RSS

Archives de Tag: Image Photo Picture

LES PHOTOS DE LECTEURS DE STEVE MCCURRY…

LES PHOTOS DE LECTEURS DE STEVE MCCURRY…

On ne présente plus Steve McCurry. Les images de ce photographe américain se reconnaissent au premier coup d’oeil. Ses portraits, notamment, sont fameux. Ses cadrages, son talent pour la mise en valeur des couleurs, son travail sur la lumière sont caractéristiques.

S’il y a une part de photos prisent sur le vif  dans sa production, on lui reconnait aussi un art certain de la mise en scène concernant les photos pour lesquelles les sujets ont posé et une grande dextérité pour les retouches. Cela lui a été reproché. Pourtant, dans les deux cas, le résultat est une réussite. Pourquoi serait-il criminel d’utiliser les outils actuels permettant de retravailler les photos jusqu’à obtenir le résultat désiré ? Si les logiciels de traitement d’images avaient existé du temps de Vinci, aucun doute, il les aurait utilisés, comme il aurait usé de la peinture acrylique, peint sur Isorel et ajouté d’autres outils modernes  à ses outils plus traditionnels. Le but est d’obtenir une bonne image, une image qui va raconter une histoire. C’est de la photo proche des images de certains films, parfois proche de la peinture « classique », nous sommes là loin de la photo de pur reportage.

Le site officiel de Steve  McCurry est ici : http://stevemccurry.com/

Steve McCurry est né en 1950

Steve McCurry a édité une série de photos sur le thème de la lecture sous le titre ON READING. Partout dans le monde, les humains lisent dès qu’ils le peuvent et qu’importe ce qu’ils lisent, où et comment, le principal étant la rencontre avec la lecture, avec l’écriture.

Tous les ouvrages consacrés aux photos de McCurry sont visibles ici : https://www.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=0%211&Search=steve+mccurry&sft=1&sa=0

 

Toutes les photos ci-dessous sont sous copyright Steve McCurry.

 

Lourdes, France, 09/1989

Italy, 2011

Mandalay, Burma/Myanmar, 02/2013,. A monk reads in a classroom.

Myanmar/Burma, 2013. A woman reads a newspaper in her shop.

Flechtingen, Germany, November, 1990,A girl reads as her grandmother cooks beside her. retouched_Sonny Fabbri 08/04/2016

The Old Delhi Train Station. India, 1983

India; 04/2012

Kumbh Mela Festival, Allahabad, Uttar Pradesh, India, 2001

 

 

 

Washington Square Park, NYC, Manhattan; New York; 2010

Young monks study Buddhist scripture at a monastery in Litang, Kham, Tibet, 1999

Los Angeles, California, USA, 1992.. A monk reads in a bedroom

Venice, Italy, 03/2011, ITALY

Publicités
 
Commentaires fermés sur LES PHOTOS DE LECTEURS DE STEVE MCCURRY…

Publié par le 1 septembre 2017 dans Bibliothèque - Library, Collection, Ecriture_Writing, Exposition - Exhibition, Lecture-Reading, Littérature Litterature, Photo Picture

 

Étiquettes : , , , , ,

JEUX DES PETITS ENFANTS DE LA GRANDE GUERRE

JEUX DES PETITS ENFANTS DE LA GRANDE GUERRE
« Le célèbre aviateur « Pépette » triomphe devant sa victime », 19 septembre 1915
© Léon Gimpel SFP . Dans une pose avantageuse, avec une expression de joie triomphante, l’aviateur Pépette contemple sa victime qui s’est écrasée sur le sol.
Nous n’en finissons pas de découvrir des photos, des CPA,  des petits films, des objets populaires, des ouvrages nés durant la guerre de 14/18 . Ce sont des témoignages qui nous projettent brutalement et simplement dans le quotidien de nos ancêtres, loin des analyses intellectuelles postérieures rarement neutres.

