RSS

Archives de Tag: Discworld

QUELQUES LIENS VERS DES ARTICLES SUR TERRY PRATCHETT

QUELQUES LIENS VERS DES ARTICLES SUR TERRY PRATCHETT

 

Voici quelques liens concernant Terry Pratchett qui nous a quitté hier.

Le site de son éditeur français L’Atalante (dont nous vous conseillons les livres qui sont très beaux :http://www.l-atalante.com/auteur/49/terry_pratchett/detail.html

Le site qui lui est dédié chez Pocket : http://www.terrypratchett.fr/

 L’un de sites des fans en français : http://rapporteurs.zarb.org/

et quelques autres  en anglais :

le site de Paul Kidby, dessinateur : http://www.paulkidby.com/

L’un des sites des fans parmi les plus connus :http://www.lspace.org/

http://www.discworldmonthly.co.uk/

Ici, vous trouverez quelques liens vers d’autres sites. http://disquemonde.free.fr/liens/liens.html

Les sites consacrés à PTerry et son monde sont trop nombreux pour être répertoriés.

Les amateurs sauront bien trouver leur chemin dans ce monde parallèle qu’est le Web…

Disworld – Disque-Monde en français, c’est aussi des produits dérivés :  films, pièces de théâtre ou radiophoniques, jeux de plateau, objets divers… La boutique principale est ici : http://www.discworldemporium.com/

Et, ci-dessous, un copié/collé d’un autre article du monde dans lequel s’exprime Patrick Couton, le très excellent traducteur des oeuvres  de Pratchett…

Traduire la fantasy burlesque de Terry Pratchett, « un vrai défi »

Le Monde.fr | 13.03.2015 à 11h25 • Mis à jour le 13.03.2015 à 11h30 | Propos recueillis par Benjamin Benoit

220px-Patrick_CoutonPatrick Couton

 

Patrick Couton est le traducteur en français de l’écrivain britannique Terry Pratchett, mort à 66 ans le 12 mars. Son travail pour les éditions L’Atalante, reconnu des fans, a été récompensé en 1998 par le prix de l’imaginaire. Ce joueur d’autoharpe et habitué des Utopiales de Nantes revient sur le style si particulier du maître de la fantasy humoristique.

Comment êtes-vous devenu le traducteur de Terry Pratchett ?

J’ai été contacté par les éditions L’Atalante pour les débuts de la saga du Disque-Monde, quelque part vers 1991. Le succès a été immédiat en France, mais bien moins qu’en Angleterre, où la saga est tout de suite devenue un phénomène. Pratchett y publiait deux ouvrages par an ! Jusqu’à l’apparition des premiers symptômes de sa maladie et la réduction de sa production, on avait systématiquement huit bouquins de retard sur l’Angleterre. Dans ce laps de temps, on a dépassé largement les trente-cinq titres. Je travaille actuellement sur l’un de ses recueils.

Comment se caractérise le style de Terry Pratchett ?

C’est un style très drôle, pas facile à traduire, mais amusant. C’est une forme d’humour très anglaise, très locale, un humour fortement influencé par les Monty Python. C’était un fan. Dans son œuvre, on retrouve de l’humour de situation, mais aussi un grand nombre de références s’étalant sur de nombreux genres : des poèmes, des chansons… Dans Accros du roc [qui raconte l’arrivée de la musique sur le Disque-Monde], le groupe de rappeurs nains Dwarfs with Altitude, en anglais, est devenu « Suprême naine ta mère » en version française. J’ai trouvé « les Bœufs Attelés » pour les Beatles, Led Zeppelin est devenu les « Laides Zibelines ». Un des personnages était un barde au nom gallois jouant de la harpe celtique, je l’ai transposé en breton. Je crois qu’à l’envers ça voulait dire quelque chose comme « Allez vous faire foutre » ou « Ça fait chier les grecs ! » C’est un véritable défi pour un traducteur.

L’écriture de Pratchett a beaucoup évolué. Sur la fin, il dictait son texte à une machine, le style a beaucoup changé. Au début, il privilégiait les phrases courtes, lourdes de sens. Avec la maladie, il a commencé à faire des phrases beaucoup plus longues, plus ampoulées. Oui, c’est un peu paradoxal.

