RSS

Archives de Catégorie: jeu video – video game

GOOD OMENS, une mini-série d’après l’ouvrage signé Terry Pratchett et Neil Gaiman…

GOOD OMENS, une mini-série d’après l’ouvrage signé Terry Pratchett et Neil Gaiman…

Good Omens, en français Les Bons Présages. Une adaptation attendue par tous les amateurs du récit écrit par Sir Terry et de Neil Gaiman et paru en 1990.

Sir Terry nous ayant quitté, c’est Neil Gaiman qui a écrit cette adaptation, une promesse faite à Terry. Un premier projet de film n’a pas abouti (et nous nous en réjouissons car la distribution prévue n’avait rien d’attirant), et c’est une mini-série de six épisodes, fidèle au livre, qui nous est offerte.

Dans les rôles principaux, nous trouvons David Tennant et Michael Sheen accompagnés de Steve Pemberton, Mark Gatiss, Sir Derek Jacobi, Reece Shearsmith (dans le rôle de Shakespeare ! ), Jon Hamm (Gabriel), Frances McDormand, Benedict Cumberbatch (Satan) et plusieurs autres excellents acteurs  et actrices britanniques. Une distribution royale ! Les compères de The Ligue of Gentlemen ne peuvent pas décevoir (Pemberton-Gatiss-Shearsmith).

 

 

Shearsmith est Shakespeare. On reconnait le théâtre The Globe à Londres. Un excellent acteur peu connu des Français sauf si vous connaissez , entre autres, THE LIGUE OF GENTLEMEN, INSIDE NUMBER 9 et PSYCHOVILLE…

Jon Hamm est Gabriel

L’histoire : on résume difficilement  une histoire quand Pratchett et/ou Gaiman sont à la manoeuvre car cela semble simple jusqu’à ce que l’on se rende compte que c’est complexe et bien plus…. Un ange charitable et un ange démoniaque, l’Apocalypse qui approche, l’Antéchrist que plusieurs personnes recherchent, les quatres Cavaliers de l’Apocalypses devenus des motards, des prophéties et une sorcière… Nos anges ennemis qui vivent depuis si longtemps parmi les hommes, y menant une vie confortable, ne voient pas d’un bon oeil la Fin des Temps qui s’annonce et vont devoir s’associer pour éviter la catastrophe ultime. Vous direz : « Encore deux ennemis obligés de collaborer, c’est du déjà vu. ! … ». Sauf qu’ici les auteurs sont Pratchett et Gaiman, ce qui fait une grande différence.

 

On doit environ les deux tiers de l’ouvrage à Terry Pratchett, dixit Sir Terry himself qui ajoute :   » Vers la fin, de grosses portions étaient écrites par une créature composite appelée Terryetneil » . Les fins connaisseurs de la saga Discworld retrouveront l’un des personnages  bien aimé de cette saga : La Mort, TEL QU’ON LE CONNAIT…

 

La diffusion commence aujourd’hui, 31 Mai 2019. La série  est produite par la BBC et Amazon et est diffusée, pour commencer, sur Amazon Video.

BANDE ANNONCE : 

https://www.senscritique.com/serie/Good_Omens/24517542

Nous vous laissons découvrir une critique ici  : 

http://www.premiere.fr/Series/News-Series/Good-Omens-est-une-adaptation-diablement-reussie-critique

Nous espérons que la série incitera les spectateurs à découvrir les ouvrages de Terry Pratchett, l’extraordinaire saga du Disque Monde, mais aussi tous ses autres ouvrages. Quant à Neil Gaiman, c’est aussi un auteur à suivre.

Pour ceux qui regardent la série LUCIFER (déjà 4 saisons) et qui lui trouve un petit quelque chose qu’ils n’arrivent pas à cerner, peut-être est-ce parce que  le personnage de Lucifer Morningstar, personnage alors secondaire, a été créé par l’écrivain Neil Gaiman dans le cadre de sa série de romans graphiques The Sandman écrit de 1989 à 1996 (conception graphique  des couvertures de Dave McKean, chaque épisode confié à un dessinateur différent). La série télévisée, avec Tom Eliis dans le rôle titre,  est pleine de surprises, moins légère qu’il n’y parait au premier regard.