Ici,  la genèse des images est simple : un photographe, Léon Gimpel,  rencontrent des enfants qui jouent à la guerre. L’enfant puise toujours dans sa vie quotidienne et dans les modes et les idées du jour pour alimenter ses jeux.  Les enfants et le photographe vont ensemble mettre en scène des tableaux qui expriment clairement ce qui préoccupe alors les petits et les grands. C’est un témoignage original d’une tranche de vie à un instant donné de notre Histoire.

Ces images sont un reflet sans retouche des mentalités du moment. Des images qui, lorsque nous les observons en détail, ainsi que l’histoire de leur « fabrication » (voir ici un excellent article : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2014/07/09/03015-20140709ARTFIG00147-la-grande-guerre-des-petits.php), nous en apprennent bien plus que certains discours abscons sur cette période encore si mal connue, sur laquelle tant d’idées fausses, d’analyses douteuses, de jugements à l’emporte-pièce circulent.  Heureusement, les Archives couvrant ces années-là sont désormais accessibles et petit à petit un panorama plus précis, plus juste de ces terribles années apparaît. Il serait mal venu, voire ridicule, de juger  à l’aune de la mentalité excessivement moralisatrice, étriquée et liberticide de ce début du  XXIe siècle, si ces mises en scènes des malheurs du temps étaient une bonne ou une mauvaise idée, de bon ou de mauvais goût. Le sujet n’est pas là.

« La défense du réverbère » 12 septembre 1915
© Léon Gimpel SFP
. Léon Gimpel: « La rue Greneta avait le dimanche, le calme d’une ville de province, du fait de la présence de grossistes »

Léon Gimpel est un photographe à (re) découvrir et vous trouverez des informations relativement complètes sur l’homme et son oeuvre sur la toile.

Il fut un pionnier du reportage, du photojournalisme et de la photographie de vulgarisation scientifique. Jeune amateur de photographie, il achète un premier appareil Belek (9 x 12 cm) chez Démaria Frères, le 31 août 1897. Dès 1897, Gimpel réalise des reportages photographiques avec son appareil Belek, puis avec un Spido Gaumont. Puis photographe amateur devient professionnel. Il effectue un premier reportage sur l’incendie du Théâtre français, place du Palais Royal, le 8 mars 1900. En 1904, celui que l’on peut désormais appeler le « photographe de la Belle Époque », et qui est aussi un technicien hors pair, entame une collaboration de 30 ans au journal L’Illustration. Il devient un adepte, pour la photographie en couleur, des plaques  Autochromes. Attiré par toutes les nouveautés, il photographie la naissance de l’aéronautique, les premiers ballons dirigeables, les premiers meetings aériens, la foudre frappant la tour Eiffel, l’évolution de l’éclairage public avec l’apparition des tubes fluorescents, etc. Il photographie aussi au microscope beaucoup de végétaux et de champignons en vue de leur étude scientifique. Le fonds Gimpel de la Société française de photographie regroupe environ 2000 plaques noir et blanc, 1000 autochromes et 1000 stéréogrammes.Oublié, le nom de Léon Gimpel est réapparu en 2008 grâce à une exposition au Musée d’Orsay à Paris.

leon gimpel

© Léon Gimpel SFP

En savoir plus sur Léon Gimpel en images : https://www.google.fr/search?q=l%C3%A9on+gimpel&client=firefox-a&hs=6Oz&rls=org.mozilla:fr:official&channel=sb&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=p8–U9yBOoWP0AW4k4CgAQ&ved=0CAgQ_AUoAQ&biw=1343&bih=627

Sinon, il suffit de taper « Léon Gimpel » dans un moteur de recherche…et de naviguer pour satisfaire votre curiosité.

Un livre : La Guerre des gosses. Recueil bilingue français-anglais. Textes de Léon Gimpel et Luce Lebart. Société française de photographie, 36 p., 20 euros. http://sfp.asso.fr/blog-collection/index.php?post/2014/07/02/Impression-de-la-Guerre-des-gosses….

Une exposition se tient en ce moment dans le cadre des Rencontres d’Arles, Eglise des Frères Prêcheurs, de 10h à 19h30, jusqu’au 31 août 2014.

L’équipe de Petits Objets de Compagnie, friande d’images anciennes, espère que vous serez aussi intéressés qu’elle par ces photos.