Il y a beaucoup de jeux de mots et de néologismes dans le Disque-Monde. Comment traiter ces petits défis de traduction ?

C’est autant un travail de traduction que d’adaptation [transposer culturellement pour une autre langue et/ou un autre pays]. Il faut être le plus fidèle possible. Certains jeux de mots du texte anglais étaient intraduisibles, je les laissais tomber, mais je rétablissais la balance en en inventant un autre, pour que le lecteur français ait le même nombre de blagues. Certains lecteurs anglais francophones achetaient aussi la version française !

Il avait un rapport un peu compliqué avec la langue française…

Il n’aimait pas beaucoup les Français, ni les Américains. Dans son monde, les personnages « français » mangent beaucoup d’ail, leurs toilettes ne sont pas propres. Il disait : « Ce sont les Français que je déteste le mieux. Depuis la guerre de Cent ans, il existe une haine platonique. »

Les Annales du Disque-Monde est un univers très complexe. Où le débutant peut-il commencer ?

Il n’y a pas vraiment de point d’accroche, on peut le picorer à partir de n’importe où. Il faut savoir que chaque roman est une histoire complète. Mais je conseille de commencer par les deux premiers romans, qui mettent l’univers en place. Le Disque-Monde est bien particulier et farfelu, mais il parlait de notre monde à nous, des mêmes préoccupations, des mêmes problèmes. Dans son univers de fantasy, l’un de ses derniers livres faisait intervenir le train tel qu’on le connaît. Nos grandes inventions y débarquaient un peu dans le désordre : le fusil apparaît et y est vite abandonné, puis la poste, et la presse… et la bicyclette. Ils côtoient tous les mages, les sorcières et les balais qui volent. C’est de la fantasy burlesque, certaines scènes font penser à du Buster Keaton.

Une sorte de « science-fiction à l’envers » ?

On peut dire ça, oui ! Mais Pratchett disait : « La science-fiction, c’est de l’héroic fantasy avec des boulons. » Il devait faire référence à « Star Wars ».

  • Benjamin Benoit
    Journaliste au Monde Voici une

 

PATRICK COUTON est également musicien (guitare, guitare hawaïenne, autoharpe). Ce qui est une excellente chose quand on est aussi traducteur.  Une formation musicale pourrait même être presque indispensable tant le passage de la « musique » d’une langue est importante lors d’une traduction, autant que la traduction du sens.  Un texte est aussi une partition sonore.

Voici une sympathique vidéo dans laquelle P. Couton accompagne à la guitare une …. recette de cuisine mise en musique :https://www.youtube.com/watch?annotation_id=annotation_2652413039&feature=iv&src_vid=ZgIc4lkpFbU&v=fAaoscRaztI

P. Couton a traduit, entre autres, Orson Scott Card, Michael Moorcock et Terry Pratchett. Pour ce dernier, il a également traduit la trilogie des Johnny Maxwell. En 1998, il a reçu Le Grand Prix de L’Imaginaire pour l’ensemble de ses traductions du Disque-Monde.

Le site officiel de Patrick Couton est ici : http://patrickcouton.fr/

Publicités
 

Étiquettes : , ,

A LONDRES, LE BANC-LIVRE EN HOMMAGE A TERRY PRATCHETT…

A LONDRES, LE BANC-LIVRE EN HOMMAGE A TERRY PRATCHETT…

 

Voilà qui ferait, ma foi, pour changer du traditionnel Chesterfield, un fort honorable canapé dans une bibliothèque ou un salon… . P. Kidby en semble convaincu…

Paul Kidby travaillait ces derniers temps sur un des livre-bancs de l’opération Books about Town organisée à Londres.

Le « OOKBENCH, le banc aux couleurs du Disque-monde est maintenant achevé et désormais installé à Riverside Trail,  près de Tower Bridge.