 

 

Étiquettes : , , , , , ,

LE LIVRE QUI SE LIT TOUT SEUL….ou le synthétiseur vocal…

LE LIVRE QUI SE LIT TOUT SEUL….ou le synthétiseur vocal…

Les visuels de cet article sont tous copyright DR.

Toute le monde aime écouter des histoires, cela rappelle le temps de l’enfance quand un adulte nous lisait une histoire avant que nous ne dormions (ou pas…)

 

Une application qui lit à votre place (ou synthétiseur vocal) peut rendre bien des services. Il en existe un grand choix. Plus ou moins sophistiquées, gratuites ou pas, elles lisent tout ce qui peut se lire : les ouvrages numériques en divers formats (des milliers, libres de droits, sont téléchargeables), vos propres écrits (« entendre » ce que l’on a écrit peut permettre de repérer une faute ou erreur passée inaperçue lors d’une simple relecture), les pages web, etc. Certaines applications permettent également d’enregistrer le texte lu en divers formats audio – donc de créer vos propres audio-livres.  Développées au départ pour les personnes ayant des déficits visuels, ces applications sont devenues, depuis un moment, des outils  pour tous déjà embarquées (ou téléchargeables) sur  nombre de machines :  ordinateur, tablette, téléphone portable, liseuse…Ce lien vous en dira un peu plus :

Les applications qui lisent les livres numériques : https://outilstice.com/2018/12/applications-pour-lire-livres-smartphone-ou-tablette/

 

Les applications les plus simples  ne lisent qu’un court texte à chaque utilisation, c’est le cas de la plupart des petites applications gratuites en ligne (un peu comme le nombre de signes limités dans certains traducteurs basiques). Les applications plus trapues et plus évoluées lisent un ouvrage entier, surlignent la phrase en cours de lecture et proposent un choix de vitesse de lecture.

Vous pourrez, avec un bon synthétiseur vocal,  avoir le choix entre des voix féminines et masculines, parfois le choix entre  plusieurs timbres ou accents.  Les applications  les plus avancées proposent plusieurs langues, lisent un grand nombre de formats numériques (EPub, etc.) Si les voix sont encore ce que l’on nomme « des voix de robots » – il ne faut point s’attendre à ce que le « robot » y mette le ton et les sentiments – ces applications se sont grandement améliorées  depuis leur tout début….il y a déjà plusieurs années.

Les applications les plus simples peuvent aider, par exemple, pour la prononciation d’un mot dans une langue étrangère, voire aider à l’alphabétisation.

Pour vous faire une idée (très basique) ce ce que peut faire un synthétiseur vocal, voici un lien qui donne une idée du résultat obtenu : 

https://ttsreader.com/fr/

Autre source vers quelque chose de plus complexe  : https://www.lelogicielgratuit.com/logiciel/balabolka/

Pour en savoir beaucoup plus sur la synthèse vocale, voici un lien vers un excellent article  (et un bon site ) :

https://www.lebigdata.fr/text-to-speech-definition

Il suffit de taper « synthétiseur vocal’ dans un moteur pour trouver les plus connus  et surtout ceux qui « lisent des livres numériques » en entier. C’est actuellement une course entre les codeurs pour sortir et/ou améliorer l’application la plus complète et la plus fiable, concurrence garante d’avancées rapides car le marché est extrêmement porteur. Mais les applications propriétaires trouvent en face d’elles des applications open source comme c’est le cas avec les logiciels.

Nous ne sommes pas certains qu’écouter actuellement Romeo et Juliette, les Sonnets ou les tomes du Discworld de Sir Terry Pratchett  lus de cette façon serait une bonne idée pour conserver son calme et sa sérénité… Mais un jour viendra, sans doute, ou la sensibilité vocale rejoindra la technologie…En attendant, toutes les nouvelles applications (et les logiciels) et/ou leurs améliorations sont bien souvent des découvertes excitantes…. 

