RSS

Archives de Catégorie: Normandie-Normandy

NORMAN ROCKWELL : UNE EXCEPTIONNELLE EXPOSITION à CAEN…

NORMAN ROCKWELL : UNE EXCEPTIONNELLE EXPOSITION à CAEN…

Les illustrations de cet article sont Copyright Museum Norman Rockwell

42 tableaux seront exposés du 10 Juin au 27 Octobre  2019 au Mémorial de Caen.  Le prix du billet n’est que de 10 euros. Nous vous conseillons de réserver sur le site du Mémorial, un nombre limité de visiteurs étant admis par heure. https://billetterie.memorial-caen.fr/Vue/Rockwell/expoRockwell.php

 

Norman Rockwell (1894-1978) est l’un des plus célèbres peintres et illustrateurs américains. Tout le monde a déjà vu l’une de ses toiles ou l’une de ses illustrations pour des couvertures de magazine (321 couvertures époustouflantes pour le Saturday Evening Post de 1916 à 1963) ou des ouvrages de fiction. Ses oeuvres hyperréalistes ont été diffusées appliquées sur de nombreux supports. Scènes de la vie quotidienne des Américains moyens, images plus engagées, illustrations d’ouvrages de fiction, scènes humoristiques, ironiques ou caricatures…Le style Rockwell est reconnaissable au premier coup d’oeil. On en comprend les influences et on devine quels peintres et illustrateurs d’hier et d’aujourd’hui ont étudié son héritage. 

 Au moment de la Seconde Guerre mondiale, Norman Rockwell s’engagea sur le front politique et, en 1943, il se fit connaître du monde entier avec sa série de toiles Les Quatres Libertés (the Four Freedoms). Ces tableaux représentent la liberté de culte, de parole, la liberté  de vivre à l’abri du besoin et celle de vivre à l’abri de la peur. 

Cette exposition en tournée est proposée par le Norman Rockwell Museum et Caen est sa seule étape en Europe.  Site du musée Rockwell : https://www.nrm.org

Rockwell reconnaissait qu’il lui était parfois difficile de peindre toujours seulement d’après imagination. Il utilisa donc la photo pour insérer des scènes dans ses compositions. Partant d’une idée générale,  divers éléments dont il avait besoin étaient photographiés. Les personnages l’étaient individuellement ou à plusieurs, souvent en studio. Perfectionniste, il voulait l’exactitude dans les détails les plus banals et des accessoires  authentiques. Il savait obtenir de ses modèles la pose et l’expression faciale souhaitées. (Il existe des photos amusantes de Rockwell montrant les poses et les expressions qu’il recherchait.) Il utilisait ensuite un projecteur  pour afficher les photos  (toujours en noir et blanc). Il combinait et esquissait les  éléments de chaque photo, construisant progressivement l’image jusqu’à  obtenir la mise en place désirée  Ce procédé a été utilisé par Rockwell pendant une grande partie de sa carrière. 

11/28/1939-ORIGINAL CAPTION READS: Norman Rockwell, artist. Photo shows Rockwell painting with smoking pipe in his mouth.

En 1963, Rockwell  mit fin à sa collaboration avec le Saturday Evening Post  car on lui imposait  trop de contraintes, une ligne éditoriale qui  lui interdisait d’aborder des sujets plus complexes. Il travailla ensuite pour Look explorant les aspects les plus sombres de la vie américaine, tels que la lutte pour les droits civiques dans les années 1960. 

Interaction fascinante entre la photographie et la peinture, la façon dont Norman Rockwell créait ses tableaux et ses illustrations ne nous parait pas du tout une « tricherie ».  Il y a loin de la photo originelle à la toile finale. Chaque artiste à ses méthodes, ses recettes secrètes et nul doute que Norman Rockwell aurait utilisé les logiciels de traitement d’image.

Norman Rockwell n’a pas été le seul à utiliser la photographie comme outil de création complémentaire, certains artistes l’ont utilisée avant lui, d’autres après lui. Les dessinateurs de pin-up ont aussi beaucoup travaillé d’après des photos. L’arrivée dans les années 80  des premiers  logiciels de traitement numérique des images a ajouté un outil dans la trousse des créatifs, outil qui facilite les montages préliminaires, la recherche de mise en place.

Et, pour rappel, Utrillo travaillait d’après carte postale.

Rockwell n’était pas son propre photographe. il préférait recruter  des photographes  pour effectuer les prises de vue et les tirages. La plupart des photos ont été réalisées par trois hommes: Louie Lamone, Gene Pelham et Bill Scovill.

Rockwell a décrit ce modus operandi  comme «une forme de basse tricherie, une béquille déshonorante pour dessinateurs paresseux, une trahison des principes artistiques», traitant son projecteur opaque comme «une machine perverse, inartistique, créant des habitudes, paresseuse et vicieuse… J’en utilise un souvent et j’en ai honte. Je le cache chaque fois que j’entends des gens venir. »

(Original Caption) Photo shows painter Norman Rockwell seated in front of one of his paintings. (Photo by George Rinhart/Corbis via Getty Images)

Affiche d’une exposition passée qui montrait les photographies utilisées par Norman Rockwell pour composer certains de ses tableaux et illustrations.

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

2017 !

2017 !

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE

et sa

LITTLE FREE LIBRARY

vous souhaitent une Année 2017

pleine de Magie…

55bf932249494224147153e7e5891d83.jpg

En 2017, notre LITTLE FREE LIBRARY entrera dans sa cinquième année !
 

Étiquettes : , , , ,

SAMAIN… HALLOWEEN… La Nuit des Bêtises et des Pommes Croquantes…ET LES CITROUILLES EN PAPIER DECOUPéES DANS DE VIEUX LIVRES…

SAMAIN… HALLOWEEN… La Nuit des Bêtises et des Pommes Croquantes…ET LES CITROUILLES EN PAPIER DECOUPéES DANS DE VIEUX LIVRES…
Information : les différents visuels utilisés dans cet article ont été trouvés sur Internet sans nom d’auteur  fiable. Il est évident que le copyright appartient à ces auteurs inconnus.

JOYEUX HALLOWEEN

NOUS VOUS SOUHAITONS UNE SOIRéE ET UNE NUIT DE RIRES ET DE FRISSONS 

Chacun célèbre ce moment à sa façon. Halloween  est restée au fil des slècles l’une des grandes fêtes automnales populaires. L’automne est une saison qui stimule l’imagination. Son abondance et ses couleurs offrent mille idées de décorations, souvent à base de fruits, légumes, feuilles, mousse et de matière noble comme le bois, etc. Cette fête est en perpétuelle évolution alors que d’autres, trop figées, moins débordantes d’imagination, disparaissent faute de s’adapter. Halloween à une santé de fer car l’événement sait  remettre ses pendules à l’heure, repenser son fond imaginaire et s’enrichir d’années en années des modes et des goûts contemporains .  Les fantômes, squelettes et autres sorcières ont désormais des compagnons tout droit surgit des livres de fantasy et des histoires d’horreur. La créature de Frankenstein fait désormais partie du décor avec les zombis et l’Ile du Docteur Moreau est mise à contribution ainsi que les vampires d’Anne Ryce et les corbeaux d’Edgar Poe. La fête c’est fortement développée en puisant dans la littérature classique et dans la littérature récente, absorbant tous les imaginaires. On retrouve aussi bien Gandalf que Dumbledore dans les personnages apparaissant lors des soirées costumées d’Halloween. Leur statut de sorciers leur  a ouvert les portes du bal, ainsi qu’aux Elfes et autres créatures magiques. Halloween est comme Noël une fête ouverte que chacun peut vivre selon ses convictions. Les données religieuses récentes et les données plus antiques et plus complexes ancrées dans la course des saisons cohabitent depuis des siècles pour que chacun trouve sa place dans cette célébration.

812e5ae791ea81451ce2d6a6d09a8d69 bookpumpkin5 eb7f065b3027e519ee4537c7018a32a3 IMG_0881 Paperpumpkinpatch31 Paperpumpkinpatch5

 

Nous reproduisons ci-dessous l’article que nous avions écrit l’an passé et qui reste d’actualité. 

HALLOWEEN, C’EST COMPLIQUé

Cette fête  est originaire des îles anglo-celtes. Le point culminant en est la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint (nom de la fête chrétienne)… puis on enchaîne avec les multiples réjouissances de la nuit du 1er novembre, parce qu’on ne s’arrête point à  minuit pile alors que l’on commence à vraiment bien s’amuser…

victor1

Halloween est aussi ancienne que les tribus celtes, nous pourrions remonter ainsi jusqu’à la protohistoire celte. Les origines et l’évolution de cette fête sont complexes, riches et vraiment passionnantes quand on s’intéresse à nos traditions et que l’on aime les grands rendez-vous conviviaux. En parler ne tiendrait pas  sur les pages de plusieurs gros volumes, sans compter la vaste iconographie qui pourrait accompagner les textes. Voici donc des petites tranches, plus ou moins cousues, de la vie de cette si tenace tradition.

Citrouille et musique

Citrouille recouverte de morceaux découpés dans une partition…

HALLOWEEN… Différentes appellations contrôlées…

« All Hallows Eve« , tel est l’origine du mot Halloween (the Eve of All Saints’s Day), encore écrit « Hallowe »en« . On peut le traduire littéralement en vieil anglais par, « la veille de tous les saints« . » Hallow » est une forme altérée de « holy »  (saint) et « eve » ou « even » est une forme raccourcie de « evening » (soirée). En Angleterre (nous verrons cela plus loin), ce fut même un temps « La Nuit de la Pomme Croquante ». Sinon l’origine de la pratique de créer un certain désordre dans les rues et les champs est encore une fois une coutume celte : « oídche na h-aimléise« , » La Nuit des Bêtises« .

Halloween est issu d’une fête venue du fond des temps et qui se célébrait à la même période de l’année, la fameuse fête celte de Samain (Samhain). En gaélique, encore de nos jours, le nom en est Oiche Shamhna. « Samain » signifie « réunion« , c’est la fête du passage de la saison claire (printemps et été) à la saison sombre (automne et hiver), la transition d’une année à l’autre annoncée par la fin des moissons et l’arrivée de l’hiver. Dans le folklore celte, Samain est une période un peu hors du temps propice aux rencontres et aux apparitions surnaturelles, une période durant laquelle morts et vivants, humains et divinités de l’Autre Monde (le « Sidh »), cohabitent. Et Samain était une fête  importante puisqu’elle durait semble-t-il plusieurs jours.

citrouille et pliage

Pliage en forme de citrouille…

Coutume(s)  païenne(s) et  fête(s) religieuse(s),  un fil rouge partagé, une cohabitation de plusieurs siècles

C’est l’une de ces nombreuses fêtes païennes ou religieuses que l’on retrouve plus ou moins dans toutes les civilisations, dans tous les pays, sous différentes formes, avec des rituels évoluant en cours de route, mais que l’on arrive à recouper. Toutes se situent à des tournants saisonniers précis : le printemps et Pâques, l’hiver et Noël, l’automne et Halloween/Toussaint par chez nous, la date du début de l’année selon les époques et les sociétés, etc.

Cette fête fût donc célébrée par les Celtes de Gaulle (pour parler de chez nous et de certains de nos proches ancêtres) durant des siècles. C’est le Samanios des Gaulois (n’oublions  pas que les Gaulois sont des celtes…) C’était pour eux le premier jour de leur année. C’est la fête de la fin d’une année et de la naissance d’une nouvelle symbolisée par l’extinction et le rallumage de tous les foyers. Les Celtes croyaient que le dieu Samain venait le 31 octobre juger les âmes des morts de l’année écoulée. C’est en même temps un moment consacré au culte des Ancêtres. Nous sommes toujours dans le même shéma de passage  et/ou d’opposition, de l’opposition entre la lumière de l’été et  l’obscurité de l’hiver, de la différence entre la terre qui produit et la terre qui dort, entre ce qui est vivant et ce qui est mort, entre ce qui est visible et ce qui est invisible, entre ce qui est réel et de ce qui est le fruit de l’imagination…

pommes

Les Pommes Croquantes.

La nuit où les Morts  font la vie dure aux Vivants et la solution pour s’en défaire : les effrayer !

Voici un autre morceau de l’histoire qui entre dans la construction de la tradition d’Halloween. La nuit du 31, dans le lointain de notre Histoire, les esprits des morts de l’année  devaient donc partir pour l’Autre Monde. Ce dont ils n’avaient pas forcément tous envie. Au lieu de prendre la route sans faire d’histoire, paisiblement, certains rebroussaient chemin pour tenter de s’installer dans le corps des vivants. Mais les vivants ne voulaient pas de ces morts récalcitrants.
Cette nuit là, ils éteignaient  le feu et les lumières dans leurs maisons pour les rendre moins  accueillantes, moins attirantes, se promenaient affublés de costumes effrayants, faisant grand bruit pour faire fuir les esprits. S’ils allumaient des feux de joie pour souhaiter bon voyage aux morts et les honorer, c’était aussi pour les éloigner. (On peut retrouver ici la pratique du feu allumé pour éloigner les bêtes sauvages menaçantes, pratique qui remonte aux origines, on tente d’éloigner ce qui fait peur en allumant une lumière). On sacrifiait aussi des animaux…….des fruits…… et des légumes… (et, parait-il, parfois quelques personnes qui semblaient déjà habitées par un esprit.) C’était la fête.

Des déguisements fin XIXe, début XXe.

Ne pas attirer les Créatures de l’Autre Monde, leur courroux, ou d’autres manifestations inconfortables, justifia à partir d’un moment non datable le port de masques et de déguisements comme moyen d’échapper à la possible emprise des sombres esprits sur les hommes; et d’une manière générale de conjurer le mauvais sort pour l’année à venir. Nous sommes là encore dans une continuité puisque déjà, du temps de Samain, nous savons que les Celtes sacrifiaient des animaux, les dépeçaient  pour se parer de leur peau et de leur fourrure en guise de protection.

Fantôme et pliage

Pliage en forme de fantôme…

 

Pages et fantômes

Petits fantômes surgissant des pages…

De la fête ancestrale à l’arrivée de la fête chrétienne, les débuts d’une cohabitation

Une grande fête populaire ou religieuse n’est souvent qu’un avatar. Une nouvelle festivité ou commémoration poussant l’autre dehors pour prendre la place. C’est bien plus pratique de réutiliser une date déjà implantée dans les habitudes. On ne change pas (ou presque) une date qui gagne. Lorsque les Romains envahirent les territoires celtes leurs fêtes Feralia (en l’honneur des morts, célébrée le 21 février) et Pomona (en l’honneur de la déesse des arbres fruitiers et par extension de ce qui est fructueux, célébrée le 1er novembre) auraient été assimilées à la fête de Samain.

Livre et citrouille

Le grand classique : la citrouille réalisée en découpant les pages d’un vieux livre…

Au VIIe siècle, le pape Boniface IV n’ayant plus assez de jours sur le calendrier pour fêter tous les saints chrétiens décida de leur dédier un jour et transforma Feralia (21 février) en ce qui allait devenir la Toussaint. Il consacra le temple romain du Panthéon (dédié à tous les dieux, c’est le sens étymologique du mot) à la vierge Marie, à tous les martyrs, auxquels on ajouta ensuite les confesseurs. Ce n’est qu’au VIIIe siècle que la Toussaint sera déplacée au 1er novembre. Le 1er novembre, la fête de la Toussaint unit pour les catholiques l’Eglise du Ciel et l’Eglise de la Terre et relie le chrétien à tous les saints canonisés et ceux qui sont dans la béatitude divine. C’est en fait l’anniversaire de la dédicace du Panthéon qui se fête et c’est ainsi que la fête de tous les saints  finira par être fixée au 1er novembre. C’est  pourtant bien avant, dès le Ve siècle,  que Saint Patrick,  en Irlande, tentera déjà d’extirper des moeurs la coutume considérée comme païenne. Mais partout la coutume perdurera, plus ou moins officieusement.  On ne balaye pas du jour au lendemain un rendez-vous annuel qui date déjà d’environ 1200 ans à l’époque (on sait que cette fête en cette période de l’année est attestée depuis environ 700 ans avant J.C). L’Eglise ne pourra  qu’occuper la même date pour tenter de faire barrière. Privée de Samain et de 1er novembre, la communauté irlandaise s’approprie alors la veille, le 31 octobre, bien décidée à continuer à rendre hommage à son héritage celte. Dans ce contexte se développera  le terme « All Hallows Eve« , un nom qui laisse une place au mot ‘saints’. Très diplomate…

Citrouille en papier

Citrouille en papier…

Vers l’an 1000, pour que la Toussaint garde précisément sa vocation à célébrer les saints et  ne soit pas une journée consacrée aux  morts, Odilon, abbé de Cluny, imposa à tous ses monastères la commémoration des défunts par une messe solennelle le 2 novembre. Cette fête liturgique est à la fois une journée de commémoration et une journée d’intercession ; on se souvient  des défunts, on prie pour eux. C’est là que le 2 novembre rejoint  Samain, l’antique « fête des morts ».  La Toussaint du 1er novembre est souvent confondue avec le jour des morts du 2 novembre alors que ce sont bien deux choses différentes.

