée à disposer dans un décor, livres à volets, livres à disques, livres à tirettes, livres en relief animés ou non. On voir même arriver les livres à musique. Les idées pour animer les ouvrages foisonnent car les innovations techniques, telle la lanterne magique ou encore la photographie stéréoscopiques viennent s’installer dans le paysage et il faut innover pour conserver les parts de marché.

Les éditeurs font preuve d’imagination et de dextérité. Lothar Meggendorfer, l’un des plus celèbres anime plusieurs sujets avec un seule languette.
Le plus célèbre des créateurs du XIXe siècle est l’allemand Lothar Meggendorfer, qui parvient à animer jusqu’à cinq sujets avec une seule tirette, Il créera un superbe cirque en relief peuplé de 450 personnages.

En France, on adapte les ouvrages anglais et allemand, puis une production française émergera.

La production est riche. Les contes traditionnels, les contes pour enfants vont être tous exploités, les ouvrages documentaires (sur la faune, la flore, etc) sont les plus courantes.  il existe une production très rare de livres érotiques animés. (Portes et Fenêtre, en 1840).

Les « pop up »vont également séduire les publicistes et tout les créateurs d’images, notamment dans le domaine de la carte postale.

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, les ouvrages aninés me vont pas tellement évoluer. Puis des éditeurs d’ouvrages pour la jeunesse vont relancer le genre entre les deux guerres.

Il faut attendre  1935 pour qu’un ouvrage connaisse un énorme succès : Mickey Hop-Là, par  Disney.

C’est après-guerre que des créateurs vont commencer à s’emparer de cet art. Dès les années soixantes, le terme ‘pop-up » devient courant. Les éditeurs américains relancent le genre et des centaines de livres plus inventifs les uns que les autres arriven en librairie. Tous les contes pour enfants sont revisités ainsi que les aventures de héros plus modernes. Les meilleurs Illustrateurs du moment participent à ce nouvel essor.

Le « pop-up » le plus vendu dans la monde reste La Maison Hantée, de Jean Pienkowski. Pour cette création de 1979, il a utilisé tous les systèmes d’animation connus. Le livre est également sonore.

 

 

 

 

Le livre animé est de nos jours un secteur éditorial proposant des milliers de titres. Le livre animé et le « pop-up » sous toutes ses formes sont désormais déclinés aussi en pièce unique que l’on peut acquérir dans diverses galeries d’art, de nombreuses expositions sont organisées dans le monde. Les musées les engrangent dans leurs fonds permanents.

 

Fabriquer une image « pop up »  n’est  pas vraiment  compliqué. C’est une affaire de géométrie, de calcul précis, d’une découpe parfaite et d’une bonne dose de patience pour les plus complexes. Pour s’initier, le plus simple est de commencer par la simple carte de voeux et d’ajouter petit à petit des motifs. Les plus spectaculaires pop up ne sont pas forcément les plus complexes lorsque l’on sait comment fonctionnent le découpage. Fabriquer des cartes ou petits livres animés est même actuellement une des activités courues dans le monde très actif du DIY.

Les livres se sont toujours appropriés les avancés technologiques qui pouvaient l’améliorer à mesure qu’elles naissaient : les livres profitèrent de l’essor de l’imprimerie, ils absorbèrent la photographie, l’impression couleur, les bruitages simples puis l’ajout de simples et courtes mélodie. L’arrivée des leds permet désormais d’ajouter de la lumière. Le livre absorbe toute les évolutions et nul doute qu’il utilisera toutes celles à venir avec la même aisance.

Ces livres, pièce unique ou non, ces cartes, ces objets publicitaires sont très collectionnés.

Le terme POP UP fait désormais partie du vocabulaire informatique. On a baptisé de ce terme le fenêtre qui s’ouvre brusquement sur l’écran quand on navigue parmi les sites du web.

Quelques images de livres, cartes, documents publicitaires….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(le copyright appartient aux auteurs dont nous n’avons pas trouvé l’identité.)

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

LES ALTERED BOOKS D’IZOBELLE OUZMAN….

LES ALTERED BOOKS D’IZOBELLE OUZMAN….

Les créations d’Isabelle Ouzman sont magnifiques. Son site est ici : https://isobelleouzman.com

Et quelques images sont ci-dessous…

 

 

 

Étiquettes : , , ,

Les modèles anatomiques en papier mâché du docteur Auzoux vers 1820

Les modèles anatomiques en papier mâché du docteur Auzoux vers 1820

Le papier mâché est un matériau exceptionnel. Modelable, résistant aux épreuves du temps, il a été utilisé pour fabriquer à peu près tout de que l’on peut imaginer depuis que le papier a pu être produit en quantité suffisante.