Et pour ceux qui aiment les expériences dangereuses : faire lire un texte français par des voix étrangères… 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

BIBLIOTHEQUES MERVEILLEUSES…

Vaste bibliothèque imaginaire ou  bibliothèque-bureau intime et confortable…. des lieux dont tous les amoureux des livres aimeraient franchir la porte (quand il y en a encore une)…Quelques images sur ces thèmes

library_by_peteamachree.jpg

library_by_travis_anderson-d9kz15l.jpg

the_library_by_dawnelainedarkwood.jpg

the_neverland_library_tree_by_copperage-d6rndyv.jpg

the_library_by_soulcolorsart-d831770.jpg

 

the_library_of_babel_by_owen_c-d3gvei3.jpg

 

 

 

 

 

 

640x905_13113_surprise_2d_fantasy_illustration_library_spirit_picture_image_digital_art.jpg

2012-AUG-Clichés-Wizard-by-Stefana-Tserk-300x268.jpg

386919_art_komnata_biblioteka_laboratoriya_knigi_sklyanki_1680x1050_(www.GdeFon.ru).jpg

 

573647.jpg

 

9997546dc414fbdd7b461511b8628713.jpg

 

 

b58b0f5122ecd8b728005e15be90378a.jpg

 

cpic-526-00006-the-library-1906.jpg

 

Dumbledores-Office-Wizarding-World-of-Harry-Potter-Attraction-in-Orlando-Florida-media.universalorlando.com_.png

 

Enchanted-Library-wallpaper.jpg

 

fantasy_library_by_mobiusu14-da3hxot.jpg

 

fantasy-library-from-tumblr.jpg

 

fantasy-room.jpg

 

hi_061210-library.jpg

 

iphonewallpaper-031.jpg

 

library_by_peyop-d2zzmbx.jpg

 

maxresdefault.jpg

 

midtree1.jpg

 

old_ruined_library_i_by_nerevarinne-d886y83.jpg

 

th.jpg

 

tumblr_lfo2yq27XE1qzdubgo1_500.jpg

 

mlibrary.jpg

 

large.jpg

 

e1a409aac7e249a22eb5a5b6d5ae9a05.jpg

 

21 AVRIL 1934 : PREMIERE « PHOTO » DU MONSTRE DU LOCH NESS »…

21 AVRIL 1934 :  PREMIERE « PHOTO » DU MONSTRE DU LOCH NESS »…

Pour une fois, ce « monstre » ne nous vient pas de l’Antiquité ou du Moyen-âge ou de quelque saga médiévo-fantastique ou assimilés. Il est pratiquement tout neuf, même pas  centenaire. C’est il y a 81 ans que la première « photo »  de Nessie, le monstre du Loch Ness, fit la Une du Daily Mail…

Va suivre une abondante littérature qui est tout aussi vigoureuse aujourd’hui qu’hier.

Le Monstre du Loch Ness apparait dans  des ouvrages en tous genres : ouvrages « scientifiques » tentant de définir la nature de la bête, témoignages, histoires d’horreur avec Nessie en monstre assoiffé de sang, livres pour enfant avec  la grosse bestiole toute de rondeurs, couleurs et gentillesse, romans policiers, etc. Le cinéma a traité le sujet, tout comme la bande dessinée, le jeux vidéo…

Il nous parait donc naturel de fêter la naissance de ce « personnage » …..

surgeons-photo

A quoi ressemble Nessie ? Entre photos truquées, photomontages, dessins, peluche et autres, l’image qui persiste est celle d’une sorte de gros animal que l’on imagine plus ou moins préhistorique…Un gros corps, un très long cou et une petite tête…

En dehors du fait que la région du Loch Ness et le lac sont magnifiques, c’est tout de même, il semble, la seule région touristique universellement connue dont l’attraction, on va dire  » principale », est invisible. Les livres et les produits dérivés sont, eux, absolument omniprésents.

Quelques images…parmi les milliers qui circulent…

XY240

Witchell+-+Loch+Ness+Story+2

Witchell+-+Loch+Ness+Story

Witchell+-+Loch+Ness+and+the+Monster

William+Owen+-+The+Loch+Ness+Monster

William+Akins+-+The+Loch+Ness+Monster

Tim+Dinsdale,+The+Story+of+the+Loch+Ness+Monster

The-Loch-Ness-Monster-9781562943479

thelochnessmonster

tales_of_the_loch_ness

southlochness

scooby-monstredulochness-dvd

n404004

n17119

LsCq02

LochNessMonster-411x700

Loch+Ness

les-fantomes-au-loch-ness Loch Ness

kimamilaetlemonstredulochness

Jefferis+Loch+Ness+a

James+Cornell+-+The+Monster+of+Loch+Ness

doctor-who-the-loch-ness-monster1

cryptid

Costello+-+In+Search+of+Lake+Monsters

5116792-882e36ee2394c7884aa3db451a8960d3-fp-1384126756 1136099

72f8a8487efa35571386edebb8bc0e3b

1

625828630828_can_secretoflochness_new_flat_{451d7a77-8c55-4bfb-4b0f-078a6508ce08}