Ce banc a été installé ainsi que 49 autres. Tous sont dédiés à des livres, des personnages de roman ou des auteurs. On découvrira ainsi Sherlock Holmes, Hercule Poirot, James Bond, Peter Pan…Chaque banc est l’oeuvre d’un artiste différent.

A la fin de l’été, tous les bancs seront vendus aux enchères au profit du National Literacy Trust. Cet argent servira à oeuvrer pour une meilleure alphabétisation au Royaume-Uni.

Ci-dessous, le OOKBENCH à différents stades de sa fabrication.

Discworld_front

2014-07-03-kidby-bench-6.jpg

 

 

10003543_10154179894432355_1632660594_n

 

10303370_10154525056497355_6713101310753059506_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10250274_10154204160397355_853710625_n

 

10168159_10154441354792355_1229275787500760267_n

 

1966904_10154036186712355_1680728295_n

 

1524932_10154744971767355_4404292694536848534_n

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , ,

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE FETERA LE PORCHER LE 16 DECEMBRE !

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE FETERA LE PORCHER LE 16 DECEMBRE !

DERNIERES NOUVELLES

Voici enfin le menu définitif du banquet du Porcher. Menu grandement anti-diététique, absolument déplorable pour la santé  (nous en avons  vraiment honte) mais excellent pour le moral des troupes. Et puis nous avons tout le reste de l’année pour culpabiliser et…éliminer….

SOUPE A LA BANANANANE (Recette de Nounou OGG)

SAUCISSE GRILLéE DANS PETIT PAIN (snack traditionnel de Ankh Morpork, recette de Planteur JMTLG)

RATS A LA SAUCE – volatile – WOW WOW

COSSON SUCRé gavé au chocolat et vêtu de pâte d’amande rose

SNIP SNAP DRAGON (raisins secs farcis à l’eau de feu des Nac Mac Feebles et enflammés)

Boisson : Scumble ( A base de pommes. En raison de sa dangerosité et de son instabilité, se boit lentement et sans geste inconsidéré dans de tous petits verres en cristallin (le cristallin ne fondant pas facilement.) Bu en même temps que la Bière de Poissons (recette naine), le scumble se révèle hautement toxique.

Disclaimer : Les images illustrant l’article ont été trouvées sur Internet sur des sites ayant récoltés des images, sans légende. Ils appartiennent à leurs concepteurs.

Il n’est jamais trop tôt pour s’y prendre à l’avance… (Firmin Montraleur, horloger intemporel temporaire.)

porcher1

Le traîneau du Père Porcher…

Comme l’an passé, pour fêter dignement à Bayeux, le 16 Décembre, la Fête du Porcher, nous recherchons  les amateurs normands de l’oeuvre de Sir Terry Pratchett,  affectueusement dit  PTerry. Si le Disque Monde est votre seconde planète, si Ank-Morpork est la ville où vous adoreriez vivre, si vous avez un petit béguin pour Sam Vimaire ou le Patricien, si le Bibliothécaire est pour vous le bibliothécaire idéal…. manifestez-vous par mail.

Graham Higgins - Disque Monde - Hogfather

 Encore le traîneau du Père Porcher…Et ce qui explique les gâteaux en forme de « cossons » cités plus bas…

Nous prévoyons une petite manifestation avec Snip Snap Dragon (le jeu fétiche de notre Association – jeu n’apparaissant pas dans Discworld mais qui mériterait d’y être tellement il est ‘so Brit’), dégustation de saucisses  à la façon de Je Me Tranche La Gorge (d’autres recettes morporkiennes sont à l’étude comme, par exemple,  la recette des brochettes de rats à la manière naine), et lecture des passages cultes du Père Porcher… et si possible tout cela en costume ! Et des petits gâteaux en forme de ‘cossons  roses « pour les gourmands…

hogfather- dwarf-rats-e1286519524900

Rats en sauce – Recette naine…

raisins-300x226

Snip Snap Dragon : les raisins qui flambent sont mangés  avec les doigts dans l’obscurité…

livres-le-pere-porcher-59

A acheter de préférence chez Atalante (voir leur site : http://www.l-atalante.com), car une maison d’édition qui a su découvrir Terry Prachett mérite tout notre soutien.