Nous en profitons pour ce  petit rappel : ne jetez pas vos vieux livres, si vous n’en faite rien, apportez-les nous, nous leur donnerons une autre vie. Le papier est précieux !

Louis Thomas Jérôme Auzoux (1797-1880) est connu dans le monde entier pour  ses créations  qui servaient pour l’enseignement de  la médecine. Le corps humain  et des représentants de la faune, mais aussi de la flore, ont été réalisés en utilisant une »terre » composée de colle de farine, de papier finement déchiré, de filasse hachée, de blanc de Meudon et de poudre de liège. Même les articulations complexes ont été fabriquées à l’aide de papier réduit en pâte qui, coulée dans des moules métalliques, en épousait parfaitement les formes en séchant. La précision avec laquelle sont rendus les insectes ou les fleurs et les champignons est aussi spectaculaire que celle dont bénéficie les chevaux grandeur nature.

modele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-31-1280x671

Les modèles sont conçus pour que l’on puisse en observer l’intérieur, organe par  organe. L’ensemble peut être démonté pour montrer comment toutes les parties s’imbriquent..

Les créations du docteur Auzoux eurent tant de succès qu’en 1828 il ouvrit une usine dans laquelle il employa jusqu’à 80 personnes. Après avoir utilisé des matériaux autres que le papier (résine, etc.) l’usine a fermé ses portes en 2000.

Ces modèles, véritables petites oeuvres d’art que l’on trouvent dans plusieurs musées et écoles sont recherchés par les collectionneurs.

800px-Louis_Auzoux_(2).jpg

Sur la technique employée par le docteur Auzoux dans son usine, une visite sur le site du passionnant musée de l’Ecole vétérinaire de Maison Alfort s’impose : http://musee.vet-alfort.fr/web/Musee_Fragonard/484-la-technique-de-fabrication.php

Voir en video, c’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=BZDkoOYrs-w

 

 

modele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-01.jpg

 

modele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-05-660x840.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-04-1262x840.jpg1280px-Cheval_Dr_Auzoux_ENVT1.JPG

modele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-20.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-21.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-23.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-24.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-25.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-26.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-27.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-30.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-32.jpgauzoux.JPGauzoux+2.jpg

Moules réalisés par le docteur Auzoux.

591959ed06759_affiche-4-juin-jpg.jpgM114Auzoux-Eyemodel1849-2.jpg70512-jlqerng21y-whr.jpg210528-1.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-29.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-12.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-11.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-07.jpgmodele-anatomique-docteur-Auzoux-1820-08.jpgAtelier_anatomie_Auzoux_1.jpg

 

JamesLaw-PapierMacheHorse-A10-16a.jpg

Un cheval du docteur Auzoux dans un amphithéâtre d’une école de médecine.

8430033.jpg

Sur la table de travail un réseau de veines ou de nerfs (?).

8430041

Peintures pour les finitions.70516-cufo7it9bo-whr.jpg210528-1.jpgDENTAL-AUZOUX-1.jpg198Auzoux-fungi-set6-Van-Leest-Antiques-1.jpg208Auzoux-fungi-set6-Van-Leest-Antiques-350x350.jpg8430014.jpg191Dr.-Auzoux-Heart-model-van-Leest-Antiques-51.jpg

 

 
Commentaires fermés sur Les modèles anatomiques en papier mâché du docteur Auzoux vers 1820

Publié par le 27 novembre 2017 dans Animal, Book Art, carving, Coeur Heart, Collection, Education, Exposition - Exhibition, Médecine, Vétérinaire, Flore Botanique, Faune, Anatomie, Papier mâché, PETITS OBJETS DE COMPAGNIE

 

Étiquettes : , , , , , ,

LES PHOTOS DE LECTEURS DE STEVE MCCURRY…

LES PHOTOS DE LECTEURS DE STEVE MCCURRY…

On ne présente plus Steve McCurry. Les images de ce photographe américain se reconnaissent au premier coup d’oeil. Ses portraits, notamment, sont fameux. Ses cadrages, son talent pour la mise en valeur des couleurs, son travail sur la lumière sont caractéristiques.