Citrouille en papier

Citrouille en papier roulé. La technique du papier roulé permet de réaliser les compositions les plus simples comme les plus complexes…

D’hier à aujourd’hui

Toujours est-il que fêtes païennes et religieuses, Halloween et Toussaint pour ce qui nous occupe, cohabitent désormais de nos jours, pour le plaisir des uns et la fureur des autres. Des polémiques enflamment régulièrement pro et anti Halloween. Il serait préférable que chaque camp respecte les idées de l’autre  sans vouloir imposer les siennes. Il y a de la place pour tout le monde. Il  n’est pas rare encore actuellement dans des « Pardons » catholiques de voir le matin se dérouler les rituels  de types « magiques » et l’après-midi la messe.

Citrouille en papier

Ceux qui connaissent bien le  Royaume-Uni savent à quel point Halloween y est populaire, notamment en Ecosse, en Irlande, au Pays de Galles.

Halloween  ne s’implanta  aux Etats-Unis  que vers le milieu du XIXe siècle avec l’arrivée des émigrants écossais et irlandais fuyant la famine (la « Grande Famine » commença en 1845, son origine est due à l’introduction du mildiou qui ravagea les récoltes). Cela ne se fit pas tout seul, l’église protestante ne voyait pas ces pratiques d’un bon oeil. Les premières années, les Irlandais présentèrent la chose en mettant l’accent sur l’aspect communautaire de festivités célébrant la fin des récoltes. Tout cela animé par des parades déguisées et des lectures. Le caractère fantasmagorique de l’affaire fut presque occulté. C’est pourtant ce côté étrange et festif  des déguisements qui va séduire les Américains au bout de quelques années  et qui feront qu’ils finiront pas se joindre au mouvement. Au début des années 1920,  on peut dire qu’Halloween est enfin bien implanté sur le territoire américain et au Canada.

Citrouille en papier

Citrouille en papier…

De siècle en siècle, une fête qui ne cesse d’évoluer et de s’enrichir

Halloween est avec Noël l’une des rares fêtes qui année après année a évolué, s’est approprié les nouvelles technologies, s’est adaptée aux changements de la société, a absorbé tant les modes vestimentaires que littéraires ou cinématographiques, a inspiré les artistes… Halloween au fil des siècles a développé toute une imagerie fantastique, des amusements totalement  originaux et très variés, des déguisements de plus en plus différents, et même de la littérature haut de gamme. Halloween possède un énorme pouvoir d’absorption de tout ce qui, nouveau, peut rendre la coutume plus attractive, amusante, créative. Cette fête s’est enrichie alors que tant d’autres perdaient la faveur du public, s’affadissaient avant de disparaître ou restaient vivoter sans que l’on sache plus très bien ce à quoi elles correspondaient. Peut-être parce qu‘Halloween est  depuis longtemps une fête  très conviviale, simple, pas « intello » pour deux sous ni absconse, vraiment populaire dans le sens noble du terme, durant laquelle on s’amuse beaucoup toutes générations confondues. Elle fonctionne alimentée par la curiosité profonde de l’être humain pour le mystère et le fantastique, pour les choses cachées et magiques, pour le monde de l’invisible, l’univers de la nuit, des contes et des légendes  Autant dire que le moulin n’est pas à l’aube de manquer d’eau. C’est un moment pour s’offrir une bonne vieille régression à base de grosses farces enfantines et de sucreries, un soir et un nuit pour cesser quelques heures de se prendre tellement au sérieux. Sans doute un peu de tout cela  : jouer avec nos peurs les plus intimes emballées dans de grandes parties de rigolade.  Pas besoin de chercher midi à quatorze heure, de couper les cheveux en quatre et d’appeler à la rescousse les psychanalystes. Halloween, c’est drôle et poétique et c’est tout. Même le mot est pétillant.

Citrouille en papier

Citrouille en papier. A réaliser à l’aide des pages épaisses d’un vieux livre pour enfant…

Des histoires à dormir debout ou plutôt à ne pas dormir du tout !

Halloween, c’est aussi la nuit ou, dit l’une des nombreuses légendes, la porte entre le monde des morts et celui des vivants est ouverte. D’où cette avalanche de fantômes et autres créatures des ténèbres qui s’invitent chez nous (les morts récalcitrants des Celtes, voir plus haut). C’est une nuit durant laquelle on aime se faire peur et faire peur.

victorianlittlegirl

Abordons un sujet moins connu en France qu’ailleurs (mais en voie de rattrapage dans l’hexagone depuis peu) :  Halloween et la littérature. Le roman gothique, genre littéraire anglais précurseur du roman noir, apparaît en 1764 avec Le Château d’Otrante d’Horace Walpole. En Europe continentale, le genre fantastique y fera suite à partir de 1830.  Les histoires de fantômes, de vampires, de sorcières, de meurtres, de cadavres ambulants et autres joyeusetés macabres, nocturnes et sanguinolentes vont être à la mode durant quelques décennies et l’habitude de lire particulièrement des histoires d’horreur ou fantastiques au moment d’Halloween va probablement entrer dans les moeurs en empruntant le chemin de cette littérature-là. On les nomme les « Halloween books« , les livres  d’Halloween, ceux que nous nous réservons de lire particulièrement durant cette période.  Ils doivent nous faire frissonner et bondir au moindre craquement d’une lame de parquet ou d’un volet qui claque (A lire – c’est bien meilleur, jouons le jeu jusqu’au bout – la nuit à la lueur d’une bougie vacillante). Une excellente greffe sur l’antique tradition permettant aux plus jeunes de découvrir des auteurs de qualité, classiques ou contemporains (tel Edgar Poe, pour ne citer que lui, qui rencontre un grand succès). Les livres purement sur le thème existent depuis fort longtemps et sont même de plus en plus nombreux;  cette année le choix, en langue française, pour la jeunesse (et les plus grands) est plutôt intéressant.

A la lecture se sont ajoutés les films d’épouvante. Le film le plus rediffusé ce soir-là est actuellement La Nuit des morts-vivants (1968), de George. A. Romero. C’est une occasion aussi de redécouvrir les films fantastiques qui connurent une heure de gloire au tout début du cinéma.

Une veillée mystérieusement disparue en France

Sans être très âgés, certains d’entre nous – les sexas ! –  se souviennent encore de la veillée de la Toussaint en France (jusque vers la fin des années 60). Les gens se réunissaient  entre voisins ou en famille, c’était même parfois l’occasion d’une fête au village (grand feu, bal costumé…). C’était les  vacances scolaires et pour les citadins des très grandes villes (c’était mon cas) cela voulait dire un séjour prolongé à la campagne et, choses exotiques, la cueillette des champignons, la chasse, et les soirées devant un feu de cheminée.  Autour du feu, de la table, au salon, on se racontait ces histoires qui font peur et des histoires tout court issues de la mémoire collective, de la saga familiale. Ainsi les histoires de revenants, de tombe qui parle, d’enterrements qui tournent à la farce et de veillée funèbre durant laquelle le mort se réveille, de curé un peu sorcier se transformant en corbeau..(mes propres souvenirs !) . faisaient le régal des convives. Tous les ans les mêmes histoires (plus longues de quelques phrases chaque fois), tous les ans le même plaisir, mais des histoires incontournables, piliers de la soirée. La transmission des événements passés, réels, imaginaires ou arrangés se faisait, une galerie d’événements et de personnages défilaient. Sur la table tous les fruits de l’automne et le gibier, période de chasse oblige, voisinaient. C’était une grande soirée soit de grignotage, soit de banquet (un peu comme à Noël).  C’était une  Fête de L’Automne et de l’abondance (retour aux origines, en fait).  Le point d’orgue de ces réunions et le plus attendu était la promenade de minuit. Le but étant de passer devant la maison hantée des environs (il y en a toujours une !), de passer le long du mur du cimetière et, pour les plus courageux, d’y entrer ( les garçons en profitant pour rassurer les filles.. qui faisaient semblant d’être effrayées…..) . La à base de belles feuilles mortes dorées de tous les ors de l’automne, de noisettes, de pommes, de champignons, de citrouilles et autres légumes était de rigueur.

Et puis tout cela a disparu. Un automne, les avances arrivèrent comme tous les ans mais il n’y eut plus de réunion, plus d’histoires. Si certaines familles continuèrent la tradition, la plupart oublièrent pratiquement du jour au lendemain, semble-t-il, l’une de nos plus anciennes et plus conviviales fêtes. Un vrai mystère que cette soudaine désaffection. Il est certain que cette fête était plus rurale que citadine et que les campagnes se vidant…ceci expliquerait cela…Mais pourquoi seulement en France ? Cette fête revient lentement  dans l’Hexagone  notamment par des chemins de traverse : la nouvelle littérature fantastique et le cinéma, la mode des  loisirs créatifs et du « fait main, fait maison » ; loisirs créatifs qui ont bien aidé à relancer, entre autres, le goût de décorer sa maison selon les saisons. Et nous revoilà finalement toujours reliés à ces activités spéciales liées au passage d’une saison à l’autre, aux événements du calendrier, (solstices, semailles, moissons,etc.). Finalement, nous ne sommes pas, sur le fond, si loin du comportement des anciens Celtes.

Citrouille

Citrouille en ficelle. Vous pouvez fabriquer votre ficelle en papier.

Citrouille en papier

Citrouille en papier.

Les Irlandais avaient une légende qui a été « intégrée » (pourrait-on dire) à Halloween, celle de Jack-o’-Lantern. Celui-ci était condamné à  errer sur Terre jusqu’au jour du jugement dernier. Ce personnage peu recommandable ne pouvait pas entrer au Paradis en raison de l’avarice  et du goût pour la beuverie dont il avait fait preuve durant sa vie. Il avait été aussi banni de l’Enfer pour avoir joué des tours pendables au Diable. Ce dernier lui fit toutefois don d’un tison déposé dans un navet évidé pour que l’ensemble lui serve de lanterne. Depuis Jack-o-Lantern, « Jack à la Lanterne »,  erre entre Ciel et Enfer avec sa lampe et revient hanter les vivants à chaque anniversaire de sa mort. Le navet se transforma en citrouille aux USA; c’est un légume plus facile à sculpter et  surtout plus décoratif.. L’habitude au début d’utiliser un navet ou un rutabaga comme lanterne viendrait aussi des Celtes.

CPA

Carte postale ancienne d’origine allemande…

Grignotage ou banquet ? A chacun sa gastronomie !

Les traditions de se raconter des histoires à faire peur  (et cela bien avant l’arrivée du roman gothique et du fantastique) et de consommer des sucreries et autres pommes d’amour pendant Halloween, vient d’Angleterre. Avant d’adopter le nom Halloween, les Anglais nommaient cette fête « La Nuit de la Pomme Croquante ».
On se réunissait en famille, pour se raconter les fameuses histoires et manger des pommes ou des noisettes, on offrait des gâteaux aux pauvres. Voilà qui explique aussi l’une des origines de la récolte des bonbons.
Comme à l’occasion de toute festivité digne de ce nom, à Halloween on mange… Et on mange même très bien. Sont  seulement oubliées les beuveries d’antan qui allaient de pair avec des aspects relativement barbares de la commémoration. Avec les produits de saison, le nombre de plats savoureux est impressionnant et toute une pâtisserie thématique s’est développée depuis un siècle. Internet est fertile en menus amusants et/ou gastronomiques et colorés. La seule limite est l’imagination du cuisinier. Avec juste les mots-clefs « menu ou recette Halloween« , »Halloween recipes » ou « Halloween meal » vous trouverez sans doute votre bonheur en anglais et en français (et de belles photos de plats). Le plat le plus connu du dîner d‘Halloween reste, en dehors de la tarte au potiron qui est de saison, le potage à la citrouille proposé dans la citrouille creusée servant de soupière.
Citrouille
Des fantômes dans la purée...
patisserie
De maison en maison, de porte en porte…
Le fait d’aller de porte en porte réservé pratiquement aux seuls  enfants est une modification très récente puisqu’elle date des années 1950 et est né aux Etats-Unis (c’est leur apport avec la citrouille) !  Sinon l’origine de la pratique est encore une fois en partie  une antique coutume celte : « oídche na h-aimléise« , » La Nuit des Bêtises. La nuit d’Halloween, les gens se déguisaient et faisaient des farces à leurs voisins : frapper aux portes pour se faire passer pour un esprit, déranger les choses dans le jardin, les bêtes dans les prés, plus tard tirer les sonnettes, etc. Des bêtises pas méchantes. En creusant un peu, on s’aperçoit que cette activité typique de la soirée est issue de différentes coutumes.

Certes, en Irlande, depuis fort longtemps les enfants se maquillaient en noir et blanc, revêtaient de vieux habits, des draps, des chapeaux pointus et se rendaient dans le voisinage pour demander des cadeaux en chantant « Halloween arrive bientôt et les oies engraissent. S’il vous plait, mettez un penny dans le chapeau du vieil homme !  Si vous n’avez même pas un penny, la moitié d’un fera l’affaire. Si vous n’avez même pas un penny, que Dieu vous bénisse et votre père aussi ». Ils récoltaient des noix, des pommes et un peu d’argent. Mais les adultes participaient aussi au charivari.

Une autre coutume est anglaise. Le 2 novembre, les chrétiens allaient de maison en maison réclamer des « soul cakes« , « gâteaux des esprits« .  En échange des gâteaux, ils s’engageaient à prier pour que les esprits des morts de la famille des gens qui avaient donné les gâteaux pour qu’il puissent entrer au Paradis.

hmvic4121

Les jeux d’Halloween

Parmi les jeux de société, on peut citer : Richesse, bobbing the apples : Des pommes sont mises dans un baquet d’eau et le jeu consiste à les attraper sans les mains. Plus la pomme attrapée est grosse, plus on deviendra riche. Le Snip Snap Dragon est, lui, un jeu spectaculaire à base de raisins qui flambent dans de l’alcool  alors que la pièce est plongée dans l’ombre. Il faut saisir les raisins avec les doigts sans se brûler et les manger; une chanson accompagne le jeu. Il existe aussi une foule de  petits jeux de prédiction en relation avec l’Amour, le futur mari ou la future épouse dont on tente de deviner l’identité.

Baquet de la Fortune

Récupérez, sans les mains, la plus grosse pomme et vous deviendrez la plus riche…Ce jeu est connu de tous les lecteurs d’Agathe Christie car il apparait dans « Le Crime d’Halloween » ainsi que celui de Snip Snap Dragon…

agatha-christie-le-crime-d-halloween

Le Crime d’Halloween, par Agatha Christie, en BD.

Halloween Party

Agatha Christie, Le Crime d’Halloween (Hallowe’en Party)…

Le-fete-du-potiron

Hallowe’en Party est aussi paru sous le titre « La Fête du Potiron »…

Halloween continue de se métamorphoser, de se renouveler et de proposer de nouvelles tendances. Des bals costumés, des concours de costumes,  des visites de lieux insolites et si possible lugubres (cimetières, maisons hantées, catacombes, souterrains…) sont de nos jours organisés.

vintage_bat_lady_

Costume de chauve-souris de l’époque victorienne.

Costume de sorcière de l’époque victorienne. Une peu sorcière, un peu bergère XVIIIe !

Epoque victorienne.

Epoque victorienne.

Décoration : un grand moment de bricolage maison

Cette fête a donné, au fil du temps, naissance à une riche iconographie (les cartes postales anciennes sur le thème sont magnifiques), elle a inspiré des artistes et donné naissance à une foule d’objets en tous genres et en toutes matières des plus kitchissimes aux plus charmants. Durant les semaines précédant Halloween, les petits et les grands  se lancent dans des travaux manuels créatifs pour décorer leur maison et leur jardin (voire leur quartier), se fabriquer un costume. Entre sculpter les citrouilles, préparer les menus et les déguisements, cela aligne déjà plusieurs journées ou soirées festives. Parce que la préparation de la fête, c’est déjà la fête.

Les heures consacrées à la fabrication des décorations d’Halloween  sont devenues de grands moments de bricolage en famille, comme le sont déjà  les jours dédiés à la confection des décorations de Noël ou Pâques.  Le « do it yourself » ou « faite-le vous-mêmes », à de plus en plus le vent en poupe depuis quelques décennies. On ne compte plus les livres  (en anglais généralement, mais ce n’est guère gênant car ils sont abondamment illustrés) relatifs à la fabrication d’une panoplie de parfois très délicieux « Petits Objets de Compagnie pour Halloween« . Et ces décorations sont parfois  très belles,  empruntant au style gustavien, cottage ou shabby, s’inspirant des mondes fantastiques. Des milliers de  tutoriaux sont disponibles gratuitement sur Internet.

Et c’est là aussi que Petits Objets de Compagnie et la Little Free Library retrouvent  leur jeu  favori  : fabriquer des choses avec les pages des vieux livres ou n’importe quel papier ou carton. Le plus emblématique des objets est la citrouille en papier. C’est très  simple à réaliser.  Les plus expérimentés et patients se lanceront dans des pliages savants ou autres montages plus subtils. Voici quelques pistes  (mais il existe des milliers de sites sur Internet qui vous étonneront) pour les fans ou les curieux.

Lanterne-citrouille.

Lanterne-citrouille.