PHOe5d6543c-0757-11e4-acf0-1c9e1483e45b-805x453

« Remise d’une décoration sur le front des troupes ». 22 août 1915 © Léon Gimpel SFP

PHO672cc6ba-0758-11e4-acf0-1c9e1483e45b-805x453

« Exécution d’un Boche », 29 août 1915
© Léon Gimpel SFP.
Léon Gimpel: « le condamné avait déjà eu les yeux bandés, et j’étais prêt à mettre le peloton d’exécution dans sa position classique, lorsque le chef m’a interrompu … Quelques minutes plus tard, il était de retour … avec le canon. »Pour exécuter un « Boche », il faut un canon »

PHOfebec5b4-0744-11e4-ac4e-cf28d9f41de8-805x453

« Défense d’une maison rue Dussoubs », 5 septembre 1915
© Léon Gimpel SFP
PHO238814ae-0740-11e4-ac4e-cf28d9f41de8-805x453
« Le Boche se rend » 12 septembre 1915. « Kamarad ! Kamarad ! Pas Kapout ! »© Léon Gimpel SFP

Léon Gimpel: « Le Boche avait sur la tête à la place d’un casque à pointe, un chapeau melon orné d’un aigle à deux têtes en papier, surmonté d’une carotte.
Pour que l’enfant accepte ce rôle, la carotte a été remplacée par un sucre d’orge; … après chaque session de photo, la pointe du casque a été dévorée avec enthousiasme. »

 

PHO49735d86-0745-11e4-ac4e-cf28d9f41de8-805x453
« Interrogatoire d’un prisonnier », 12 septembre 1915 . © Léon Gimpel SFP
Le prisonnier, encadré par deux soldats, dont l’un est Pépette, est interrogé par le chef.

 

PHO1a7a1852-075a-11e4-acf0-1c9e1483e45b-805x453
« Un « Taube » est signalé ; une pièce de 75 est aussitôt mise en batterie pendant que l’aviateur «Pépette » s’apprête à le prendre en chasse » 19 septembre 1915 © Léon Gimpel SFP

Léon Gimpel: « Son fuselage a été fait d’une caisse en bois, la mitrailleuse d’un moulin à café, auquel on a ajouté un morceau d’un manche à balai, et une hélice qui pourrait être tournée. »

PHOeb156b8e-0745-11e4-ac4e-cf28d9f41de8-805x453
« L’aviateur « Pépète » vient d’abattre un « Taube » à coups de mitrailleuse » 19 septembre 1915
© Léon Gimpel SFP.
Suspendu à un réverbère, voici l’aviateur Pépette au volant d’un taube (avion monoplan autrichien) abattant un avion ennemi à coup de mitrailleuse. L’adversaire ne tarde pas à piquer du nez vers le sol.

PHOaf05cc42-0759-11e4-acf0-1c9e1483e45b-805x453

 La guerre des tranchées 2 janvier 1916. © Léon Gimpel

 

PHOce384be4-0759-11e4-acf0-1c9e1483e45b-805x453

© Léon Gimpel SFP


« La défense du réverbère » 12 septembre 1915© Léon Gimpel SFP
.
Léon Gimpel avait photographié toutes les scènes en noir et blanc, puis sur autochromes

 

 Le service de santé 29 août 1915. © Léon Gimpel

La troupe profite d’un repos bien mérité tout en savourant les bâtons de sucre d’orge offerts par le photographe. © Léon Gimpel SFP. Léon Gimpel: « À cette occasion, j’ai parodié le célèbre tableau « Le Rêve » par Edouard Detaille … l’armée au repos, léchant les sucres d’orge , derrière, l’artillerie, et à l’arrière-plan, un mur couvert d’affiches »

 

 

 « La charge, rue Dussoubs », 29 août 1915 . © Léon Gimpel SFP

Cette série a été réalisée entre août et septembre 1915, en plein conflit mondial, rue Greneta dans le quartier des halles à Paris, avant que le photographe ne soit lui-même mobilisé pour le front.

 

 

 

Étiquettes : , ,