S’il y a une part de photos prisent sur le vif  dans sa production, on lui reconnait aussi un art certain de la mise en scène concernant les photos pour lesquelles les sujets ont posé et une grande dextérité pour les retouches. Cela lui a été reproché. Pourtant, dans les deux cas, le résultat est une réussite. Pourquoi serait-il criminel d’utiliser les outils actuels permettant de retravailler les photos jusqu’à obtenir le résultat désiré ? Si les logiciels de traitement d’images avaient existé du temps de Vinci, aucun doute, il les aurait utilisés, comme il aurait usé de la peinture acrylique, peint sur Isorel et ajouté d’autres outils modernes  à ses outils plus traditionnels. Le but est d’obtenir une bonne image, une image qui va raconter une histoire. C’est de la photo proche des images de certains films, parfois proche de la peinture « classique », nous sommes là loin de la photo de pur reportage.

Le site officiel de Steve  McCurry est ici : http://stevemccurry.com/

Steve McCurry est né en 1950

Steve McCurry a édité une série de photos sur le thème de la lecture sous le titre ON READING. Partout dans le monde, les humains lisent dès qu’ils le peuvent et qu’importe ce qu’ils lisent, où et comment, le principal étant la rencontre avec la lecture, avec l’écriture.

Tous les ouvrages consacrés aux photos de McCurry sont visibles ici : https://www.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=0%211&Search=steve+mccurry&sft=1&sa=0

 

Toutes les photos ci-dessous sont sous copyright Steve McCurry.

 

Lourdes, France, 09/1989

Italy, 2011

Mandalay, Burma/Myanmar, 02/2013,. A monk reads in a classroom.

Myanmar/Burma, 2013. A woman reads a newspaper in her shop.

Flechtingen, Germany, November, 1990,A girl reads as her grandmother cooks beside her. retouched_Sonny Fabbri 08/04/2016

The Old Delhi Train Station. India, 1983

India; 04/2012

Kumbh Mela Festival, Allahabad, Uttar Pradesh, India, 2001

 

 

 

Washington Square Park, NYC, Manhattan; New York; 2010

Young monks study Buddhist scripture at a monastery in Litang, Kham, Tibet, 1999

Los Angeles, California, USA, 1992.. A monk reads in a bedroom

Venice, Italy, 03/2011, ITALY

 
Commentaires fermés sur LES PHOTOS DE LECTEURS DE STEVE MCCURRY…

Publié par le 1 septembre 2017 dans Bibliothèque - Library, Collection, Ecriture_Writing, Exposition - Exhibition, Lecture-Reading, Littérature Litterature, Photo Picture

 

Étiquettes : , , , , ,

LES SCULPTURES – pièces uniques – EN PAPIER de CATHERINE FONTALIRAN…

LES SCULPTURES – pièces uniques – EN PAPIER de CATHERINE FONTALIRAN…

Du papier à la sculpture, il y a un parcours naturel qui passe par le papier mâché. Parcours illustré avec talent par Catherine Fontaliran formée à l’Ecole du Louvre et dans divers ateliers de modelage et de céramique. Pour en savoir plus sur l’artiste, son travail et/ou comment acquérir une de ces créations, voici son site : http://catherinefontaliran.fr/apropos.html

Pour découvrir, ce sont les images ci-dessous (copyright C. FONTALIRAN) :

bvvvvvvvvvvvvx.jpgChien meilleur age.jpgchien-sculpture-catherine-fontaliran.jpgmoutons.jpgPetit garcon.jpgPetite fille rouge.jpgpoule-de-luxe-cfont-catherine-fontaliran.jpgTeckel.jpgtrophee-gazelle-cfont-catherine-fontaliran.jpgVache 1910.jpguuuuuuuuuuuuuuuuuuu.jpgTaureau.jpgsculpture-chat-oeil-de-lynx.jpgPoule style Elle.jpgPoule Happy Shopping.jpgn.jpgecoliere-sculpture-papier-mache-catherine-fontaliran.jpgcubanisto-sculpture-papier-mache-catherine-fontaliran.jpgchien-jaune-sculpture-papier-mache-catherine-fontaliran.jpgChien Klimt.jpgCheval.jpgCheval multicolor.jpgchat-noir-sculpture-papier-mache-catherine-fontaliran.jpgChat Kandinsky.jpgbdddddddddddddddd.jpgART-S-FONTALIRAN-01-GC.jpgAne.jpg

 

 

 

Étiquettes : , , , , , ,

LEPORELLO, LE LIVRE FRISE… OBJET D’ART… mais pas que…

LEPORELLO, LE LIVRE FRISE… OBJET D’ART… mais pas que…

Les amateurs d’opéra connaissent ce nom  : LEPORELLO. Leporello est le valet de Don Juan. Dans le premier acte de l’opéra éponyme de Mozart, il présente à Donna Elvira la liste des conquêtes de son maître notées sur un document plié en accordéon sur l’air de « Madamina, im catalago é questo ».