Certaines décorations sont en papier, d’autres pas….(mais elles étaient si mignonnes….et puis cela donne des idées…)

http://ideespleinscrap.canalblog.com/archives/2009/10/28/15334732.html

http://valromey.e-monsite.com/pages/ateliers-creatifs/preparons-halloween.html

http://angefeeca.canalblog.com/archives/2012/11/05/25486634.html

http://scrapbook-chickadoodle.blogspot.fr/2011/10/paper-pumpkin.html

http://simplyalbany.blogspot.fr/2012/10/autumn-in-new-york_11.html

http://www.laminutedeco.com/2012/10/diy-une-citrouille-dans-ma-maison.html

Pour trouver d’autres sites et tutoriaux, deux mots clefs : ‘citrouille en papier » et « pumpkin paper » ou « pumpkin fall craft »

Des chats-citrouilles. Petits Objets de Compagnie aime les chats sous toute les formes…

A noter une tendance qui s’enracine de plus en plus : la décoration intérieure (et parfois extérieure) saisonnière. Les Anglo-saxons utilisent par exemple depuis longtemps le motif ou l’objet citrouille (pour une fois c’est Halloween qui voit l’une  de ses images emblématiques pour ainsi dire détournée) pour leur décoration intérieure automnale (Fall, Autumn). Une  mode qui a donné naissance à une foule de tutoriaux pour réaliser des objets uniques.  Le thème de l’hiver (flocon, objets argentés, peluches, dentelles blanches, etc…) trouve sa place durant les mois de décembre, janvier, février, avant que ne commencent les travaux créatifs pour célébrer le printemps…puis l’été. Le grand plaisir résidant dans le fait de réaliser de ses mains la fameuse déco. Ainsi se perpétue d’une certaine manière  l’hommage au passage des saisons, comme le faisaient nos très lointains ancêtres. L’automne et l’hiver sont pour l’instant les deux périodes ayant donné lieu aux créations les plus intéressantes.

Ces Pénitents qui défilent pour la Toussaint.

Depuis plus de six siècles, des confréries de Pénitents,  groupements d’obédience chrétienne, défilent dans les rues pour la Toussaint. Les participants ne sont pas des religieux mais des laïcs de tous les milieux. Ils portent des costumes particuliers et lorsque la manifestation a lieu de nuit, des flambeaux. Ces défilés sont impressionnant car très solennels.  Les costumes sont constitués de robes longues et d’un chapeau pointu  ou cône descendant jusque sur le visage avec deux trous pour les yeux. Les couleurs en usage sont principalement le blanc, le noir et le rouge. Crédit photo pour les trois photos qui suivent : Gilles Brassignac pour Le Figaro Magazine.

Pénitents en costumes avec leurs flambeaux. Crédit photo Gilles Brassignac pour Le Figaro Magazine.

Pénitents en costumes. Crédit photo Gilles Brassignac pour Le Figaro Magazine.

l’Archiconfrérie de la Sanch ­célèbre le vendredi saint dans les vieilles rues de Perpignan. Trois heures de marche. Les statues portées sont prafois très lourdes. Ici, une très belle représentation du Christ sur le croix.Certains pénitent sont vêtus de costumes rouges, d’autres sont en noir. Crédit photo Gilles Brassignac pour Le Figaro Magazine.

Citrouille confectionnée avec de simple bandes de papier.

Citrouille confectionnée avec de simple bandes de papier.

Voici quelques photos anciennes de déguisements. Nous ne savons pas si c’est le noir et blanc qui ajoute à l’ambiance, mais les personnages sont bien plus effrayants que ceux qui déambulent de nos jours dans des costumes plus élaborés. Elles sont intéressantes car elles montrent bien la participation active des adultes. Sur l’une des photos, des épis dressés sont un petit rappel à la moisson. Les plus anciennes datent de la fin du XIXe siècle. Ces photos ont été glanées au cours des derniers mois sur le Net, souvent sans source. Le copyright appartient aux auteurs ou possesseurs des originaux.

halloween27

halloween24

Et tout cela en musique…

creepy_old_halloween_photos33

creepy_old_halloween_photos23

creepy_old_halloween_photos24

creepy_old_halloween_photos29

creepy_old_halloween_photos60

clowns-or-798388

il y a 100 ans.

Cette photo est particulièrement intéressante avec son motif de lune et ses épis dressés comme cela se faisait à la fin de la moisson.

262053272038119253_VUAHMPM2_c 33246583_85ca7b3f27_o

5HTC

halloween

costumzee-7719-full costumzee-7720-full

costumzee-7721-full

costumzee-7722-full KGrHqZHJDYE-87eZSGBP2z9SMO2g60_3 262053272038073651_JcU1upP0_c ween

haunted-air-13a

hauntedair2b tumblr_ltx50tN7js1qz72v7o1_500

haunted-air-15a

71243

img045a

creepy_old_halloween_photos45

halloween4

halloween11

halloween18

101012-halloween

Old Halloween Costumes From Between the 1900's to 1920's (10)

Old Halloween Costumes From Between the 1900's to 1920's (9)

Old Halloween Costumes From Between the 1900's to 1920's (8)

Old Halloween Costumes From Between the 1900's to 1920's (7)

Old Halloween Costumes From Between the 1900's to 1920's (3)

Old Halloween Costumes From Between the 1900's to 1920's (1)

Old Halloween Costumes From Between the 1900's to 1920's (1)

Women in Witch Costumes, circa 1800s (5)

Women in Witch Costumes, circa 1800s (3)

Women in Witch Costumes, circa 1800s (4)

Samain, Halloween, La Fête des Potirons (ou des citrouilles), Toussaint, La Fête de l’Automne,Oktobertfest, Saint-Dimitri, Mabon ou Cucurbitades, etc., à chacun sa fête car il y a le choix…

Un peu de poésie…

She weaves the world into grasses and fruit,
She winds the world in her hair.
Ablaze with radiant power her face glows, clear light of the sun.
Blessings of golden fire upon you, of round sweet days
Circling each other like wheels,
And of the bounty, the beauty of ripe, fertile earth.
My starry blessings, my sunny blessings upon you _
Shine now and always in your hearts.

                  Cait Johnson, Witch in the Kitchen.

Elle tisse le monde d’herbes et de fruits,
Elle enroule le monde dans ses cheveux.
Son visage scintille, puissance flamboyante, claire lumière du soleil.
Les bénédictions du feu d’or sont sur vous, des jours ronds et sucrés
L’un l’autre tournoient  comme des  roues,
Et  la générosité, la beauté de la  terre mûre et fertile.
Mes bénédictions étoilées, mes bénédictions ensoleillées vont vers vous _
Et brillent  maintenant et toujours dans vos coeurs.

Cait Johnson, La Sorcière dans la Cuisine.

 

RECHERCHONS BOUTIQUE A LOUER EN CENTRE VILLE DE BAYEUX

RECHERCHONS BOUTIQUE A LOUER EN CENTRE VILLE DE BAYEUX

L’un de nos bénévoles recherche une boutique de petite surface à louer en centre ville – et uniquement en centre ville – de Bayeux.

Si vous avez une proposition à faire ou une information sur une boutique disponible, merci de laisser un message sur le répondeur de l’association au 06 51 57 45 45 ou d’envoyer un message à l’adresse suivante : petitsobjetsdecompagnie@hotmail.fr

Nous vous remercions par avance de l’aide que vous pourriez apporter.

seatfacades

 

Étiquettes : ,

04 AVRIL 2015 – « LE POLAR DE PâQUES », UN SALON DU LIVRE, à ARGENTAN

04 AVRIL 2015 – « LE POLAR DE PâQUES », UN SALON DU LIVRE, à ARGENTAN

Un premier salon organisé par la librairie La Curieuse et consacré au « polar normand ».

Onze auteurs seront présents : Bruno Amato, Thomas Boudault, Jean Calbrix, François-Michel Dupont, Philippe Huet, Jack Lamache, Jacqueline Leprettre, Dorothée Lizion, Catherine Sevestre Loquet, François Vallet, Jean-Louis Vigla.

Samedi 4 avril 2015 – 10h-12h et 14h30-18h
Librairie La Curieuse – 7, place Henri 4 – 61 200 Argentan

Lien vers un article  sur le sujet paru dans Le Journal de L’Orne : http://www.lejournaldelorne.fr/2015/03/14/salon-du-livre-le-polar-s%E2%80%99invite-a-paques/

La librairie organise régulièrement des signatures, expose  des artistes (peinture, aquarelle, dessin…), des photographies, organise des ateliers de scrapbooking...et sans doute bien d’autres choses… N’hésitez pas à la contacter.

sang diviseur

Pourquoi « Le Polar de Pâques » ?  Une dépêche AFP de 2007 nous en apprend davantage :

Un parfum d’hémoglobine vient hanter la Norvège chaque année à l’approche de Pâques, lorsque les habitants du paisible royaume jouent à se faire des sueurs froides en dévorant des polars dans l’isolement de leurs chalets de montagne.

Au nom d’une curieuse tradition, la trêve pascale est la « saison du crime » dans le pays scandinave : les romans noirs, du cru ou importés, accaparent les vitrines des libraires, des fictions à glacer le sang envahissent les ondes radio et TV, les suppléments spéciaux foisonnent dans la presse.

Jusqu’aux cartons de lait qui proposent une énigme à démêler.

« Avec la barre chocolatée et les oranges, le roman policier a sa place réservée dans le sac à dos des Norvégiens qui partent à Pâques », affirme le journaliste Nils Nordberg, spécialiste du sujet.

Car, pour apprécier toute sa saveur, le « polar de Pâques » doit de préférence être dégusté sous la lumière vacillante d’une cheminée, dans le confort spartiate d’un chalet en bois auquel on n’accède qu’en chaussant ses skis.

Le chalet, la neige....

« Les circonstances sont idéales. On est en montagne, loin de tout. Dehors, il neige et il vente. Quoi de mieux qu’un peu de frissons ? », souligne Nils Nordberg.

La chair de poule à Pâques, Birgitte Lund, publicitaire de 35 ans, connaît depuis sa tendre enfance. « A 9 ans dans le chalet familial, je n’avais pas le droit de regarder la télé, sauf les programmes pour enfants et la série noire diffusée le soir sur la chaîne publique ».

Mais pourquoi la Norvège, où les bains de sang sont rares, choisit-elle Pâques pour étancher sa soif d’homicides ?

Selon une thèse couramment admise, la tradition germe en 1923 grâce à un joli coup de marketing.

Rompant avec la pratique qui veut que les nouveaux titres ne sortent qu’à l’automne, la maison d’édition Gyldendal lance en plein week-end pascal le roman de deux jeunes auteurs, « Le train de Bergen a été braqué cette nuit », qui se déroule précisément à Pâques.

Le titre est repris à la Une de plusieurs journaux, provoquant la stupeur parmi les lecteurs, à qui son caractère publicitaire échappe.

L’initiative fait florès parmi les autres éditeurs et le polar s’impose comme un des rares divertissements de la semaine pascale.

« Cafés, restaurants, cinémas… à l’époque, tout était fermé à Pâques qui devait être une période d’introspection et de repentance. On n’avait pas la radio, et bien évidemment pas la télévision non plus. Mais tout le monde savait lire », relate Nils Nordberg.

Le « polar de Pâques » est né et, avec lui, une école norvégienne de maîtres du suspense, de Jo Nesboe à Karin Fossum, d’Anne Holt à Jon Michelet.

Selon le sociologue Jan Mehlum, lui-même auteur de 7 romans policiers, « le genre a acquis suffisamment de lettres de noblesse pour que tout le monde, y compris les intellectuels, puisse lire des polars sans avoir à rougir ».

Avec le temps, le décor a changé : les chalets ont gagné en confort et forment désormais de véritables petites villes à flanc de montagne, et les Norvégiens varient de plus en plus leurs destinations, préférant souvent le soleil du sud à la montagne.

Mais la tradition demeure vivace.

« Le roman policier, ça fait partie des vacances », affirme Anniken Dingsoer, 50 ans, rencontrée dans une librairie du centre d’Oslo, où elle fait ses emplettes d’émotions fortes.

« Quand j’étais petite, mon père nous lisait Jean Valjean. Depuis, j’ai passé toute ma vie à lire des polars », confie cette inconditionnelle de PD James, Robert Wilson et Minette Walters, qui n’a qu’un regret : que ses propres enfants se détournent d’Hercule Poirot au profit de Harry Potter.

(AFP – 04/04/07)

Petits Objets de Compagnie et sa Little Free Library profitent de l »histoire ci-dessus contée, pour conseiller aux amateurs de polars, les polars qui nous viennent des pays nordiques( Danemark, Suède, Norvège, Finland…).

Ils sont généralement excellents. Bien écrits, ils passent l’épreuve de la traduction sans perdre trop de plumes. Des histoires denses, souvent sombres,  réalistes, voire non dépourvues de violence. Des personnages  complexes et des intrigues tortueuses, les deux non formatés, assurent un dépaysement complet. On ne peut les confondre ni avec le polar anglais ni avec le polar américain ni, avec le polar français. Ils offrent une atmosphère bien particulière très séduisante. 

 

Étiquettes : , , , , ,

04 AVRIL 2015 – 13e SALON DU LIVRE DE TREVIERES / 05 AVRIL 2015 – 5e SALON DU LIVRE DE BARFLEUR…

 

 

Étiquettes : , , , , ,

JOYEUX HIVER ET BON NOEL….

JOYEUX HIVER ET BON NOEL….

L’HIVER NOUVEAU EST ARRIVé

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE

ET SA

LITTLE FREE LIBRARY

VOUS SOUHAITENT UNE BELLE SAISON HIVERNALE

ET POUR DEMAIN UNE AGRéABLE SOIRéE ET UN BON NOël

Gif-Winter

 

 

Étiquettes : , , ,

LA FETE DE NORMANDS…26, 27 et 28 SEPTEMBRE…

LA FETE DE NORMANDS…26, 27 et 28 SEPTEMBRE…

C’est tout jeune  (2ème année) et c’est une excellente idée. Ce grand événement régional s’attache à faire redécouvrir notre patrimoine et toutes les créations en cours ou futures sur le territoire de notre région exceptionnellement riche en Histoire et en potentiel.

Tout ce que vous voulez savoir sur cette manifestation est ici : http://fetedesnormands.com/

Vous y trouverez des affiches et tracts à imprimer pour aider à la promotion. (Différents formats en trois langues)…

tract-fete-des-normands-2014-lever-de-normandies-francais2

 

Étiquettes : , , , , , , ,

NOUS SERONS FERMéS LE DIMANCHE 06 JUILLET 2014…

NOUS SERONS FERMéS LE DIMANCHE 06 JUILLET 2014…

FERME MEDIEVAL copy

 

Vous seront proposés des bijoux en étain et de la céramique, ainsi qu’un petit coin brocante.

Pendentif tête de viking. Médaille en étain trempée dans un bain d'argent.

Pendentif tête de viking. Médaille en étain trempée dans un bain d’argent.

FRANCE5

Pendentif en étain. Série limitée.

Plusieurs modèles de bijoux sur le thème du DDAY, tous en séries limitées.

Nos objets sont tous fabriqués en France par des artisans et artistes déclarés.

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

PARADE OF THE MILITARY CARS OF THE DDAY / LES VOITURES MILITAIRES ANCIENNES,BAYEUX 08 JUIN 2014…

PARADE OF THE MILITARY CARS OF THE DDAY / LES VOITURES MILITAIRES ANCIENNES,BAYEUX 08 JUIN 2014…

Un défilé exceptionnel. Les voitures présentées, de leurs équipements et des participants costumés, tout était de grande qualité. Une manifestation émouvante.

Nous avons pris de très nombreuses photos, vous les trouverez sur la page dédiée dont vous trouverez le lien dans le bandeau.

400_F_12373316_SIGK3Rj26bsFFWYrHgRfJHMfL26gV5do

An exceptional parade as for the quality of the presented cars, their equipments and the dressed up participants. A moving feast. We took very numerous photos, you will find them on the dedicated page the link of which you will find in the header. Enjoy !

VOITURE 2

 

VOITURE 3

 VOITURE 7

 

VOITURE 8

 

 

Étiquettes : , , , , ,

DDAY PHOTOS DU 70e : PETITS OBJETS DE COMPAGNIE EN REPORTAGE…

DDAY PHOTOS DU 70e : PETITS OBJETS DE COMPAGNIE EN REPORTAGE…

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE part en reportage photographique. Nous suivrons les manifestations qui se dérouleront à Bayeux. Vous trouverez ces images sur la page dédiée dont le lien se trouve dans le bandeau.

Vous y découvrirez également des photos prises au hasard des rues et des rencontres car nous croisons des véhicules anciens et des personnes en costume, des décorations originales dans les vitrines, aux fenêtres…

Nous me mettrons pas ici toutes les photos car nous en aurons des centaines. Aujourd’hui, premier jour des festivités avec le TATOO… et aussi fruit de déambulations dans quelques rues… nous sommes revenus avec plus de 200 photos !

Voici quelques images…. Si elles vous plaisent, servez-vous !

En haut, en costume à bord d’une voiture ancienne, des visiteurs nous saluent et ralentissent pour nous laisser les photographier. Comme toutes les personnes en costumes que nous avons rencontrées, ils ont l’air vraiment très heureux d’être là (et nous aussi !) Plus bas : Les Ecossais qui nous ont offert une magnifique prestation (ils sont beaux, ils sont (très) grands, leur musique est hypnotique), voiture et motos garées rue Larcher, soldats en vadrouille rue Saint-Jean…

SCOTLAND27 3JUIN2014BX

 

 

SCOTLAND28 3JUIN2014BX

 

3JUIN2014 RUE LARCHER MOTO8

 

3JUIN2014 RUE LARCHER VOITURE7

SOLDAT1 3JUIN2014

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Joyeux Solstice, Joyeux Noël, Joyeux…

Quoi que vous fêtiez la veille, la nuit ou le jour du 25 décembre, PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et sa LITTLE FREE LIBRARY vous souhaitent de passer d’excellents moments en bonne et gracieuse compagnie.