beneath-loch-ness-movie-poster-2001-1020211034

benethloch

beyond-loch-ness

Das-Wunder-von-Loch-Ness-2008-Hollywood-Movie-Watch-Online

dvd_beyondlochness loch_ness_horror MV5BMTM3NDk0NDIzNF5BMl5BanBnXkFtZTcwNDg0MDc4MQ@@._V1_SY317_CR5,0,214,317_

rdoRhstP1O4tCcX6kMQeLSK6B71

scifi-ln

The_Secret_of_Loch_Ness_poster_149921

_46613509_nessie226

41744563_8980583

Beneath-Loch-Ness

la-balada-de-nessie

LNH+4

loch ness horror spanish vhs front

lochnesshorror

Quant aux produits dérivés, jouets, objets décoratifs et autres gadgets, nous vous laissons explorer le web car il y en  a des milliers…

 

UN TRES BON ARTICLE SUR SIR TERRY PRATCHETT ET SON OEUVRE….

UN TRES BON ARTICLE SUR SIR TERRY PRATCHETT ET SON OEUVRE….
Ce n’est ni sur un site « littéraire » pur et dur ni sur un blog dédié à la fantasy que nous avons déniché ce très bon article sur PTerry et son oeuvre, mais sur le site funéraire-info.fr !
Cet article a l’immense avantage de cerner en quelques mots, par exemple, la différence entre la  saga du Disque-Monde et celle du Seigneur des Anneaux…. que les néophytes auraient peut-être tendance à fourrer dans le même sac sous le prétexte que la fantasy c’est la fantasy… Des ouvrages de fantasy des deux côtés, certes, si on n’y regarde pas plus ou que l’on a la vue qui baisse dangereusement… Mais les similarités s’arrêtent là. Alors que Tolkien, linguiste et philologue, raconte  deux choses : une histoire et à travers cette histoire comment se forge une mythologie en en créant une sus nos yeux, Pratchett se veut satiriste de haut niveau clonant notre monde pour le faire revivre revu, corrigé, tordu dans tous les sens….  et tout plat …sur le dos de quatre éléphants perchés sur une tortue géante qui dérive dans l’univers.
pratchett
Le lien vers le site en question : http://www.funeraire-info.fr/terry-pratchett-mort-du-voltaire-de-notre-temps-37753/
Contrairement à ce que préconise l’auteur de l’article lorsqu’il conseille deux (excellents) ouvrages par lesquels commencer à s’introduire dans le Disque-Monde, nous préférons conseiller de lire les ouvrages dans l’ordre dans lequel ils ont été publiés, ne serait-ce qu’en raison de l’ordre d’apparition de personnages récurrents qui est importante. Il n’en reste pas moins que chaque ouvrage étant une histoire complète, libre à tous de les lire dans le désordre, quitte à se perdre un peu dans le labyrinthe. Nous partageons en revanche entièrement l’avis de monsieur Bailly en ce qui concerne l’équipe du Guet (la police de la ville d’Ankh- Morpork), une équipe qui, effectivement, vaut son pesant de cacahouètes !
Quoi qu’il en soit, Monsieur  Guillaume Bailly sait de quoi il parle  et il en parle bien ! IOn sent qu’il aime l’oeuvre entière de Pratchett et de plus maîtrise son Disque-Monde sur le bout des doigts. Ce qui n’est guère le cas de la majeure partie des  auteurs des articles que nous avons lus ces derniers jours  un peu partout….!
Voici un copié.collé de cet article paru sur funeraire-info.fr
Les mages de l'Université et l'Invisible et le Bibliothécaire...
Terry Pratchett, mort du Voltaire de notre temps