QUELQUES IMAGES QUI BOUGENT

http://cargocollective.com/andigranger/Hogfather-Christmas-Campaign

http://www.youtube.com/watch?v=tCX9K0Jk6ME

http://www.youtube.com/watch?v=qN3tLnlixkY

Susan vous paraitra peut-être familière. En effet le rôle est tenu par Michelle Dockery, la Lady Mary de la série Downton Abbey. Elle est parfaitement accompagné par Davis Jason, Marc Warren, entre autres bonnes surprises.

tumblr_lf450gqPQ51qg0ns0o1_400

Le Bibliothécaire idéal…

The best Librarian ever, isn’t it ?

PUCE DRAPEAU ANGLAIS ENGLISH FLAG

It is  never too early to take itself there in advance…. (Firmin Watchour, temporaly timeless watchmaker.)

patrician

Lord Havelock Veterini, patricien d’Ank-Morpork…

Lord Havelock Vetinari, patrician of Ank-Morpork…

As the last year, to celebrate with dignity in the town of  Bayeux (Normandy), December 16th  the Hogfather Night (and day, of course..) we look for the Normans lovers  of the  Sir Terry Pratchett ‘s world, this marvelous writer affectionately named  PTerry by the fans. If the Discworld is your second planet, if Ank-Morpork is the city where you would adore be  living, if you are in love with Sam Vimes or the Patrician, if the Librarian is for you the ideal librarian  ever, show yourselves by e-mail.

Discworld_characters_by_yenefer

Sur l’image : Terry Prachett lisant et ses personnages l’écoutant…

(si, si, c’est absolument évident que cela est possible…Enfin quoi…)

The picture : Sir Terry Pratchet reading and his caracters listening (Yes, yes…it’s absolutely possible ! )

We plan a small feast (small convention ?) with  a Snip Snap Dragon session ( one of the favourite game of our Association, nothing to do with Discworld….but….) , the sausages like the ones Cut-Me-Own-Throat Dibbler makes (and other morporkians recipes), maybe the reading of some good  pages from « Hogfather » and if possible all this funny time dress up like Discworld’s caracters !

This announcement will go back several times while waiting for December…

tjykytktuekt

What a magic world ! Thank you Sir Terry for this marvelous gift !

MERCI, SIR TERRY, DE NOUS AVOIR OFFERT CE MONDE VRAIMENT EXTRAORDINAIRE  !

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

TERRY PRATCHETT : les dernières parutions en français arrivent ! Plus une en anglais …

TERRY PRATCHETT : les dernières parutions en français arrivent ! Plus une en anglais …

Terry Pratchett, les rats blancs et une tasse de thé.

Copyright à l’auteur de la photo dont nous n’avons pas trouvé le nom.

TROIS OUVRAGES PARAISSENT CES JOURS-CI

ROUBLARD

L’histoire se déroule dans le Londres des années 1850. Le jeune Roublard est ce que l’on appelle alors un « ravageur », l’un de ces très pauvres des bas quartiers qui draguent les égouts à la recherche de menue monnaie ou d’objets de quelque valeur. L’avenir de Roublard semble bien sombre. Seulement voilà….une nuit, lors d’un terrible orage, il vient en aide à une femme, une femme bien mystérieuse… et tout bascule… Ce livre est un hommage à Charles Dickens qui a tant dénoncé les conditions de vie inhumaines des plus pauvres dans l’Angleterre et le Londres du XIXème siècle. Nous ne sommes pas là dans la fantasy, mais dans la visite d’une époque ayant réellement existé et c’est pourquoi nous croisons la reine Victoria, le fameux policier Robert Peel, le ministre Disraeli et bien d’autres personnages historiques.

roublard-dodger-pratchett

LE MONDE MERVEILLEUX DU CACA

Quatrième de couverture : Enfin traduite en français, découvrez Mlle Félicité Bidel, l’auteur favori de Sam Vimaire junior, le fils du commissaire du Guet d’Ankh-Morpork. Avec Le très gros problème de Gaston, La guerre contre les gobelins morveux, Les hommes Pipi et autres succès de librairie, elle est la coqueluche des enfants du Disque-monde.