Christmas_Bag_by_vladstudio

 

Étiquettes : , , , , ,

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE FETERA LE PORCHER LE 16 DECEMBRE !

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE FETERA LE PORCHER LE 16 DECEMBRE !

DERNIERES NOUVELLES

Voici enfin le menu définitif du banquet du Porcher. Menu grandement anti-diététique, absolument déplorable pour la santé  (nous en avons  vraiment honte) mais excellent pour le moral des troupes. Et puis nous avons tout le reste de l’année pour culpabiliser et…éliminer….

SOUPE A LA BANANANANE (Recette de Nounou OGG)

SAUCISSE GRILLéE DANS PETIT PAIN (snack traditionnel de Ankh Morpork, recette de Planteur JMTLG)

RATS A LA SAUCE – volatile – WOW WOW

COSSON SUCRé gavé au chocolat et vêtu de pâte d’amande rose

SNIP SNAP DRAGON (raisins secs farcis à l’eau de feu des Nac Mac Feebles et enflammés)

Boisson : Scumble ( A base de pommes. En raison de sa dangerosité et de son instabilité, se boit lentement et sans geste inconsidéré dans de tous petits verres en cristallin (le cristallin ne fondant pas facilement.) Bu en même temps que la Bière de Poissons (recette naine), le scumble se révèle hautement toxique.

Disclaimer : Les images illustrant l’article ont été trouvées sur Internet sur des sites ayant récoltés des images, sans légende. Ils appartiennent à leurs concepteurs.

Il n’est jamais trop tôt pour s’y prendre à l’avance… (Firmin Montraleur, horloger intemporel temporaire.)

porcher1

Le traîneau du Père Porcher…

Comme l’an passé, pour fêter dignement à Bayeux, le 16 Décembre, la Fête du Porcher, nous recherchons  les amateurs normands de l’oeuvre de Sir Terry Pratchett,  affectueusement dit  PTerry. Si le Disque Monde est votre seconde planète, si Ank-Morpork est la ville où vous adoreriez vivre, si vous avez un petit béguin pour Sam Vimaire ou le Patricien, si le Bibliothécaire est pour vous le bibliothécaire idéal…. manifestez-vous par mail.

Graham Higgins - Disque Monde - Hogfather

 Encore le traîneau du Père Porcher…Et ce qui explique les gâteaux en forme de « cossons » cités plus bas…

Nous prévoyons une petite manifestation avec Snip Snap Dragon (le jeu fétiche de notre Association – jeu n’apparaissant pas dans Discworld mais qui mériterait d’y être tellement il est ‘so Brit’), dégustation de saucisses  à la façon de Je Me Tranche La Gorge (d’autres recettes morporkiennes sont à l’étude comme, par exemple,  la recette des brochettes de rats à la manière naine), et lecture des passages cultes du Père Porcher… et si possible tout cela en costume ! Et des petits gâteaux en forme de ‘cossons  roses « pour les gourmands…

hogfather- dwarf-rats-e1286519524900

Rats en sauce – Recette naine…

raisins-300x226

Snip Snap Dragon : les raisins qui flambent sont mangés  avec les doigts dans l’obscurité…

livres-le-pere-porcher-59

A acheter de préférence chez Atalante (voir leur site : http://www.l-atalante.com), car une maison d’édition qui a su découvrir Terry Prachett mérite tout notre soutien.

QUELQUES IMAGES QUI BOUGENT

http://cargocollective.com/andigranger/Hogfather-Christmas-Campaign

http://www.youtube.com/watch?v=tCX9K0Jk6ME

http://www.youtube.com/watch?v=qN3tLnlixkY

Susan vous paraitra peut-être familière. En effet le rôle est tenu par Michelle Dockery, la Lady Mary de la série Downton Abbey. Elle est parfaitement accompagné par Davis Jason, Marc Warren, entre autres bonnes surprises.

tumblr_lf450gqPQ51qg0ns0o1_400

Le Bibliothécaire idéal…

The best Librarian ever, isn’t it ?

PUCE DRAPEAU ANGLAIS ENGLISH FLAG

It is  never too early to take itself there in advance…. (Firmin Watchour, temporaly timeless watchmaker.)

patrician

Lord Havelock Veterini, patricien d’Ank-Morpork…

Lord Havelock Vetinari, patrician of Ank-Morpork…

As the last year, to celebrate with dignity in the town of  Bayeux (Normandy), December 16th  the Hogfather Night (and day, of course..) we look for the Normans lovers  of the  Sir Terry Pratchett ‘s world, this marvelous writer affectionately named  PTerry by the fans. If the Discworld is your second planet, if Ank-Morpork is the city where you would adore be  living, if you are in love with Sam Vimes or the Patrician, if the Librarian is for you the ideal librarian  ever, show yourselves by e-mail.

Discworld_characters_by_yenefer

Sur l’image : Terry Prachett lisant et ses personnages l’écoutant…

(si, si, c’est absolument évident que cela est possible…Enfin quoi…)

The picture : Sir Terry Pratchet reading and his caracters listening (Yes, yes…it’s absolutely possible ! )

We plan a small feast (small convention ?) with  a Snip Snap Dragon session ( one of the favourite game of our Association, nothing to do with Discworld….but….) , the sausages like the ones Cut-Me-Own-Throat Dibbler makes (and other morporkians recipes), maybe the reading of some good  pages from « Hogfather » and if possible all this funny time dress up like Discworld’s caracters !

This announcement will go back several times while waiting for December…

tjykytktuekt

What a magic world ! Thank you Sir Terry for this marvelous gift !

MERCI, SIR TERRY, DE NOUS AVOIR OFFERT CE MONDE VRAIMENT EXTRAORDINAIRE  !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

LA FETE DE L’HIVER ET NOEL ARRIVENT …

LA FETE DE L’HIVER ET NOEL ARRIVENT …

De nombreux articles sont prévus, mais en raison d’un manque de temps ne seront en ligne que dans quelques jours;

En attendant quelques idées de pliages de saison…

 

TERRY PRATCHETT : les dernières parutions en français arrivent ! Plus une en anglais …

TERRY PRATCHETT : les dernières parutions en français arrivent ! Plus une en anglais …

Terry Pratchett, les rats blancs et une tasse de thé.

Copyright à l’auteur de la photo dont nous n’avons pas trouvé le nom.

TROIS OUVRAGES PARAISSENT CES JOURS-CI

ROUBLARD

L’histoire se déroule dans le Londres des années 1850. Le jeune Roublard est ce que l’on appelle alors un « ravageur », l’un de ces très pauvres des bas quartiers qui draguent les égouts à la recherche de menue monnaie ou d’objets de quelque valeur. L’avenir de Roublard semble bien sombre. Seulement voilà….une nuit, lors d’un terrible orage, il vient en aide à une femme, une femme bien mystérieuse… et tout bascule… Ce livre est un hommage à Charles Dickens qui a tant dénoncé les conditions de vie inhumaines des plus pauvres dans l’Angleterre et le Londres du XIXème siècle. Nous ne sommes pas là dans la fantasy, mais dans la visite d’une époque ayant réellement existé et c’est pourquoi nous croisons la reine Victoria, le fameux policier Robert Peel, le ministre Disraeli et bien d’autres personnages historiques.

roublard-dodger-pratchett

LE MONDE MERVEILLEUX DU CACA

Quatrième de couverture : Enfin traduite en français, découvrez Mlle Félicité Bidel, l’auteur favori de Sam Vimaire junior, le fils du commissaire du Guet d’Ankh-Morpork. Avec Le très gros problème de Gaston, La guerre contre les gobelins morveux, Les hommes Pipi et autres succès de librairie, elle est la coqueluche des enfants du Disque-monde.

Geoffroy rend visite à sa grand-mère à Ankh-Morpork. Alors qu’il passe sous les pommiers ancestraux du jardin, il sent quelque chose lui tomber sur la tête. Ce sera le début d’une quête déterminée et d’une collection d’un genre unique, une sorte de petit « musée du caca ».

Notre avis : Incontournable !

pratchett-terry-le-monde-merveilleux-du-caca

RAISING STEAM

Le troisième ouvrage à paraître est en anglais. C’est le quarantième de la série des aventures se déroulant sur le Disque-Monde. Les nouvelles technologies et autres produits novateurs prennent racines petit à petit sur le plat univers. Nous y  avons vécu l’arrivée des Clic-Clac, celle des « organiseurs » (n’est-ce pas monsieur Vimaire ?), les débuts  des images qui bougent, même l’invention du timbre-poste… Maintenant, il semblerait que la locomotive à vapeur aurait des choses à dire elle aussi.

Raising_Steam_by_Terry_Pratchett

Ne pas se plonger dans l’oeuvre de Terry Pratchett est sans conteste se priver des meilleures histoires que la fantasy ait à offrir depuis ces trente dernières années. Le premier ouvrage de sir Terry (Color of Magic/ La Huitième Couleur) a  d’ailleurs tout juste  trente ans.  Louper la rencontre avec l’un des rares auteurs réellement « bon » de ce dernier demi-siècle, ce serait ballot.

Décrire l’univers Pratchettien aux non-initiés est un exercice difficile, acrobatique,  tellement ce monde, le Disque-Monde en l’occurrence, est riche, complexe. Pour résumer, mélangez du polar, du thriller, un monde magique extrêmement détaillé, des trolls, des sorcières, des vampires, des nains, des humains, un chien qui parle, un squelette de rat, une bibliothèque tenue par un singe, et une foule de personnages tous aussi fous ou sages les uns que les autres, des morceaux de vraie science,de la têtologie, un Patricien sexy (si, si, il a ses fans ! ), ajouter une bonne dose de satire sur la condition humaine, de la fine philosophie, de la bonne grosse rigolade poilante, salez, poivrez, ajouter moult épices, ne lésinez pas sur un peu de poésie, allez-y à la hache  et saupoudrez d’une bonne glaçure d’esprit subversif voire iconoclaste et vous serez encore très loin du compte.

Terry Pratchett, c’est le rire et la réflexion, l’humour et la philosophie bien ensemble attelés. Cet écrivain est un bâtisseur. Cela semble simple au premier abord toutes ces histoires, alors que l’ensemble est d’une redoutable finesse, fortement étayé, charpenté, efficace…. C’est preuve d’un grand talent. On ne voit  rien venir et on se fait embarquer, hypnotiser. C’est une plongée dans un univers parallèle ou chaque personnage est intéressant, même les seconds rôles (personne n’est là par hasard ou pour rien, tout à un sens),ou les émotions font mouche, ou chaque mot est pesé et posé à sa juste place en une construction brillante, savante et intelligente. Pratchett, c’est une écriture. Et ça, c’est rare. Cela pourra peut-être surprendre, mais nous sommes nombreux à penser que si jamais Shakespeare s’est réincarné, c’est en Sir Terry.  Ils partagent tous deux cette capacité de faire voisiner, enveloppés dans de la belle écriture, les réflexions les plus profondes, justes, sages, avec la poésie et la gaudriole la plus terre à terre (certains lecteurs ne se sont jamais remis de la découverte du cabaret « Le Minou Rose » ou de la chanson du Hérisson…Quand au bourdon du mage avec un noeud au bout…) Will et PTerry partagent le sens de la formule qui tue et il  y a quelque chose de fort théâtral chez Sir Terry.

Des millions de fans suivent cet auteur depuis trente ans. Si les aventures se déroulant sur le Disque-Monde sont addictives, les autres ouvrages racontant des histoires se passant en dehors du Disque et qui ne sont pas toutes de la fantasy ne doivent pas être négligés.

Il est préférable de lire Pratchett en anglais, mais la version française est excellente. Patrick Couton est sans doute l’un de nos meilleurs traducteurs. Elle est même indispensable, cette traduction, pour comprendre des jeux de mots truculents ou/et savants, les références culturelles pointues et le langage un peu particulier de certains personnages dont quelques-uns usent de drôles de patois, miyard !

Pour les vétérans qui pratiquent le Disque-Monde depuis la première heure, il y a eu un avant et un après Terry Pratchett. Il y a des rencontres qui comptent …

 

Étiquettes : , , , , , ,

IMAGE DU JOUR : Un livre et un chat, une cohabitation parfois héroïque…

IMAGE DU JOUR :  Un livre et un chat, une cohabitation parfois héroïque…

Une image que nous nous devions de partager. Beaucoup de lecteurs amis des chats et des livres reconnaîtront ces moments particuliers où le chat, le livre et le lecteur partagent le même fauteuil, canapé, lit…. Aucun mystère, pour l’auteur de ce dessins, c’eet du vécu…

Ceci est un vrai chat

Copyryght : Idamnfunny.com
 

Étiquettes : , , , , ,

Terry Pratchett, Discworld et VLC

Terry Pratchett, Discworld et VLC

Quel rapport ne direz-vous entre l’auteur  anglais Terry Pratchett et le fameux lecteur audio-vidéo VLC  de Videolan ?  C’est que tout simplement chacune des dernières versions porte le nom d’un personnage qui habite le monde créé par Sir Terry.

Version VLC 1.1.x :The Luggage (Le Bagage – Le Bagage est une malle avec des jambes construite en bois de poirier magique et  qui suit son maître comme son ombre.)

Version VLC 2.0.x : Twoflower (Deux Fleurs – Deux Fleurs est un (adorable) touriste. Touriste……voilà… tout est dit !

Version VLC 2.1.x : Rincewind (Rincevent – Rincevent est une sorte de….mage ? Aventurier malgré lui, sa vie est une suite d’aventures dont il se passerait bien…. (mais pas nous…)

Version VLC 2.2.x : Weatherwax (Ciredutemps) Mémé Ciredutemps est une sorcière….une vraie…et elle est très forte dans sa partie.

VLC est un logiciel  lecteur média gratuit assez répandu. Ses multiples qualités et sa facilité d’utilisation font qu’il est très connu. Il peut lire les cd de musiques, les dvd, les vôtres et ceux du commerce et vous pouvez y regarder la télé ou des films/vidéos issus de YouTube ou d’autres plateformes dédiées aux vidéos. Vous y avez un grand choix de radios. Cerise sur le gâteau, VLC est un programme Open Source.

Cette anecdote n’est qu’un prétexte pour citer Discworld (les Annales Disque-Monde) l’univers inventé   par Terry Prachett. Et de parlez d’un des auteurs fétiches de PETITS OBJETS DE COMPAGNIE. D’ailleurs rares sont  ceux qui échappent à la magie du monde et de l’esprit de PTerry.  L’homme est drôle et profond, féroce, tendre, iconoclaste, fin philosophe, grand explorateur de l’âme humaine et même des âmes non-humaines, explorateur des travers de nos sociétés humaines ou pas. Et cette transposition des bonnes et moins bonnes choses de notre monde sur le Disque-Monde est  magistrale, ce monde fou se révélant aussi cohérent que détaillé.Terry Pratchett, c’est aussi une écriture, un vrai style. S’il manie      un humour qui n’appartient qu’à lui, il sait aussi être grave, raconter des histoires d’une immense poésie et vous voler parfois une larme. Les non anglicistes ont la chance d’avoir en Patrick Couton un excellent traducteur pour le français. Sir Terry écrit pour tous, il offre un banquet à chacun de ses lecteurs, ses livres se lisent et se relisent et on y découvrent toujours une petite pépite à chaque relecture. Le tout est redoutablement intelligent. L’auteur délaisse quelquefois ses Annales pour nous proposer des histoires se déroulant sous d’autres cieux. Addictif  ce monde-là? Bien plus que ça !

Envie de découvrir cet auteur ? Choisissez ci-dessous.