Par Guillaume Bailly mar 14, 2015

Sir Terry Pratchett nous a quittés cette semaine, et il est apparu que cet immense écrivain était moins connu en France qu’il ne le méritait. Hommage en forme de présentation posthume.
Terry qui ?
Connu d’un cercle relativement large de fans en France, Terry Pratchett peut sembler, vu d’ici, un écrivain de fantasy certes célèbre, mais cantonné à ce domaine confidentiel. C’est mésestimer la portée de son œuvre : dans le monde anglo-saxon, Terry Pratchett était une star.
En Angleterre, sa patrie, Sir Terry était aussi, voire plus, connu que JK Rowling, l’auteur de Harry Potter. La sortie d’un nouveau livre de Terry Pratchett déclenchait l’équivalent de la couverture médiatique de la sortie en France d’un livre de Michel Houellebecq… Mais tous les six mois, puisque, travailleur acharné, Sir Terry publiait deux livres par an en moyenne.
Sur tous les sujets, d’ailleurs : en dehors de sa série du Disque Monde, quarante volumes, il avait écrit des livres pour enfants, des romans de science-fiction, mais aussi des livres de vulgarisation scientifique, et même un tome sur sa passion des chats.
Cette œuvre considérable lui avait valu l’anoblissement par la reine d’Angleterre, Terry devenant Sir Terry Pratchett.
Très impliqué dans la défense animale, Terry Pratchett n’hésitait pas à donner de sa personne pour défendre les causes qui lui tenaient à cœur. Atteint d’une forme rare de la maladie d’Alzheimer, il plaida en Angleterre pour le droit à mourir : son intervention fit la une des journaux.
Oeuvre littéraire
La différence entre un écrivain de fantasy lambda et un immense écrivain de Fantasy tient un une nuance parfois subtile, la portée de son œuvre. Tolkien, que Terry Pratchett adulait, était et est resté le plus immense écrivain de fantasy, tout simplement parce que son œuvre déborde largement de l’histoire racontée : Le Seigneur des Anneaux n’est pas un récit inspiré de la mythologie, mais une étude sur la façon dont les mythologies se créent.
Et les livres de Sir Terry ne sont pas des livres de fantasy sans ambition : dans sa façon de faire du Disque-Monde un reflet du nôtre, de provoquer une réflexions sur les sujets de société, Pratchett utilise les univers parallèles pour scruter le nôtre. D’autres l’ont fait avant lui : Voltaire, Cervantès…
Très éloigné au final de l’auteur récréatif qu’il pourrait sembler être, Terry Pratchett se verra certainement, au fil du temps, accéder à la stature qui lui revient de droit : celle d’un immense écrivain satiriste.
Par où on commence ?
Avec près de 70 livres abordant des genres très différents, difficile de choisir un livre de Pratchett pour le découvrir. Le choix qui va suivre est totalement subjectif.
Donc, c’est mon avis, et je le précise ici à l’attention des fans qui suggéreraient sans doute d’autres livres, je me permettrai de vous pousser vers deux livres du Disque-Monde, l’immense avantage de cette saga étant d’être constituée de romans indépendants qui n’ont pas à être lus dans l’ordre.
« Le Faucheur » : La Mort (qui est un personnage à part entière dans les livres de Pratchett) a disparu (parce que « la Mort est un mâle, un mâle nécessaire »). Tandis que les morts-vivants apparaissent à tous les coins de rue, dans une ferme, un ouvrier agricole grand et maigre fauche le blé. La Mort est redevenue mortelle, et compte employer au mieux le temps qui lui est imparti.
Peut être le plus mélancolique de la saga, il est question ici du temps qui passe.
La Mort. IL aime les chats.
La Mort. IL aime les chats.
« Le Guet des Orfèvres » : Ca chauffe dans les rues d’Ankh-Morpork. Entre les dragons qui explosent, les meurtres inexpliqués et les feux d’artifice, ça sent le roussi. Le hic, c’est que Sam Vimaire, le chef du Guet, prend sa retraite et se marie avec la richissime Sybil Ramkin. Il doit rendre sa plaque à midi pétante et va avoir besoin d’un petit remontant en voyant ses nouvelles recrues : l’agent Détritus (le troll, très intelligent quand les nuits sont fraîches), l’agent Bourrico (le nain) et l’agent Angua (la belle qui a tout de même un petit air… lupin !) qui viennent grossir les rangs du Guet de nuit pour sa dernière enquête. Celle-ci sera ardue.
Le Guet, à l'époque ou ils n'étaient que quatre
Le Guet, à l’époque ou ils n’étaient que quatre
La série du Guet, une des préférées des fans (il y a des séries dans la série du Disque-Monde mettant en scène des personnages récurrents) est un modèle d’humour burlesque et d’observation fine de la nature humaine. L’intégration, dans ce tome, de femmes et de minorités dans une force de police conservatrice et archaïque vaut son pesant de cacahuètes.
Puis le Guet recruta…
Un ordre de lecture prenant en compte l'ordre d'introduction des personnages
Un ordre de lecture prenant en compte  à la fois l’ordre d’introduction des personnages et une certaine logique.
Et donc ?
Après sa mort, Terry Pratchett entre au panthéon des écrivains, à côté, affirmons-le, de Voltaire, Cervantés, Jonathan Swift… Lire Sir Terry Pratchett n’est plus désormais du domaine de la passion ou du loisir : c’est de la culture générale.
A vous, donc, de vous cultiver.
Guillaume Bailly
Havelock Veterini, le Patricien. Un personnage fascinant.  Très très souvent le chouchou des dames fans de la saga.
Havelock Veterini, le Patricien. Un personnage fascinant. Très très souvent le chouchou des dames fans de la saga.
 