Le leporello, appelé livre accordéon ou livre frise  (« concertina book » ou « accordion book » pour les anglo-saxons) fait partie de la famille des LIVRES, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un support papier organisé en pages. Nous parlons ici  du laporello utilisé en tant que livre objet d’art (car le principe, alors appelé « dépliant », est très utilisé à des fins commerciales, promotionnelles, etc.)

LE VRAI LEPORELLO EST UNE PIECE UNIQUE, une création artistique, un travail manuel, pas un objet manufacturé. 

Le principe premier repose sur une simple bande de papier pliée en accordéon. Mais d’autres montages sont possibles : les pages peuvent  être indépendantes  puis reliées entre elles par des rubans, des anneaux, etc. Mais à la fin, quel que soit le montage, l’objet doit se déplier.

Le principe de base , c’est ceci :

360x1000x0_f2f-fa-011c.jpg

Originellement, le leporello fermé ressemble à un livre. Mais il peut aussi être plié en triangle ou en toutes autres formes possibles. Le leporello peut être vierge (pourquoi pas…) mais il est généralement ornés de dessins, de photos, de textes, de collages, de découpages, de broderies, d’ajouts de choses diverses. Tout ce que l’on peut faire subir au papier est de mise. C’est une occasion d’utiliser de très beaux papiers ou du papier de récupération (fabriquer les feuilles à une taille voulue avec du papier de vieux livres, par exemple.) Il n’y a pas de format obligatoire, ni en hauteur ni en longueur, le leporello peut être minuscule ou gigantesque, le nombre de plis n’est pas limité.

Le leporello fermé se doit d’avoir une couverture (protectrice), et (souvent) une fermeture (ruban, cordon, ficelle…), à la hauteur du contenu; il peut aussi être présenté dans une boîte. Livre objet  et objet d’art, il se collectionne. Plus modestement fait à la maison, il reste une bonne idée de cadeau personnalisé. Il peut se métamorphoser en album photos, journal, herbier…

Il est possible de s’aventurer avec un autre matériau que le papier : tissu, cuir, métal, verre…ou mélanger un peu tout cela.

Mais restons-en au papier. Le leporello est un bon terrain pour lâcher la bride à son imagination créative en investissant un support au format orignal.

Quelques images de ce PETIT OBJET DE COMPAGNIE…

(Ces images ont été trouvées sans nom de créateur ou d’auteur, le copyright,  toutefois, leurs appartient.)

00a35064f57f3396f836a17053ec593a.jpg6_Etel-Adnan.jpg8_Etel-Adnan.jpg9f55c2b1904b4edac11781be3b255829.jpg18_photo-leporello-1.jpg20_P1010144_web-1200x210.jpg31aea014b8212be3059e9cc56ebcf7c0.jpg034.jpg043.jpg046.jpg65c6e70ba9a6b0d4659ab782221892ec.jpg506dca418ad13b7b1856ee6d67d84481.jpg515c9b2f9b2cbfbefa8ec4d907cb63ee.jpg0523cca08ee8cc5d2d705e62219a1e5d.jpg800px-Untiteled_2009.JPG0983aa8b10b6e2797d50b4cbe5394d9c.jpg1920px-LeporelloIndruk.jpg6129f33eafa501b4b9e684e30c7697fe.jpg65879dc8d54cb90b4031b862501f4ab4.jpg0991487efaaffd634c0bc86696924c12.jpg2732517-czs-2-666_199.jpg4475377_orig.jpg5433307_orig.jpg6308997_orig.jpgbz+2.jpgc4.jpgconcertina.jpgCorrigans-Bay-6328.jpgd1c007a20b0dafb286bd2d4ae0f17327.jpgDBBBBBBBBBBBFH.jpgdoug.jpgDSC_0023.jpgdsc_00281.jpgDSCN0371.jpgEtui+Liber+Végétalis+5.jpgGFNHHBVFSGGGGGGGGGGGGGGG.jpgGFNSSSSSSSSSSSSSSJTY.jpgGFNSXNSFGNSFG.jpgHans_Arp._Ein_Mann.JPGhomesteadavenue_concertinabook1.jpgImage-4.pngIMG_2340.jpgIMG_2701-450x300.jpgIS_5326_2.jpg