555cee4ad748343658894c6bfe506287 599ff587df514dce62b6ff289b44e036 902ed146e94b2e69bc89979e8963ad39 2653f8e917fa879e1a085087913f0064 4714dcf73fee5c73b601f5f0fe0e0f0e 28417100163330M 28417100201190M 28417100317630M 28417100327050M 28417100345040M 28417100490050M 28417100579590M 28417100694460M 28417100703450M 28417100738200M 28417100867110M 28417100900820M 28417100974110M 28417100975880M 28417100989660M 459902563265037262e263440e4e7481 a4d9a47ebd90db8e284447167e8ec2b0 a16e32fd1f7299ed9b21245595621859 abc499c42721ca45a0a12776e35592c7 b7d85750cbe94deeef36ad1f540452ba b928ef2209a95d71a630c406ad48dc16 c9963e55bdb57f4f1c53651d8cc213bf cbb862c7651dc314e99fdbfa36f486de 03cab669e3129ef07acc41f6c793c639 5b80fa3a4009f8674d60ab1f8494cbac 6dc34cbb627e95f299bd5d1ec5cb1106 6eabc3e6d609dce5ce511d2931b2d1ba 7eb8533f948cb6e8f198741e6403d44f 9cb338fccdb235c253e09189970bf286 25a40fe6c2c0c8b9deed0ea92a13bd83 35bce17906f785b2b67f640add88533e 47eb994e1ae3b1489f93df6ca6e989fd

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

QUELQUES IDEES DIFFERENTES POUR RANGER VOS LIVRES…

QUELQUES IDEES DIFFERENTES POUR RANGER VOS LIVRES…

Ce n’est pas toujours facile de trouver une idée originale pour ranger ses livres. Difficile de trouver mieux que la sempiternelle bibliothèque rectangulaire et ses étagères superposées et bien droites ? Ce n’est pas si sûr. Quelques images pour quelques façons originales d’héberger nos amis de papier… Vous pourrez fabriquer vous-même certains des systèmes de rangement…

Disclaimer :  les photos ont été trouvées sur le net, sans nom des auteurs. Le Copyright est pour eux.

b7

b15

Quelques vieux tiroirs…

b22

Un nuage de livres au plafond de votre bibliothèque. Facile à réaliser. Il suffit d’avoir du cordon, de la ficelle, ou se qui vous séduit comme attache.

b23

Transformer une bibliothèque banale en rangeant les ouvrages par couleur ou en les recouvrant de papier fantaisie.

b32

Couleur ou noir et blanc… et toute l’ambiance en est changée…

b36

b37

b38

b39

b40 bookslumber

hanging_books

Assez séduisant mais à réserver aux livres lus rarement. Simple à réaliser.

have_I_lied

ertyhfghgf

Ci-dessus, rangement par couleur ou comment transformer votre bibliothèque en arc-en-ciel…

 

Étiquettes : , , , , ,

LES MERVEILLEUSES TRANCHES PEINTES ou FORE-EDGE PAINTINGS…

LES MERVEILLEUSES TRANCHES PEINTES  ou FORE-EDGE PAINTINGS…
Disclaimer :  les photos ont été trouvées sur le net, sans nom des auteurs. Le Copyright est pour eux.
Même si ces « livres magiques » sont fort connus et aimés, il est toujours agréable d’y revenir.
Elles font les délices des collectionneurs, on les appelle  les tranches peintes  (fore edge paintings, en anglais). Ce sont de petits décors cachés, de délicieuses surprises que nous réservent parfois les livres.
Les tranches peintes ont quelque chose de mystérieux, de magique, elles nichent secrétement sur l’extrême bord des pages et nous ne les découvront qu’en modifiant légèrement l’inclinaison des tranches. Ainsi les tranches d’un livre fermé à tranches peintes semblent  normales jusqu’à ce que l’on courbe  l’ouvrage de façon à les faire apparaître. Le mystère de ces images tient dans la façon de les peindre. Elles sont peintes alors que le livre est placé dans un étau de façon à courber la tranche. L’image est peinte sur cette tranche courbée. Lorsque la tranche redevient droite, l’image disparaît. Une dorure est parfois appliquée sur la tranche pour renforcer l’idée que la tranche est « normale ».
Regardez bien cette vidéo.

$(KGrHqF,!rkFBCwu(Yl4BQ,h4m(m1g~~60_3

$(KGrHqR,!h4F!8DWs2w1BQ,h4i82Zw~~60_3

,hj,;hj;hj;hj;;kkkkkkkkkk

,j;,jh;  hdrgggggggggggggggggg

hyjyjuj

jk;;;iuy jluy

luiluil

njtuyruk

slide_315531_2870454_free

tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo1_500 tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo2_500 tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo3_500 tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo4_500

tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo5_500

Les premières tranches peintes semblent dater du  XIVe siècle et montraient des symboles, mais  l’ouvrage connu le plus ancien date pourtant de 1649. A partir du XVIIIe siècle, principalement en Angleterre,  les tranches peintes deviennent figuratives (paysages,  portraits, scènes religieuses, voire des scènes érotiques), de la monochromie elles passent rapidement à la polychromie. La scène représentée n’a pas toujours un rapport avec l’ouvrage qu’elle décore, mais c’est en général le cas. Tout au long du XIXe siècle, durant l’ère victorienne, il est assez courant de peindre les tranches des livres précieux.

tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo6_500

Il n’existe que peu de ces livres d’origine française. Il ne semble pas qu’en France la mode ait touché un assez grand public pour en produire en grande quantité comme en Angleterre.
Les tranches peintes ne se révèlent qu’à ceux qui prennent le temps d’examiner un ouvrage sous tous les angles en espérant découvrir l’image cachée.
tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo7_500

Il existe aussi des ouvrages dont la tranche possède deux images. Une prouesse technique qu’il serait trop long de décrire ici. Il existe aussi des tranches avec trois images. La troisième se pose à la place de la dorure et est donc visible d’emblée sans manipulation. On peut également trouver des tranches peintes panoramiques, c’est à dire que les trois tranches sont décorées, comme sur cette vidéo.
.
Enfin, il existe des tranches peintes directement visibles, sans besoin de courber les pages.
Les tranches peintes anciennes sont d’une exceptionnelle finesse d’exécution, elles sont délicates, minutieusement détaillées. Ce sont de véritables tableaux, des oeuvres d’art à part entière.
tumblr_msiatt1iIt1rqo4zeo8_500
Pour ceux qui désireraient se procurer l’un de ces magnifiques Petits Objets de Compagnie, il suffit d’aller régulièrement, par exemple, sur le fameux site d’enchères qui commence par « EB » ( utiliser comme mot clef  » FORE EDGE », il y a toujours au moins deux pages de ces ouvrages) ou sur les sites des librairies spécialisées dans l’ancien.
 

Étiquettes : , , , , ,

DES ARBRES ET DES LIVRES…

DES ARBRES ET DES LIVRES…

Après la Little Free Library installée dans une cabine téléphonique en Grande-Bretagne (voir l’un de nos précédents articles), voici, à Berlin, des troncs d’arbres transformés en bibliothèque.

tronc biblio berlin

bookforest1-520x345

Cette installation devait être temporaire, mais les habitués ont tenu à conserver cette façon originale d’échanger leurs livres.

Book-tree2-100x100

bookforest2-520x345

Le Baumbücher se trouve dans la Sredzkistrasse, dans le quartier de Prenzlauer Berg et fonctionne comme une Little Free Library traditionnelle pour la plus grande joie des lecteurs de tous âges. La bibliothèque est constituée de plusieurs troncs d’arbres récupérés (morts et tombés au so)l. Ils ont été coupés à différentes hauteurs. Ils sont assemblés pour imiter un groupe d’arbres en forêt. Trois ou quatre cavités ont été creusées dans chaque tronc et sont protégées des intempéries par un volet en plastique transparent épais. Les lecteurs soulèvent le volet, prennent un livre et en laissent un autre à la place. Son approvisionnement dépend uniquement des passants et des voisins qui confient à l’arbre un livre afin de le partager.Cette bibliothèque urbaine libre peut contenir une centaine de livres. Le choix est donc varié et on y trouve des ouvrages et en allemand et en anglais. Ces arbres à livres a planté leurs racines dans le sol de Prenzlauer Berg en juin 2008. Cette forêt-bibliothéque devait être démontée mais les habitués s’y sont tellement attachés qu’il a été décidé de la conserver.

arbre-à-livres-225x300

Cette initiative fait partie du projet international « Book Crossing » qui incite les lecteurs à partager leurs livres. On peut même de suivre leur voyage autour du monde. Si vous souhaitez participer, inscrivez-vous sur le site  et enregistrer votre livre. Un code lui est attribué. Vous devez le coller sur le livre. La personne qui trouve votre ouvrage se rend sur le site et entre le code. Ainsi vous pouvez suivre votre livre dans ses tribulations… Une fois que la personne a terminé sa lecture elle laisse l’ouvrage là où elle l’a trouvé ou ailleurs…Un livre pris en Allemagne peut très bien se retrouver au Canada.

Lire ici, en anglais : http://inhabitat.com/book-forest-fallen-tree-trunks-transformed-into-a-free-book-exchange-in-berlin/book-tree2/?extend=1

Le site du Book Crossing est ici : http://www.bookcrossing.com/

Book-tree8-537x357

Copyright : Photos by Lori Zimmer for Inhabitat

 

DON DE LA BIBLIOTHEQUE POUR TOUS DE COURSEULLES SUR MER….

DON DE LA BIBLIOTHEQUE POUR TOUS DE COURSEULLES SUR MER….

La Bibliothèque pour Tous de Courseulles-sur-Mer est située à deux pas de l’église dans un village qui sent bon le bord de mer, cette odeur particulière de sable et de sel, de vent et de coquillage. C’est Emmanuelle qui nous a proposé les livres, le manque de place obligeant l’association qui gère la bibliothèque à s’en séparer. Nous nous sommes donc rendu à la rencontre d’Emmanuelle et de Jean-Yves qui reçoivent les lecteurs dans un charmant petit local.  Nous les remercions de leur accueil chaleureux et espérons les  revoir chez nous à Bayeux.

Notre LITTLE FREE LIBRARY s’est d’un seul coup enrichie de 316 ouvrages en tous genres : policiers, romans historiques, romans, nouvelles, littérature de loisirs ou écriture plus soutenue…De quoi assouvir toutes les envies à toutes heures et selon notre humeur.

La LITTLE FREE LIBRARY doit désormais dépasser les 2000 ouvrages en circulation. Le rayon pour la jeunesse s’est grandement étoffés depuis quelques semaines.

Pour aller encore plus loin dans le choix, nous restons à la recherche d’autres livres (et des meubles bibliothèques…)

Avec Petits Objets de Compagnie et sa Little Free Library, le réseau local des amateurs de livres et de lecture ne cesse de s’étendre, inventant sans cesse de nouvelles manières de conserver intacts les circuits permettant à tous de lire, de s’instruire sans limite  et sans contrainte… et  à moindre coût.

________________________________________________________________________________________

Suite à notre promenade à Courseulles, nous sommes allés à la recherche de quelques images de son passé. Les voici.

Les armoiries de Courseulles-sur-mer se blasonnent : d'or au chevron d'azur chargé de trois coquilles d'argent; au chef parti d'azur et de gueules à l'étoile à cinq rais brochante sur la partition. L'écu repose sur une ancre et est entouré de branchages.

Les armoiries de Courseulles-sur-mer se blasonnent : d’or au chevron d’azur chargé de trois coquilles d’argent; au chef parti d’azur et de gueules à l’étoile à cinq rais brochante sur la partition. L’écu repose sur une ancre et est entouré de branchages.

Courseulles-sur-Mer est depuis plus d’un siècle une charmante station balnéaire normande. C’est aussi sur ses rivages que débarquèrent les Canadiens le jour du D-Day et que le général de Gaulle revint  sur le sol de France.

cour2

Les adorables petites cabines de plage…

cour9

Rare carte postale montrant un navire de guerre échoué au large de Courseulles

cour3

Juste après l’église, sur le même trottoir, vous trouverez l’actuelle Bibliothèque pour tous

Lcour1 cour5 cour6  

MITNMVdnnoA-mYa2mMOxg4k-max_2560

Horaires des Chemin de Fer de la Ligne Caen la Mer à l’époque des « Bains de Mer »

LE-14-JUIN-1944-LE-GENERAL-DE-GAULLE-

Stèle commémorant le retour en France du général de Gaulle le 14 juin 1944

cartes-postales-photos-La-Plage-et-les-Cabines-COURSEULLES-SUR-MER-14470-7980-20080115-1n2s2t1u7x8a9a8z1l0b.jpg-1-maxi

La plage, les cabines…les vacances à la mer…

14_cm_courseulles_ext 14_cm_courseulles_int cartes-postales-photos-L-Eglise-COURSEULLES-SUR-MER-14470-4907-20070923-k5l4y4i7q5k3o1y4w9j8.jpg-1-maxi

cour10 cour11 cour12 cour13 cour14

cour15

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

NOS NOUVEAUX HORAIRES D’OUVERTURE… OPEN HOURS…

NOS NOUVEAUX HORAIRES D’OUVERTURE… OPEN HOURS…

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et sa LITTLE FREE LIBRARY seront ouverts désormais

LE DIMANCHE DE 14H à 18 H

… fermeture plus tardive, s’il y a beaucoup de monde…

La LITTLE FREE LIBRARY est un but de promenade dominicale en centre-ville pour le lecteur qui vient à la découverte des ouvrages en solitaire ou en famille. Il est aussi plus facile de se garer dans la rue le dimanche pour nos lecteurs et donateurs qui habitent un peu loin.

En dehors de la pratique des échanges, de la récupération et des dons de livres, le local de PETITS OBJETS DE COMPAGNIE se veut également un lieu de rencontre unique autour des livres et de petites expositions temporaires proposant des créations d’artistes venus de  France, d’Ecosse, d’Angleterre ou d’Irlande.

Baffling

 

OPEN HOURS

SUNDAY FROM 14 p.m to 18 p.m

More if many visitors.

We have some books in english at this time.

 

Étiquettes : , , , , , , ,

PRESTONPANS, L’ECOSSE, LES LIVRES ET LE TARTAN…

PRESTONPANS, L’ECOSSE, LES LIVRES ET LE TARTAN…

Ce matin s’est déroulé, à Bayeux, une amicale cérémonie en l’honneur de nos amis Ecossais et de la Tapisserie de Prestonpans.

Durant les Journées du Patrimoine, la Tapisserie de Prestonpans est exposée au musée de la Tapisserie de Bayeux. Un groupe d’Ecossais, vêtus de vêtements reconstitués d’après ceux de l’époque. Chanteurs, musiciens et danseurs, ils animeront le musée et les rues.

 Vous pourrez admirer l’oeuvre jusqu’au  03 Novembre 2013. Ses cent cinq mètres de long déroule le fruit du travail de deux cents Ecossais bénévoles. Elle a été brodée en 2010. Sa confection a nécessité vingt-cinq mille heures de travail.

Elle raconte les aventures de « Bonnie Prince Charlie ». Sous ce petit nom affectueux se cachait le prince Charles Edouard Stuart. En 1745, il débarqua en Ecosse afin de reprendre le trône dont il estimait avoir été dépouillé par les Hanovre. Il vaincra avec ses partisans l’armée anglaise à Prestonpans. Une bataille devenue légendaire.

Pour en savoir plus, existe cet ouvrage :

prestonpans__02709

D’autres ouvrages sur le sujet ici : http://www.prestoungrangeartsfestivalboutique.org/

En savoir encore plus ? http://www.prestonpanstapestry.org/tapestry/

Lire en musique ? Pourquoi pas… : prestonpans music
C’est l’occasion pour PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et sa LITTLE FREE LIBRARY, de proposer quelques images de deux choses que nous aimons particulièrement  : le tartan et les livres. Marions les deux, nous sommes-nous dit ce matin au saut du lit. Et cela nous donne quelques jolies images de quelques jolis objets au contenu alléchant, d’autant que depuis fort longtemps les différents tissus sont  utilisés pour enjoliver les couvertures. Un petit clin d’oeil sur des ouvrages à grignoter  (et/ou à collectionner) un jour de pluie avec une tasse de thé… ou un whisky pour les plus audacieux…

What-is-my-Tartan Old-Kirk-Burns-Memories Master-Ballantrae Highland-Dress Scottish-Clans Modern-Athenians Robert-Burns-Collection Duffers-Guide-Golf Sing-Song-Scotland Rapt-Plaid Caledonia Bonnie-Prince-Charlie Journal-Life-Highlands Lady-Lake Clans-Tartans-Scotland-lg Halstatt textile tartan5

.tartan book3 tartan book tartan book 2 tartan_book tartan4

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

LE COMMISSAIRE MAIGRET ET LA VIEILLE DAME DE BAYEUX …

LE COMMISSAIRE MAIGRET ET LA VIEILLE DAME DE BAYEUX …

La Vieille Dame de Bayeux est une nouvelle de Georges Simenon mettant en scène le commissaire Maigret. Nouvelle parue pour le première fois en 1939. Autre titre :  ‘Maigret et la Demoiselle de compagnie ».

MAIGRET BAYEUXmaigret_Vieille dame de Bayeux 2

Publication d’une édition pré-originale dans l’hebdomadaire Police-Roman, n° 41 du 3 février 1939.

L’histoire :  Pour raison professionnelle, Maigret séjourne à Caen. Un magistrat du cru lui demande de recevoir Cécile Ledru. Cette jeune femme lui confie ses soupçons concernant les vrais motifs du décès de la riche vieille dame dont elle était la demoiselle de compagnie.  Pour elle, il y a eu meurtre. Et meurtre il y a effectivement… et un judicieux tour de passe-passe, clef de l’énigme, aurait pu permettre à l’assassin de réussir un crime parfait…Seulement, Maigret passait par là. Une nouvelle prétexte à une exploration subtile de la bourgeoisie de province, de ses secrets et de ses turpitudes.

maigret_Vieille dame de Bayeux 3maigret_Vieille dame de Bayeux 4

Parution dans le fameux « Ellery Quenn Mystery Magazine », n° 76 de mai 1954

Simenon Georges - La vielle dame de Bayeux - Bartho34200

simenon,georges-[maigret-37]la vieille dame de bayeux Des couvertures plus récentes et bien laides.

A la télévision :

Maigret_et_la_demoiselle_de_compagnie__Bruno_Cremer_-15495429112010

Vous pouvez regardez  l’épisode avec Jean Richard dans le rôle de Maigret en suivant ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=evyJlG_JGz4

Avec: Jean Richard (Maigret), Pascale Rocard (Cécile Ledru), Sady Rebbot (Deligeard), Michel Beaune (le procureur), Paule Noëlle (Mme Deligeard), Jean-Yves Chatelais (Jacques Mercier), Annick Tanguy (Mme Maigret), Armand Mestral (Charles Hameline), Paulette Dubost (Mme Tellier)…

Bonne lecture et bon film…

maigret_finish blue

 

Étiquettes : , , , , , ,

OUVREZ UN LIVRE POUR L’OUVERTURE DE LA CHASSE

OUVREZ UN LIVRE POUR L’OUVERTURE DE LA CHASSE

Ouverture de la chasse ce dimanche. Un bon prétexte pour découvrir de nouveaux livres.