Étiquettes : , , , , , ,

COPAINS COMME COCHON ….

COPAINS COMME COCHON ….

COMMUNIQUER avec les animaux est un vieux rêve humain (rien ne prouve que l’inverse soit vrai) que l’on retrouve dans les contes, la science-fiction, la fantasy… C’est pour cela que ce que vous allez lire ci-dessous a attiré notre attention.

Sans compter que le cochon est un héros littéraire incontournable, que ce soit entre les pages des livres pour la jeunesse ou d’ouvrages plus sérieux sur sa vie, ses moeurs, ses oeuvres… Voilà ce qui fait le lien avec notre amour des livres.

En raison des parcours professionnels des fondateurs de l’Association, nous suivons de près toutes les recherches liées aux nouvelles technologies orientées vers toutes les formes de communications (lire, écrire, dire, jouer). Au-delà de cet exemple ci-après qui peut sembler un  « gadget » à certains, les initiatives pour avancer dans le communication inter-espèces sont à surveiller… Une petite application nous permet déjà de jouer avec nos petits amis roses…

http://vimeo.com/29046176

L’article suivant paru dans Le Monde vous en apprendra plus :

pig-chase-video-game-03

Les animaux vont-ils prendre le contrôle du Net ?FacebookTumblr

interspeciesinternetOn connaissait l’internet qui reliait des machines entre elles. C’était le premier internet. Aujourd’hui que nous sommes équipés de smartphones que nous ne quittons jamais et que nous avons des comptes personnels sur les réseaux sociaux : on peut dire qu’internet relie entre eux les êtres humains. C’est le deuxième internet. On prévoit dans un avenir proche l’émergence d’un troisième internet, celui des objets, qui relierait donc les objets entre eux. Eh bien, ça n’est pas fini, car aujourd’hui, certains travaillent à un quatrième internet, qui ne relierait plus seulement des machines, des êtres humains et des objets, mais qui relierait aussi les animaux. Un « Internet inter-espèces« , c’est son nom. Et le projet est soutenu par des personnalités non négligeables : Vinton Cerf, un des pères de l’internet, aujourd’hui Chef évangéliste de l’internet chez Google, Neil Gershenfeld, qui dirige le Center for Bits and Atoms du célèbre MIT, Diana Reiss, une chercheuse reconnue en sciences cognitives (spécialiste des dauphins) et Peter Gabriel, le chanteur, qui s’intéresse aux animaux depuis longtemps (il a appris à des bonobos à accompagner ses mélodies avec un synthétiseur, pauvres bonobos).
Vidéo : le TED Talk sur l’internet des espèces avec Diana Reiss, Peter Gabriel, Neil Gershenfeld et Vint Cert.

Le constat sur lequel repose cette initiative est que les êtres humains ne sont pas les seuls êtres vivants à avoir une conscience, que c’est une grande vanité que de le croire, que les chercheurs ont prouvé que les animaux avaient une conscience d’eux-mêmes, qu’ils avaient des capacités d’apprentissage, qu’ils avaient même une culture qui évoluait et se transmettait.

stressed-pig-laptop-13251369

Le but de cet Internet inter-espèces est triple : développer la connaissance de la cognition animale, donner un peu de culture aux animaux captifs et faciliter la communication entre les espèces.