Ouverture de Chasse en Normandie

Ouverture de Chasse en Normandie

Une ouverture de chasse en Normandie, par « Fusillot ».

L’ouverture de la chasse est un jour important.
A cette occasion se retrouvent une douzaine de fusil, dont un vieux colonel, son fils, des chiens dont Médor, quelques notables des environs au caractère bien trempé et…

C’est à la fin du siècle dernier que Paul Reveilhac, auteur entre autres d’un célèbre Bécasse, fit paraître cette savoureuse nouvelle qui mettra, sans nul doute, ses lecteurs de bonne humeur.

Il y a aussi ceci : 

garenne

ou cela :

Souvenir d'un Fusil de Chasse

Souvenir d’un Fusil de Chasse

et aussi cet ouvrage ancien à feuilleter sur le base de données Gallica, ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5831464c

chasse gallica

chasse gallica 2

 

A s’offrir ou à offrir (le temps de Noël et du Porcher n’est pas si loin…), ce célèbre et magnifique ouvrage médiéval :

chasse phoebus

chasse moyen age

 

kidghiuognsngn,f

fez

phoeb_1_m

Web cerfs g phebus

gaston

 

 

Étiquettes : , , , , , ,

JOHN IRVING… UN ECRIVAIN, UN FILM… ce soir sur ARTE

JOHN IRVING… UN ECRIVAIN, UN FILM… ce soir sur ARTE
JOHN IRVING. Auteur de la photo inconnu.

JOHN IRVING. Auteur de la photo inconnu.

Ce soir, ARTE nous propose le film Le Monde selon Garp tiré du roman éponyme de John Irving, auteur américain que l’on ne présente plus. Le film sera suivi d’un documentaire allemand consacré à cet auteur.

Beaucoup se souviendront de la parution en France du Monde selon Garp. Le livre « tournait » entre lecteurs.

Si l’oeuvre de John Irving est irrégulière, s’il a tendance à écrire encore et toujours en tournant autour de ses obsessions (mais quel auteur n’en est pas là ?) (à tel point que nous attendons à chaque ouvrage désormais ces références à ses obsessions, elles sont des personnages à part entière…), c’est un auteur attachant. Son oeuvre propose  de belles pépites:  Le Monde selon Garp, Hôtel New-Hampshire, l’Oeuvre de Dieu, la Part du Diable…

 MONDESELONGARP IRVING

le-monde-selon-garp-44966

John Irving fait partie de ces auteurs que l’on peut relire, critère qui n’est pas négligeable face à la grande production de livres « à usage unique » dont nous abreuvent les éditeurs depuis quelques décennies. Il y a du Dickens chez Irving. Un peu – parfois beaucoup –  de ce même humour noir et ravageur que Dickens distillait dans ses oeuvres les plus critiques. Mais attention, John Irving c’est aussi une certaine violence et des scènes qui vous hanteront un certain temps… Le tout emballé dans un baroque foisonnant. Irving est un conteur, un raconteur. Et John Irving, déjà bourré de talents, possède aussi une « écriture », ce qui n’est pas donné à tout le monde. Le style Irving se reconnaît (même si, comme souvent, la traduction n’est pas à la hauteur.)

john-irving LIVRES

Je dois dire que j’envie ceux qui ne le connaissent pas et qui vont peut-être le découvrir suite au film et au documentaire de ce soir et – soyons prétentieux –  suite à ce message. John Irving est un auteur dont on conserve les livres. Il est rare d’en trouver au décrochez-moi ça du coin et encore plus rare que la LITTLE FREE LIBRARY en récupère.

JOHN IRVING en 2010. Auteur de la photo inconnu.

JOHN IRVING en 2010. Auteur de la photo inconnu

BIBLIOGRAPHIE

LE FILM DE CE SOIR :  LE MONDE SELON GARP – 1982

Il est aussi possible de revoir le film et le documentaire sur TVREPLAY durant quelques jours après la diffusion.

Le film est ralativement moyen. Il est difficile d’adapter des univers aussi complexes que ceux de John Irving. Le scénariste doit faire beaucoup de choix et éliminer bien des faits secondaires dont ce régale le lecteur.

George Roy Hill Réalisateur
 
Steve Tesich Scénariste
 
Mary Beth Hurt Helen Holm
 Glenn Close
Glenn Close Jenny Fields
 
John Lithgow Roberta Muldoon
 
Hume Cronyn Monsieur Fields
 
Jessica Tandy Madame Fields
 
Swoosie Kurtz La prostituée
 
James McCall Garp jeune
 
 
George Ede Dean Bodger
 
Mark Soper Michael Milton
 
 

Musique de David Shire 

BON FILM  – BON DOCUMENTAIRE –  ET BONNE LECTURE ENSUITE !

JOHN IRVING LIVRES LIVRES BOOK

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

LIVRES ET DECORATION…

LIVRES ET DECORATION…

En plus du plaisir de la lecture qu’ils nous offrent, les livres ont l’élégance d’être très souvent beaux. Même quand ils ne nous montrent que leur dos sur les étagères. Il n’y a pas que les belles éditions reliées en cuir qui peuvent apporter une touche décorative à vos bibliothèques. Quelques ouvrages, un peu passés, un peu usés, un peu écornés parfois, ayant « vécus » peuvent apporter la touche, le détail qui « font » l’ambiance. La reliure d’un livre très lu, très aimé apporte un peu de vie à ce qui ne pourrait être qu’un succession de rayonnages de stockage secs et trop léchés, aseptisés… Nous avons actuellement de quoi animer ainsi quelques espaces de vos bibliothèques. Ce sont des livres en tous genres. Ils peuvent être adoptés pour servir de décoration mais, cerise sur le gâteau, il y a aussi dans les lots de la bonne littérature à l’intérieur. Avis aux amateurs qui peuvent venir au local tous les samedis de 14 h. à 18h.

lampe-livre-lumineux

Les deux premières photos représentent des lampes en forme de livre vendues dans le commerce. En tapant  » livre lampe ou book lamp, book light » vous trouverez différents modèles sur le Net.

Un livre-lampe est facile à confectionner. Il suffit de creuser un livre (pour pouvoir y glisser le ou les leds) en ne conservant qu’un centimètre  de page tout autour, d’éplucher ensuite le dos et les plats  pour les rendre le plus fin possible et perméables à la lumière,  de rigidifier avec du vernis colle , vernis qui de plus protégera votre lampe des salissures (vernis colle comme celui qui sert pour le serviettage). Ensuite, glisser dedans un led en faisant un petit trou derrière pour passer le fil.  Vous pouvez aussi fabriquer une carcasse de  « faux livre » avec du carton léger (c’est la solution la plus facile qui vous permet aussi de choisir une couleur). Ces lampes ne sont pas là pour éclairer mais pour apporter une petite touche mystérieuse et cosy.

Applique-livres_w641h478

Toujours à partir de vieux livres : un pliage basique niveau débutant, une belle planche,un crochet mural, quelques clous,  un ruban de LEDs. Une fois réunis les éléments, la réalisation pliage compris, pour une applique, vous prendra moins de deux heures…Il vous est possible de récupérer tous les éléments qui constituent cette applique.  Regardez bien autour de vous…vous ne devriez acheter que le Led.

ruban-lumineux-led-1m-blc-lsa-r1-1-z

Ces rubans de Led, vendus souvent au mètre, sont idéaux. Souples,légers, très lumineux, ils peuvent être coupés à la longueur nécessaire. Certains rubans sont adhésifs.

 

Étiquettes : , , , , , ,

AU PLAISIR DES VERBES …

AU PLAISIR DES VERBES …

Un article paru dans le Nouvel Observateur nous parle encore de Bescherelle. Voir, ci-dessous, le copié-collé.

Tous les amoureux de la langue française savent, comme Arnaud Gonzague, auteur de l’article, qu’ il est délicieux, ludique, excitant comme une enquête policière de parcourir l’ouvrage cité que tant d’autres considèrent comme ennuyeux voire obscur.

Nos Verbes, leur vie, leurs moeurs…méritent bien que nous allions y regarder de plus près car ce sont parfois de drôles de  phénomènes !

Mais il n’y a pas que les verbes français. Nos amis les verbes sont toujours aussi taquins en anglais (saluons au passage ces coquins d’ irréguliers)  et dans bien d’autres langues…Ce ne sont pas les amateurs de ce genre de sport qui diront la contraire, n’est-ce pas ? !

Un plaisir honteux : aimer le Bescherelle !

Un plaisir honteux : aimer le Bescherelle !

On fête cette année les 100 ans de la collection de manuels qui a supplicié des générations d’écoliers. Pourtant, certains, comme l’auteur de ces lignes, ont trouvé dans les tableaux de conjugaison une volupté aussi coupable qu’irrépressible. Témoignage.

Bescherelle ou la grâce des verbes improbables, le merveilleux des règles arbitraires de conjugaison. (DR)

Bescherelle ou la grâce des verbes improbables, le merveilleux des règles arbitraires de conjugaison. (DR)

La nature est mal faite : pour punir les élèves dissipés, les enseignants leur donnent des ‘‘verbes à copier’’, très souvent issus du patient travail de collecte du grammairien Louis-Nicolas Bescherelle, l’inoubliable inventeur du ‘‘Dictionnaire des huit mille verbes usuels de la langue française’’ en 1843 – devenu par la suite ‘‘le Bescherelle’’. Et c’est terrible. Car les premiers de la classe (du moins dans les matières littéraires) qui adoreraient qu’on leur inflige cette punition, y échappent toujours, et pour cause !

En cette année 2013, alors l’on célèbre les 170 ans du petit livre rouge des adeptes de la conjugaison récréative, l’auteur de ces lignes s’autorise une confession publique : il adore le Bescherelle ! Etrange ? Pas tant que ça. Car le Bescherelle est  devenu un objet de culte. Pour preuve, le carton – inattendu, avoue-t-on chez Hatier, la maison-mère du manuel – de la fan page Facebook : 63.500 esprits éclairés, à qui personne n’a rien demandé, et qui viennent clamer leur vénération pour les verbes pronominaux, les conjonctions de subordination et les participes présents. ‘‘Et toute la gamme des Bescherelle est le vrai succès de la rentrée littéraire, puisque chaque année à la rentrée, nous en vendons 1 million !’’, fait-on valoir chez Hatier.

Génie des Carpates

C’est qu’il existe une volupté honteuse, et pourtant très puissante, à musarder dans les colonnes bien alignées des verbes, à y scruter leurs comportements bizarres, leurs toquades. C’est un vrai tableau de famille, qui comporterait son lot d’oncles barbants (les verbes du 1er groupe) et les cousins hirsutes (les OVNI du 3e groupe). Mais, comme chez Simenon, il ne faut pas longtemps pour comprendre que les individus d’apparence passe-partout ont eux aussi une identité baroque.

Car la terminaison n’est pas tout : quel surhomme est, par exemple, capable d’écrire ‘‘se rasséréner’’ avec le nombre exact de s, de n et de r et les accents ad hoc ? Quel génie des Carpates sait de mémoire comment agit le verbe ‘‘ruisseler’’, avec ce l qui est parfois double, parfois pas ? Et pourquoi, au nom de Dieu, son faux jumeau ‘‘interpeller’’ garde ses deux l à toutes les personnes, même quand on prononce ‘‘nous interpeullons’’ ?

Bonheur de l’arbitraire

Plus rock’n’roll encore, les verbes dits défectifs, autrement dit : n’existant qu’à certaines formes, quand ils en ont bien envie. Par exemple, il n’y a pas de verbe ‘‘gésir’’ (celui qui donne ‘‘ci-gît’’) au passé composé, au passé simple, ni au conditionnel. Pourquoi ? Parce que.

Dans le genre ‘‘c’est mon bon plaisir’’, il existe encore le verbe ‘‘échoir’’, qui se conjugue partout (sauf à l’impératif), mais uniquement à la troisième personne ! ‘‘J’échois’’ ou ‘’nous échoyions’’ ne sont pas possibles. Pourquoi ? Parce que !

Et l’on ne parle pas des petits vicieux de la bande du 3e groupe, comme ‘‘extraire’’, ‘‘distraire’’ ou ‘‘braire’’ qui, eux, se montrent normaux partout sauf à un seul temps – en l’occurrence, le passé simple, qu’ils discriminent pour une raison mystérieuse. ‘‘Nous extrayâmes’’ vaut bien autre chose, non ? Eh bien il n’existe pas. Bonheur de l’arbitraire grammairien.

« Tauper », « vioquir », « strapasser »…

L’écolier lourdement affecté par la bescherellite aime aussi se pencher sur les temps les plus improbables. Pas tellement les imparfaits du subjonctif (‘‘que nous résolussions’’, ‘‘que nous moulussions’’), qui, pour tout dire, sont bling-bling comme des châteaux en Bavière. Non, nous parlons de cette merveille de discrétion, le futur antérieur. ‘‘Quand j’aurai appelé’’, ‘‘Quand nous aurons défailli’’. L’idée que l’on évoque là une action qui est déjà survenue alors même qu’elle se déroulera dans le futur a de quoi plonger la jeunesse dans des abîmes de poésie.

Enfin, un dernier conseil pour les bescherellisants débutants : se jeter sur le Répertoire des verbes, qui se trouve en fin de manuel. On y découvrira avec émerveillement combien il existe de verbes à jamais obscurs (‘‘tauper’’, ‘‘vioquir’’, ‘‘vidimer’’, ‘‘strapasser’’, ‘‘ralinguer’’…). Et bonheur de la frustration : si le Bescherelle nous apprend que l’improbable ‘‘ziber’’ se conjugue comme le banal ‘‘aimer’’, que le foudroyant ‘‘saccharifier’’ se comporte comme ‘‘étudier’’, jamais il ne donne la définition de ces étrangetés.

Pour ça, il faut passer au dictionnaire, une autre source intarissable de plaisirs. Mais ceci est une autre histoire…

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

LES CABANES A LIRE ou lire sur la plage en Haute-Normandie !

LES CABANES A LIRE ou lire  sur la plage en Haute-Normandie !

 

Nous rappelons aussi que vous pouvez organiser facilement une LITTLE FREE LIBRARY (temporaire ou permanente) dans votre quartier, près de la plage du coin, dans votre lotissement, dans votre village… L’avantage des LITTLE FREE LIBRARY est qu’elles sont gérées entièrement par des bénévoles, que les livres proposés sont le fruit de dons. Les LITTLE FREE LIBRARY, contrairement aux très honorables cabanes à lire citées dans l’article, ne coûtent pas un centime aux contribuables.

Pour commencer, il ne suffit que d’une petite cabane, comme ci-dessous, et de quelques livres. Petit à petit, votre Little Free Library s’étoffera. Personne ne décidant en haut lieu des livres qu’il faut (ou ne faut pas) lire, le nombre moindre de livres sera rapidement contrebalancé par un choix plus vaste en ce qui concerne sujets et idées, chacun apportant avec son (ou ses)  livre (s) sa personnalité, son grain de sel… Vous serez surpris par la richesse des rencontres…
Vous pouvez aussi, comme nous à Bayeux, installer votre LITTLE FREE LIBRARY dans le couloir d’entrée d’une maison, dans un coin de garage, etc. pour être à l’abri des intempéries.
little-free-library5
Les livres rendent la vie meilleure...

Les livres rendent la vie meilleure…

Douze plages de Seine-Maritime pour lire les pieds dans l’eau !

Les cabanes Lire à la Plage vous accueilleront tous les jours du 3 juillet au 30 août, de 11h à 19h. Participent à l’opération :

  • Le Havre,
  • Sainte-Adresse,
  • Saint-Jouin-Bruneval,
  • Etretat,
  • Yport,
  • Fécamp,
  • Saint-Valery-en-Caux,
  • Veules-les-Roses,
  • Saint-Aubin-sur-Mer,
  • Dieppe,
  • Criel-sur-Mer
  • Le Tréport.

Par beau ou mauvais temps, petits ou grands, vous profiterez d’une sélection éclectique d’ouvrages effectuée par la Médiathèque Départementale: bandes dessinées, documentaires ou romans en tout genre…il y en aura pour tous les goûts !

Des animations sont proposées tout au long de l’été, grâce au concours des bibliothèques et des associations locales.

Des bandes dessinées, des livres d’enfants ou d’art, des classiques, des romans policiers… Près de 11 000 ouvrages vont être bientôt disponibles gratuitement sur le littoral haut-normand. Dès le 2 juillet, les cabanes à lire du Département de Seine-Maritime vont rouvrir leurs portes sur onze plages seinomarines (*Dieppe, Etretat, Fécamp, Le Havre, Le Tréport, Sainte-Adresse, Saint-Jouin-Bruneval, Saint-Valery-en-Caux, Veules-les-Roses et Yport) à l’occasion de l’opération «Lire à la Plage». Le principe est toujours aussi simple : sur une de ces plages, entrez dans la cabane « Lire à la Plage », choisissez un livre et installez-vous dans un transat. Dans chacune des cabanes, des animations sont proposées en partenariat avec les bibliothèques municipales et les associations locales autour de la lecture durant tout l’été. C’est gratuit et ouvert tous les jours de 11 h à 19 h, y compris les dimanches et jours fériés. Ainsi, jusqu’au 30 août, des animateurs du livre seront à la disposition du public pour conseiller, orienter et offrir les meilleures conditions pour lire sur la plage.

 

Étiquettes : , , , , ,

PARTAGE DES LIVRES ET DU SAVOIR : la bibliothèque de rue…

PARTAGE DES LIVRES ET DU SAVOIR : la bibliothèque de rue…

Voici, ci-dessous, une autre forme de partage des livres et du savoir : les bibliothèques de rue.

Cet article est un copié/collé d’un texte paru sur le site http://www.atdquartmonde.ca/dossier-sortir-les-livres-dans-la-rue-et-partager-les-savoirs/

Il nous a semblé important de relayer cette initiative qui pourrait peut-être trouver un écho ici à Bayeux en ne la limitant pas à des publics ciblés mais en ouvrant cette activité à tous, lecteurs et non (encore) lecteurs (mais intéressés), riches ou  moins riches. Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Chaque semaine, les familles du parc Edmond Hamelin, dans Hochelaga à Montréal, voient arriver un mini convoi de vélos entourant une curieuse cariole bleue et jaune. Rapidement, des dizaines de petites mains s’activent pour en sortir une grande banderole, une couverture cousue de poissons multicolores et un porte-livres.
Le décor en place, une trentaine de livres pour tous les âges est déposée un peu partout sur la couverture et sur le porte-livres. On y trouve des livres de dinosaures fort demandés par les jeunes garçons, de pompiers, de hockey, un autre sur les jungles amazoniennes, un atlas, des cherche et trouve, une collection de livres à calques et bien d’autres histoires.
Le regard de Mathilde a très rapidement été attiré par le nouveau livre  »La princesse qui était nulle » et se met à chercher du regard un plus grand qui serait libre pour le lire avec elle. Amanda reconnaît le livre qu’elle a déjà lu plus d’une fois  »Je ne suis pas comme ils disent » et tourne sans hésiter les pages jusqu’au conte sur le Congo, son pays d’origine.
Après quelques minutes pendant lesquelles les livres ont été découverts et redécouverts, chaque enfant prend celui qui lui semble le plus intéressant et se joint à un des adultes présents. Commence alors un voyage magique pour l’un comme pour l’autre.

Expérimentées pour la première fois en 1968 dans les banlieues populaires de Paris en France, les bibliothèques de rue visent à combattre l’exclusion en créant de vrais événements culturels au cœur des quartiers les moins favorisés. Elles existent aujourd’hui partout dans le monde sous plusieurs formes : dans des parcs, au pied des cages d’escaliers, dans la cour d’une baraque de bidonville, en plein champs, sur des marchés nomades, gardant comme idée première d’atteindre les enfants et leurs familles sur leurs lieux de vie. On en retrouve ailleurs qu’à Montréal entre autres à la Nouvelle Orléans, en Pologne, à Madagscar, aux Philippines et environ quatre-vingt en France.

Camille, alliée engagée dans une bibliothèque de rue en France
Camille sait bien que beaucoup d’enfants du terrain sont en échec à l’école et elle essaie que chacun trouve sa place sur la couverture : petit ou grand, lecteur ou non lecteur … « Je ne suis pas là pour leur apprendre à lire, mais pour les aider à ne pas avoir peur du livre : qu’il ne représente pas seulement les difficultés scolaires mais qu’il soit aussi une curiosité, un plaisir. »
Et à voir l’effervescence autour des albums, ça semble bien marcher ! La bibliothèque de rue comme une porte ouverte à la culture, au plaisir d’entendre une histoire et de la raconter à son tour, à son rythme.
Camille essaie de toucher le plus de familles possible et elle veille à ce qu’aucun enfant ne soit exclu de ce moment de lecture. La seule règle de la bibliothèque de rue, c’est la paix sur la couverture étendue à terre, où les animateurs lisent avec les enfants. Ceux-ci vont et viennent comme ils veulent, mais un enfant ne doit pas empêcher un autre de lire ou d’écouter une histoire. « On fait parfois un jeu ou un dessin tous ensemble pour regrouper tout le monde et mieux comprendre les tensions qu’il peut y avoir entre les familles. Et on découvre parfois une entraide étonnante entre enfants qu’on n’imaginait pas copains. »

Une couverture par terre et une caisse de livres : c’est la bibliothèque de rue.
Le mouvement ATD Quart Monde cherche, à travers cette action de bibliothèque de rue, à sortir la culture et le savoir des espaces traditionnels dont l’accès n’est pas le même pour tous.

En plus d’apporter des livres dans des quartiers défavorisés, la bibliothèque de rue est surtout un moment de rencontre : différents milieux, différentes manières de vivre, différentes relations avec les livres se retrouvent autour d’un outil de découverte et de plaisir commun.
On y expérimente aussi de nouvelles façons d’aller à la rencontre des plus pauvres en faisant attention à éviter le modèle traditionnel de l’aide et du  « service  » pour le remplacer par une structure d’échange d’égal à égal. Contrairement aux services communautaires ou gouvernementaux, on y recherche d’avantage un moment solidaire où chacun vient partager ses expériences, ses passions mais aussi ses questions sur l’autre. Plus qu’un accompagnement à la lecture, c’est surtout une occasion pour aller partager un moment de vie, exigeant pour chacun mais aussi joyeux et plein de surprises.

Leo Berenger, volontaire engagé à la bibliothèque d’Hochelaga à Montréal
Ma première surprise quand j’ai commencé à participer aux bibliothèques de rue, c’était l’accueil des enfants. Dès qu’ils nous voyaient, au lieu de s’enfuir ou d’éviter de nous regarder comme je m’y attendais, plusieurs qui jouaient ensemble dans le parc, mettaient fin à leurs jeux pour venir chercher des livres et installer avec nous la bibliothèque de rue. Je me souviens d’une fois où j’avais eu plaisir à voir une grande, venue plusieurs années à la bibliothèque de rue, sollicitée par une fille plus petite pour lui lire le livre qu’elle avait choisi. Elles se sont installées à l’écart toutes les deux dans un des manèges du parc et quand nous avons commencé à ranger la bibliothèque de rue, elles en étaient au troisième livre.

Rejoignez-nous !

Les bibliothèques de rue n’ont rien de spectaculaire ni de particulièrement révolutionnaire. Pourtant, avec le temps et la patience, on y ré-apprend à partager le plaisir de lire, à stimuler l’imaginaire, à inventer de nouvelles façons de vivre ensemble. On y prend surtout conscience que la culture et particulièrement le livre peuvent dans la durée rassembler et agir en profondeur contre l’exclusion.

Nous accueillons chaque mois de nouvelles personnes curieuses des bibliothèques de rue,
venez en apprendre plus à l’une des bibliothèques de rue !

Capture d’écran 2013-06-05 à 22.49.57Il existe aussi un excellent livre qui présente le parcours des bibliothèques de rue dans le monde : Les bibliothèques de rue, de Marie Aubinais. Nous en avons plusieurs à la maison Quart Monde à Montréal que vous pouvez nous commander.

 

NOUS SERONS PRESENT A LA FETE MEDIEVALE DE BAYEUX LES 6 ET 7 JUILLET 2013…

NOUS SERONS PRESENT A LA FETE MEDIEVALE DE BAYEUX LES 6 ET 7 JUILLET 2013…

L’Association PETITS OBJETS DE COMPAGNIE participe à la fête médiévale de Bayeux les 6 et 7 juillet 2013.

Vous trouverez notre échoppe rue de la Chaîne.

Au programme des céramiques et des bijoux fabriqués en France par nos artisans...

… Et tout ce que vous voudriez savoir sur le fonctionnement de le LITTLE FREE LIBRARY…la petite bibliothèque  et ses échanges de livres et d’idées…

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

FETE MEDIEVALE DE BAYEUX EN JUILLET

FETE MEDIEVALE DE BAYEUX EN JUILLET

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE participera encore cette année à la Fête Médiévale de Bayeux, les 6 et 7 juillet prochain.

Sur notre stand vous trouverez comme tous les ans de la céramique en grès cuite à très haute température : écuelles médiévales, salières magiques, boîtes à sel, boîtes, oiseaux siffleurs…

Des bijoux créés par un orfèvre seront à l’honneur : des copies d’anciens modèles, mais aussi des créations revisitant des thèmes médiévaux français et anglais ainsi que quelques grandes heures ou figures historiques :  blason normand (Twocats), blason de Richard Coeur de Lion, sceau de Guillaume le Conquérant, Jeanne d’Arc,fleur de lys, templiers, wicca, chasse, animaux, Viking…).

Pendentif

Pendentif tête de Vking, étain recouvert d’argent par électrolyse. Fabrication française.

Ces bijoux sont en étain trempé dans un bain d’or ou d’argent (électrolyse). Vous découvrirez des pin’s normands (avec les TWOCATS), des médailles, des porte-clefs, des broches…

Tous les produits présentés sont l’oeuvre d’artisans français et fabriqués en France (Bayeux, Guérande, Paris.) Certains produits sont même finalisés par nos soins bénévoles ( pose d’anneaux sur les bijoux, émaillage des oiseaux siffleurs.) Tous sont édités en séries limitées et montrent des différences à l’intérieur de ces mêmes séries dues au fait qu’ils sont réalisés à la main.

Vous trouverez aussi sur le stand tous les renseignements concernant la LITTLE FREE LIBRARY. Nous recueillerons les dons de livres sur le stand durant tout le week-end pour ceux qui voudraient nous aider à étoffer les rayonnages.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

UN INSTANT DE POESIE AVEC SHELLEY…

UN INSTANT DE POESIE AVEC SHELLEY…

OZYMANDIAS

 

I met a traveller from an antique land

Who said : two vast and trunkless legs of stone

Stand in the desert. Near them, on the sand

Half sunk, a shattered visage lies, where frown

An wrinkled lips and sneer of cold command

Tell that is sculptor well those passions read

which yet survive stamped on this lifeless things

The hand that mocked them and the heart that fed.

And on the pedestal those word appear :

« My name is Ozymandias, King of Kings,

Look on my works, ye mighty ans despair… »

Nothing beside remains. Round the decay

Of that colossal wreck, boundless and barl

The lone and levels sands stretch far away.

Shelley

La traduction suivante, qui peut paraître un peu libre, a été réalisée pour être « dite » (non lue), lors de spectacles consacrés à la poésie anglo-saxonne. La musicalité et le sens ont été mis en avant plus que la traduction littérale évidente de certains mots. Un léger fond musical ajoutait à la dimension dramatique du poème.

 

J’ai rencontré un voyageur venu d’un antique contrée qui m’a dit :

Deux jambes de pierre, immenses et dépourvues de tronc se dressent dans le désert.

Près d’elles, sur le sable, à demi enfoui,

Git un visage mutilé dont les sourcils froncés et les lèvres plissées en un rictus d’autorité froide

Témoignent que le sculpteur à bien su lire les passions qui survivent encore en ces objets inanimés

A la main qui les a sculptés, au cœur qui les a nourrit.

Et sur le piédestal on peut lire ces mots :

Mon nom est Ozymandias, Roi des Rois,

Contemple mon œuvre, ô Éternel, et lamente-toi.

Alentour de cette ruine colossale et déchue

Les sables, immenses et nus

S’étendent jusqu’à l’horizon.

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

PETITE MISE AU POINT A PROPOS DE PETITS OBJETS DE COMPAGNIE

PETITE MISE AU POINT A PROPOS DE PETITS OBJETS DE COMPAGNIE

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE a pour vocation, entre autre, de mettre en avant certains artistes et artisans professionnels dont le travail est exceptionnel. Pour cela nous organisons des expositions/ventes. La prochaine est sur les rails et ouvrira bientôt ses portes.

L’une de ses autres vocations est l’incitation à la lecture, cela à destination  des plus jeunes, et la mise à disposition d’un espace d’échange pour les gros lecteurs par le biais du système appelé LITTLE FREE LIBRARY : Le principe ( plus que centenaire) en est simple : JE PRENDS UN LIVRE = JE LAISSE UN AUTRE LIVRE EN ECHANGE. Pour cela, pour étoffer, renouveler plus vite, vos dons de livres sont précieux.

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE n’a pas pour vocation de promouvoir le cinéma. Nous vous demandons donc de ne plus laisser devant la porte du local des cassettes VHS, ni de nous appeler pour nous en proposer. Nous vous conseillons, si vous avez des cassettes VHS à donner de vous tourner vers le Secours Catholique, le Secours Populaire, la Croix Rouge, Emmaüs, etc.

Merci de votre compréhension.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et LA DEFENSE DU SAVOIR-FAIRE

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et LA DEFENSE DU SAVOIR-FAIRE

La LITTLE FREE LIBRARY ne doit pas faire oublier que l’association PETITS OBJETS DE COMPAGNIE est attachée dans ses buts premiers à la promotion des petits objets qui ont accompagné l’homme depuis la nuit des temps, à la défense du patrimoine aussi petit et modeste soit-il…Pour que perdure ce savoir-faire dont les artisans se passent le flambeau de génération en génération, pour que l’art populaire, l’Art avec un grand ou un petit « a », pour que  les objets utilitaires ou ludiques de nos enfances, ou plus anciens, vivent et revivent encore et toujours. Ils sont notre bien commun, notre histoire de tous les jours. Une histoire à transmettre pour qu’elle soit sans fin…

oiseaux

Oiseaux chanteurs (chant du rossignol) en porcelaine. Peints à la main. Motifs en séries limitées.
Cet objet existe depuis au moins 4000 ans. Il en a été trouvé dans les tombes des pyramides egyptiennes. Toutes les civilisations l’ont inventé ou redécouvert. Il a été réalisé dans beaucoup de matériaux, mais c’est la céramique qui donne les plus beaux chants… et l’ingrédient secret de la fabrication des « becs »…

Pour cela, l’association offre un espace à des artisans/artistes professionnels.

angePOC

Ange teint à l’aide de matière végétale et minérale, patiné et ciré à l’ancienne.

Bientôt va s’ouvrir notre prochaine exposition qui proposera des céramiques, des bijoux traditionnels (copies d’anciens et créations) et quelques surprises.

Pendentif

Pendentif en étain trempé dans un bain d’argent.

Bijou réalisé en pierre Oeil de Chat et cristal taillé rouge.

Bijou réalisé en pierre Oeil de Chat et cristal taillé rouge; feuilles en hématite.

 

L’INSTANT POESIE…WALT WHITMAN

L’INSTANT POESIE…WALT WHITMAN

Parce qu’il fait froid dehors dans l’obscurité sereine… Parce que la nuit est calme et lente. Parce qu’au pigeonnier de pierre les pigeons dorment… Parce qu’il n’y a pas au monde que de mauvaises nouvelles, mais aussi beaucoup d’espérance …

Voici, en français (traducteur inconnu), un texte de Walt Whitman qui parlera à tous ceux qui ont reçu la grâce d’une rencontre.Quant aux autres, encore solitaires, ceci pour leur dire que c’est possible, que les miracles existent…

Walt Whitman 1919-1892

Walt Whitman
1919-1892

PARMI LA MULTITUDE

Parmi les hommes et les femmes, la multitude,

J’aperçois quelqu’un qui me choisit,

Guidé par des signes secrets et divins.

Il ne reconnait personne d’autre,

Ni parent ni épouse ni mari ni frère ni enfants

Pour plus proche de lui que je ne suis.

Certains sont déroutés, mais celui-ci ne l’est pas, celui-ci me connait.

Ah, mon amant, mon parfait égal,

Je voulais que tu me découvres ainsi grâce à des suggestions indirectes,

Et, quand je te rencontrerai,

Je veux te découvrir grâce aux même signes en toi.

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

LOGICIELS LIBRES : CLASSER LES LIVRES DE SA BIBLIOTHEQUE…

LOGICIELS LIBRES : CLASSER LES LIVRES DE SA BIBLIOTHEQUE…

Quelques logiciels libres pour classer vos livres, voire vos films, vos CDs..

Voici un logiciel libre sobrement baptisé LIVROTHEQUE. Il permet notamment de trouver la/les couvertures des ouvrages (qui apparaîtront sur la fiche du livre), l’ISBN, et tous les renseignements habituels : éditeur, auteur, etc.

Vous pouvez télécharger ici ce logiciel fort ludique : http://peepaillard.free.fr/download.html

Base de données LIVROTHEQUE

Base de données LIVROTHEQUE

COLLECTIVEACCESS : Plus ambitieux puisque qu’utilisé par des bibliothèques et des médiathèques : http://www.collectiveaccess.org/download. Pour tester avant d’installer la version totale, nous vous conseillons d’installer la version QUICKSTART située en bas de la page de téléchargement. Version suffisante en monoposte.

GREENSTONE : http://www.greenstone.org. Nous somme loin ici du simple logiciel permettant de classer sa bibliothèque. Voici ce qu’en dit un usager : « Greenstone est un logiciel GNU pour windows, linux… qui permet d’archiver les types de documents cités. Il possède un moteur de recherche (booléen) et permet de retrouver ensuite rapidement ce que l’on cherche. La collection créée peut ensuite être consulté sur son PC bien sûr, mais aussi gravée sur CD-ROM, ou envoyé sur un serveur distant. Greenstone, bien que facile d’emploi, n’est toutefois pas forcément destiné aux débutants…
Je m’en sers pour archiver des documents disparates (doc technique, recettes de cuisines…) et m’y retrouver facilement, c’est très pratique et rapide. »

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

ENGLISH BOOKS ARE HERE ! What a beautiful day ! Arrivage de livre en anglais…

ENGLISH BOOKS ARE HERE  !  What a beautiful day !  Arrivage de livre en anglais…

La journée d’aujourd’hui à été fertile en dons. Il y a ainsi des jours fastes. Le temps, moins froid, a libéré des livres !