D’accord, mais comment faire ? On est évidemment au tout début. Pour le moment, il s’agit juste de lancer des pistes. L’une d’elles, ce serait la création d’interfaces qui permettraient à d’autres espèces de montrer ce qu’elles sont, et ce qu’elles savent. Pour ça, il faudrait leur donner le moyen d’interagir avec les machines. C’est la première piste.

Le petit groupe a l’air d’y croire. Neil Gershenfeld (qui dirige un prestigieux laboratoire du prestigieux MIT, je le rappelle), explique que, si cet internet nouvelle version devait exister un jour, si grâce à lui on parvenait vraiment à une meilleure communication entre les espèces, il pourrait servir de base à un internet intergalactique nous permettant de communiquer avec les Aliens. Ca me semble important, tant les problèmes d’incommunicabilité avec les Aliens empoisonnent notre quotidien. Mais il ne faut pas se moquer. Comme l’expliquent les Ufologues, la meilleure preuve qu’il existe d’autres êtres intelligents dans l’univers c’est qu’il est impossible de prouver qu’il n’en existe pas. Autant se préparer.

Mais, avant cet internet nous permettant de converser avec des Aliens et puisque nous sommes au Salon de l’agriculture, essayons d’imaginer un monde où les agriculteurs et les éleveurs pourraient bénéficier d’un Internet inter-espèces.

Imaginez un monde où l’éleveur serait en connexion avec ses vaches, où il connaîtrait l’état d’esprit de son troupeau, où il saurait que Marguerite et Noiraude ne sont plus amies. Imaginez que Monsieur Seguin ait vraiment su ce qu’il fallait donner à Blanquette pour qu’elle ne saute pas par la fenêtre… Et même pour ceux qui ne sont pas éleveurs. Imaginez un agriculteur qui serait en relation, via une interface adéquate, avec la horde de sangliers qui projette de venir massacrer sa plantation de jeunes pommiers, qu’il puisse s’interposer, et négocier. Imaginez un monde où vos poules vous demanderaient comme amis sur Facebook. Parce que la relation pourrait être réciproque, les animaux pourraient s’intéresser à l’éleveur, lui remonter le moral, participer à son effort.
Vidéo : Playing with Pigs, une application iPad pour interagir et jouer avec de vrais cochons. L’internet inter-espèces est déjà là !

Mais je pense qu’il faudrait aussi anticiper les conséquences politiques d’un Internet inter-espèces. Parce qu’il pourrait servir de lieu de mobilisation des animaux mécontents de leur sort. Et si les pintades s’apercevaient un jour que les cochons en ont marre autant qu’elles. Si les abeilles et les pucerons s’alliaient parce qu’ils n’en peuvent plus d’être exterminé par les pesticides… On connait la capacité de mobilisation d’internet. Ca donnerait quoi ?….. Ca donnerait La ferme des animaux de George Orwell : les animaux qui se révoltent et excluent les hommes. Incroyable. George Orwell n’avait pas seulement prévu notre société de surveillance dans 1984, mais il avait aussi prévu l’avenir de l’agriculture. Trop fort.

Xavier de la Porte

porc-de-jeu-13251432

Humans can now play computer games with pigs (see Video)

A team of Dutch researchers and designers have produced a computer game in which both pigs and humans can participate – called Pig Chase. Key in the game, developed by Wageningen University & Research Centre (WUR) and the Utrecht School of the Arts (HKU), is that pigs can have interaction with an iPad equipped human player, through a screen full of light effects.
It had already been known that pigs are capable of commanding a simple computer game. The novel element is to have pigs and humans play together.
 
Designers Kars Alfrink, Irene van Peer and Hein Lagerweij (HKU) teamed up with Clemens Driessen, philosopher and Marc Bracke, animal welfare scientist (WUR) over the last year to work on the computer game for pigs. Thus they have attempted to find out whether this could meet the animals’ desire to play – and to see if different types of relationships with humans could possibly be established.
ig producers have also been closely involved in the designing process. They helped create the game by responding to several game element suggestions during the testing phase.
 
The producers really liked the video images projected on the wall. In addition, the designers found out that pigs are interested in light effects, and that pigs follow these with their snouts. Using this knowledge, the producers made a video set-up. It can be viewed here.
Introducing the game as Pig Chase, human players can operate a light effect on a pig pen wall, aimed to grab a curious pig’s attention, and together move into certain directions, past certain objects.
 
The current game is mainly a concept that still needs to be further developed.
 

Étiquettes : , , , ,