Madame Henriette a ouvert le bal en offrant un  gros sac de livres en tout genres, en excellent état, comme neufs. Merci à vous madame.

Le second visiteur fut notre premier donateur, monsieur Albert. Il nous a cette fois apporté des livres en quantité et surtout des livres en anglais qu’il nous avait promis lors de son premier passage.

Désormais la LITTLE FREE LIBRARY est vraiment bilingue. Une fois encore ce sont des livres intéressants, comme neufs. Merci à  monsieur Albert qui n’hésite pas à franchir le By Pass pour venir nous voir. Et bienvenue à nos amis Anglais, Ecossais, Irlandais, Américains, Canadiens, à tous les anglophones qui auraient des envies de lecture, après une longue journée de tourisme.

Et pour finir, c’est monsieur Dominique qui est venu avec  des livres pour enfants.  Son fils, Arthur, qui l’accompagnait, à été notre premier jeune FREE LECTEUR puisqu’il est reparti avec un ouvrage.

Chat qui fait son malin

Nous allons bientôt manquer d’étagères et nous recherchons un meuble bibliothèque basique, rien de sophistiqué, mais stable et comportant au moins cinq étagères. Si vous avez cela à donner, nous sommes intéressés et nous disposerons d’un véhicule pour  aller chercher le meuble. Merci par avance à deux qui pourraient faire ce don afin que les lecteurs aient plus de choix.

PUCE DRAPEAU ANGLAIS ENGLISH FLAG

The day of today has been good in donations of books. There are lucky days sometime, isn’t it ?

It is madam Henriette who opened the ball by offering a full big bag of books in quite genres, in excellent state, as new. Thanks to you madam.

The second visitor was our first historic  donor, mister Albert. He brought us books in quantity and especially books in English. From now  the LITTLE FREE LIBRARY is really bilingual. Thanks once more to mister Albert.who did not hesitate to cross the  terrible By Pass to bring those interesting books.

And welcome to our friends, English people , Scottish people, Irishs people , Peoples from United States, Canada, to all the english speaking people  who can now read for free. After à long day dedicated to the discovery of magnificent Normandy, you are welcome at the Little Free Library in Bayeux, 50 rue Saint Malo.

drapeau normand

.And frenchs who are english language lovers are welcome too.

And to finish,  mister Dominique came with books for children. His son, Arthur, who accompanied him has been  our first young FREE LECTEUR because he left with a book !

Chat qui fait son malin

We are soon going to be lacking shelves and we look for a basic bookcase, nothing sophisticated, but stable and with at least five shelves. If you have one to give, we are interested and we have a vehicle to get it in the area. Thank you in advance to any one who would gives shelves, with books or not.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et LA LITTLE FREE LIBRARY A LA UNE DE OUEST FRANCE DE BAYEUX

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et LA LITTLE FREE LIBRARY A LA UNE DE  OUEST FRANCE DE BAYEUX

Merci à Benoît pour ce bon papier !

Ils ouvrent une bibliothèque gratuite à leur domicile – Bayeux

mercredi 27 février 2013


C'est chez eux, au 50, rue Saint-Malo, qu'Yves Michon Malaval et son épouse Sylvie, ont mis en place la petite librairie libre et gratuite.

Le concept( centenaire)  vient des États-Unis. Grâce à des dons, Yves Michon-Malaval propose des livres gratuits dans le couloir d’entrée de sa maison, qui mène à un petit espace d’exposition. Rendez-vous au 50, rue Saint-Malo.

L’initiative

« Nous laissons le couloir de notre domicile ouvert, sauf quand il fait très froid comme en ce moment. Nous y avons installé des étagères. Des bouquins y sont disposés. » Depuis quelques jours, les amoureux de littérature en tout genre sont servis au 50, rue Saint-Malo. Et pour cause. Il leur suffit d’accéder au couloir d’entrée de la maison d’Yves et Sophie Michon-Malaval pour assouvir leur soif de lecture. « Les gens n’ont qu’à se servir. C’est gratuit et sans inscription », ajoute le propriétaire des lieux.

Arrivé dans la capitale du Bessin il y a un peu plus d’un an, le couple, qui réside en pleine rue principale, a donc eu l’idée originale de mettre en place ce qu’Yves Michon-Malaval appelle « une petite bibliothèque libre et gratuite ». Une déclinaison de l‘association Petits objets de compagnie fondée par les deux Bayeusains, il y a deux ans, avec François Sautereau, auteur de livres pour la jeunesse. Elle vise à exposer des oeuvres d’artistes ou d’artisans professionnels et à promouvoir la littérature sous toutes les formes légales.

Mouvement du libre

Aussi peu commun soit-il dans la région, voire en France, le concept n’est pas véritablement nouveau. « Cette idée de bibliothèque  gratuite est issue d’un formidable mouvement appelé le libre, explique Yves Michon-Malaval. En Anglais, c’est plus connu sous le nom d’Open source. » Aujourd’hui, la culture libre est caractérisée par un mouvement social qui promeut la liberté de distribuer et de modifier des oeuvres de l’esprit sous la forme d’oeuvres libres par l’utilisation d’internet ou d’autres formes de médias…

« De fil en aiguille, ce mouvement du libre est arrivé dans la rue par l’intermédiaire de quelque chose qui ne paye pas de mine et qui vient des États-Unis », poursuit Yves Michon-Malaval. Les petites bibliothèque libres et gratuites en l’occurrence. « Cela existe par exemple en Suède. Des boîtes qui contiennent des ouvrages sont installées dans la rue. Les gens se servent et repartent avec le livre de leur choix, en laissant un autre en échange. »

Le bon fonctionnement d’une telle initiative passe bien évidemment par les dons. « Depuis l’ouverture de notre librairie, nous avons déjà reçu deux valises pleines de bouquins, se réjouit le Bayeusain. Ceux qui viennent en chercher chez nous peuvent aussi nous en déposer en échange. Mais il n’y a aucune obligation. »

Ouvrages dédiés à la jeunesse, romans, bandes dessinées, livres scolaires… Tous les genres sont les bienvenus. « Lorsque l’on nous apporte un ouvrage, on le remet tout de suite dans le circuit, reprend le président de Petits objets de compagnie. On tient aussi à montrer que les livres sont éternels. Quand on en récupère de trop usagés, nous les recyclons en créant avec des petits objets en papier que notre association cherche aussi à promouvoir. »

À l’avenir, Yves Michon-Malaval envisage même de mettre à disposition des lecteurs des fiches de lecture ou de suggestions. Car la petite bibliothèqiue libre est aussi vouée à devenir un lieu d’échanges. « Entre les habitants du voisinage,  du Bessin et les nombreux touristes de toutes les nations qui fréquentent le centre-ville. Nous souhaitons créer du lien. »

Petite Bibliohèque gratuite, 50, rue Saint-Malo, à Bayeux, ouverte le mercredi, le samedi et le dimanche, de 14 h à 18 h. Tél. 06 52 31 44 60.

Benoît LASCOUX.

CHIEN ET CHAT

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

LIVRES, EDITEURS, LOIS, CENSURE… UNE EXPOSITION VIRTUELLE A VISITER

Nous ne pouvons que vous conseiller la visite du lien ci-dessous. Une exposition virtuelle, intitulée EDITEURS, LES LOIS DU METIER, plutôt intéressante – et point de départ vers d’autres lectures pour creuser le sujet –   pour qui s’intéresse au Monde du Livre.

http://editeurslesloisdumetier.bpi.fr/bpi_loi-edition/fr/

 

chat-lecture

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

La « Little Free Library » c’est aussi pour lutter contre l’abêtissement programmé, voire institutionnalisé.

noam chomsky

Nous reproduisons ici un texte de Noam CHOMSKY.

Les « Little Free Library », à leur modeste niveau, sont des ilôts de résistance à ces manipulations qui passe aussi par le carnage actuel qui sévit dans la littérature.

LIRETUE

Les 10 stratégies de manipulation des masses, texte de Noam Chomsky.

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes. »

Noam CHOMSKY

 

Étiquettes : , , , , , ,

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE EN BILINGUE – BILINGUAL BLOG

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE EN BILINGUE – BILINGUAL BLOG

Le blog de Petits Objets de Compagnie est désormais en partie  bilingue. Les anglophones étant nombreux dans notre ville, à demeure ou de passage, leurs place est aussi avec nous. Si nous trouvons quelqu’un susceptible de traduire les messages en allemand, le blog deviendra peut-être trilingue. A voir, à suivre… La Little Free Library proposera donc des ouvrages en anglais et allemand. Plus de langues s’ajouteront s’il y a une demande.

The blog of PETITS OBJETS DE COMPAGNIE is from now on bilingual. The English speakers were many in our city, permanently or of passage, their place is also with us. If we find somebody susceptible to translate messages into German, the blog will become maybe trilingual. Please, have a look here time to time to folow our adventure. The  Little Free Library will  propose first books in french, English and German. More languages will be added if there is a request.

 

Étiquettes : , , , , , ,

VOEUX ET DRAGON

voeux12

Le 27 décembre au soir, une assemblée d’estimés Bajocasses s’est réunie autour d’un feu de bois dans les salons du premier étage pour partager un pot de l’amitié à l’occasion de l’exposition des céramiques, de Marie-Pierre Roubin, qui se tient jusqu’au 10 janvier, 50, rue Saint-Malo à Bayeux et…. de l’An Neuf pressant déjà son jeune museau humide aux seuils de nos portes.

Ce fut l’occasion pour nous d’introduire dans les soirées  bayeusaines l’un de nos jeux de société favori : Snip Snap Dragon…Ce jeu très ancien, originaire du Royaume Uni, est auréolé de flammes bleues, Mystérieux et poétique, il demande un certain courage aux prétendants à la rencontre de la Bête mythique. Ce soir-là, nos hôtes se montrèrent à la hauteur. Gentes dames et preux chevaliers affrontèrent le dragon avec courage…. Nous espérons ne pas les avoir traumatisés pour trop longtemps car, voyez-vous, certains ne s’en remettent jamais…

Merci à Christine, Denis-Michel, Dominique, Sonia, Yves-Charles, Sylvie-Béatrice, etc., aux discrets fantômes de la maison….. et aux charmants grands bambins qui nous ont fait l’honneur de venir à cette soirée des plus simples et  des plus conviviales.

Oser Snip Snap Dragon, c’est aussi risquer de développer une addiction  (ô combien contagieuse ! ) à la poésie de ce moment de rencontre gustatives avec les délicieuses flammes odorantes…

Nous ne vous donnons pas ici la recette, à vous de la découvrir, c’est votre quête de trouver le Dragon…et de snipsnaper ensuite en bonne compagnie. Mais n’ayez crainte, le secret se propage avec une louche célérité de bouche à oreille….

SnapDragon

SnapDragon

Image d’un dragon jouant au Snap Dragon. Robert Chambers’ Book of days (1879).

Shakespeare fait allusion à ce divertissement dans Love’s Labour’s Lost (1594)… et dans son Henry IV.

Si on y jouait et joue à la Cour et dans l’aristocratie, on s’y adonnait et adonne aussi dans les classes populaires.  A ce jour cette tradition perdure. Elle a gagné le Canada, les Etats-Unis…et désormais il en sera ainsi également dans toutes les bonnes maisons de Bayeux…

Ce jeu est connu des Français qui ont un jour passé un Noël dans une famille anglaise. Curieusement, les autres semblent ignorer cet amusement magique qui fait la joie de nos si proches voisins depuis plusieurs siècles.

Cet amusement s’accompagne d’un chant :

Selon  Robert Chambers’ Book of Days (1879) le jeu est accompagné de ce chant :

    Here he comes with flaming bowl,
    Don’t he mean to take his toll,
    Snip! Snap! Dragon!

    Take care you don’t take too much,
    Be not greedy in your clutch,
    Snip! Snap! Dragon!

    With his blue and lapping tongue
    Many of you will be stung,
    Snip! Snap! Dragon!

    For he snaps at all that comes
    Snatching at his feast of plums,
    Snip! Snap! Dragon!

    But Old Christmas makes him come,
    Though he looks so fee! fa! fum!
    Snip! Snap! Dragon!

    Don’t ‘ee fear him but be bold —
    Out he goes his flames are cold,
    Snip! Snap! Dragon!
    Flammes et chant : http://www.youtube.com/watch?v=gMsYzhtx86I

    C’est aussi la Saison des Voeux, voici les nôtres pour 2013 :
    Nous vous souhaitons des Bonheurs Simples, la Joie de Vivre, la Paix Intérieure, la Curiosité en toutes les Choses et beaucoup d’Amour autour de vous…
    Et de lire les oeuvres de Sir Terry Pratchett !

voeux 2013-nom-vertical - Copie

 

Étiquettes : , , , , ,

JOYEUX NOEL ! HAPPY CHRISTMAS !

Petits Objets de Compagnie vous souhaite un Joyeux Noël !

christmas_2008
NOEL--16-

NOEL–16-

 

Étiquettes : , ,

BAYEUX ET LA FIN DU MONDE

En ce 21 décembre 2012 il n’a pas plu à Bayeux…. et ça, c’est vraiment la fin du monde pour un Bajocasse !
averse 1

Vivement un retour du beau temps !

fait trop chaud

Faisait trop chaud rue Saint-Malo …

Pas de crachin rue Saint-Martin…

Pas de vent dans la rue Saint-Jean ….

 

L’EXPOSITION DE MARIE-PIERRE ROUBIN EST OUVERTE

L’EXPOSITION DE MARIE-PIERRE ROUBIN EST OUVERTE

L’exposition consacrée aux céramiques de Marie-Pierre Roubin est ouverte jusqu’au 10 janvier 2013 au 50, rue Saint-Malo à Bayeux. Horaires : tous les jours de 10h.à 12h30. et de 14h. à 19h. Le samedi de 10h. à 19h.30. Le dimanche de 14h. à 18h. Céramiques (grès) fabriquées en France. Fontaines d’intérieur, brumisateurs, vases, cuit-pommes, entonnoirs à confiture, boîtes à bijoux, boîtes à sel, sifflets à eau en forme d’oiseau, porte-fleurs, vases « bâton », vases pour aménager un mur végétal….La musique de l’eau et des éclairages tout en douceur vous attendent…

Vitrinedans laquelle sont présentés des objets en grès et porcelaine ainsi que des collier en perles baroques...

Vitrine dans laquelle sont présentés des objets en grès et porcelaine ainsi que des collier en perles baroques…

Cuit-pommes à l'ancienne...

Cuit-pommes à l’ancienne…

fontaine_15

Vase en grès, pièce unique...

Vase en grès, pièce unique…

Vases bâton; pour murs végétaux...

Vases bâton; pour murs végétaux…

 

Étiquettes :

JINGLE BELLS VERSION CHINOISE

JINGLE BELLS VERSION CHINOISE
Une version chinoise de Jingle Bells plutôt intéressante qui nous vient du Pays du Soleil Levant : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=UDBSnmWSTQk#

 

Cloches

 

NAISSANCE D’UN BLOG

NAISSANCE D’UN BLOG

NAISSANCE D UN BLOG
Nous avons le plaisir de vous présenter le blog de Petits Objets de Compagnie, né le 29

octobre 2012.

angefacelevee-110 (2)

L’association Petits Objets de Compagnie a été fondée par trois personnages issus des métiers de l’art et de la culture : spectacle vivant, cinéma, écriture, édition, presse écrite, métiers d’art…

La prise de conscience de l’importance de certains savoir-faire, de certaines techniques, tout à la fois comme ressources potentielles de développement et comme patrimoine culturel est l’un des moteurs de notre motivation depuis toujours.

Le but est de réunir des personnes performantes dans un domaine spécifique pour promouvoir leurs créations et passer ainsi le flambeau aux jeunes générations, de créer aussi une passerelle entre les savoir-faire d’autrefois et ceux de l’époque actuelle, voire en les adaptant ou les mêlant.

Ce regroupement de compétences permet de faire fonctionner une communauté de savoirs alimentant et renouvelant très richement nos stands lors des manifestations auxquelles nous participons (fêtes médiévales, salons, expositions, etc.)

Sur le plan pratique, l’utilisation ou la reprise de certains matériaux et techniques traditionnels peuvent aider à trouver de nouveaux débouchés économiques.

Se regrouper nous donne une chance supplémentaire de pouvoir vivre de nos métiers, dans tous les domaines sus-cités, et de s’entraider.

Petits Objets de Compagnie se veut une vitrine pour les créateurs indépendants, gens de métier et de conviction.

Le siège de l’association a été transféré début  2012  dans le Calvados et l’association déclarée à la Préfecture de Caen.

L’association existait depuis de nombreuses années à Paris.

Parution au Journal Officiel du samedi 07 mai 2011. N° d’Annonce : 804

Lieu de la primo déclaration : Préfecture de Paris

Type d’annonce : Création d’une association Loi de 1901

Date de la déclaration : 26 mars 2011. N° de la déclaration : W751209609

Objet : Faire revivre, créer et promouvoir des objets en relation avec le patrimoine ancien ou récent.. Promouvoir la littérature sous toutes les formes légales. Exposer les oeuvres d’artisans et d’artistes. (Liste non exhaustive.)

Siége social : 50, rue Saint-Malo – 14400 – Bayeux

L’association « Petits Objets de Compagnie » est assurée auprès de la GMF.

L’association souhaite également promouvoir certains mondes imaginaires, tel celui créé par le merveilleux auteur anglais Sir Terry (Pratchett) : Discworld.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,