Geoffroy rend visite à sa grand-mère à Ankh-Morpork. Alors qu’il passe sous les pommiers ancestraux du jardin, il sent quelque chose lui tomber sur la tête. Ce sera le début d’une quête déterminée et d’une collection d’un genre unique, une sorte de petit « musée du caca ».

Notre avis : Incontournable !

pratchett-terry-le-monde-merveilleux-du-caca

RAISING STEAM

Le troisième ouvrage à paraître est en anglais. C’est le quarantième de la série des aventures se déroulant sur le Disque-Monde. Les nouvelles technologies et autres produits novateurs prennent racines petit à petit sur le plat univers. Nous y  avons vécu l’arrivée des Clic-Clac, celle des « organiseurs » (n’est-ce pas monsieur Vimaire ?), les débuts  des images qui bougent, même l’invention du timbre-poste… Maintenant, il semblerait que la locomotive à vapeur aurait des choses à dire elle aussi.

Raising_Steam_by_Terry_Pratchett

Ne pas se plonger dans l’oeuvre de Terry Pratchett est sans conteste se priver des meilleures histoires que la fantasy ait à offrir depuis ces trente dernières années. Le premier ouvrage de sir Terry (Color of Magic/ La Huitième Couleur) a  d’ailleurs tout juste  trente ans.  Louper la rencontre avec l’un des rares auteurs réellement « bon » de ce dernier demi-siècle, ce serait ballot.

Décrire l’univers Pratchettien aux non-initiés est un exercice difficile, acrobatique,  tellement ce monde, le Disque-Monde en l’occurrence, est riche, complexe. Pour résumer, mélangez du polar, du thriller, un monde magique extrêmement détaillé, des trolls, des sorcières, des vampires, des nains, des humains, un chien qui parle, un squelette de rat, une bibliothèque tenue par un singe, et une foule de personnages tous aussi fous ou sages les uns que les autres, des morceaux de vraie science,de la têtologie, un Patricien sexy (si, si, il a ses fans ! ), ajouter une bonne dose de satire sur la condition humaine, de la fine philosophie, de la bonne grosse rigolade poilante, salez, poivrez, ajouter moult épices, ne lésinez pas sur un peu de poésie, allez-y à la hache  et saupoudrez d’une bonne glaçure d’esprit subversif voire iconoclaste et vous serez encore très loin du compte.

Terry Pratchett, c’est le rire et la réflexion, l’humour et la philosophie bien ensemble attelés. Cet écrivain est un bâtisseur. Cela semble simple au premier abord toutes ces histoires, alors que l’ensemble est d’une redoutable finesse, fortement étayé, charpenté, efficace…. C’est preuve d’un grand talent. On ne voit  rien venir et on se fait embarquer, hypnotiser. C’est une plongée dans un univers parallèle ou chaque personnage est intéressant, même les seconds rôles (personne n’est là par hasard ou pour rien, tout à un sens),ou les émotions font mouche, ou chaque mot est pesé et posé à sa juste place en une construction brillante, savante et intelligente. Pratchett, c’est une écriture. Et ça, c’est rare. Cela pourra peut-être surprendre, mais nous sommes nombreux à penser que si jamais Shakespeare s’est réincarné, c’est en Sir Terry.  Ils partagent tous deux cette capacité de faire voisiner, enveloppés dans de la belle écriture, les réflexions les plus profondes, justes, sages, avec la poésie et la gaudriole la plus terre à terre (certains lecteurs ne se sont jamais remis de la découverte du cabaret « Le Minou Rose » ou de la chanson du Hérisson…Quand au bourdon du mage avec un noeud au bout…) Will et PTerry partagent le sens de la formule qui tue et il  y a quelque chose de fort théâtral chez Sir Terry.

Des millions de fans suivent cet auteur depuis trente ans. Si les aventures se déroulant sur le Disque-Monde sont addictives, les autres ouvrages racontant des histoires se passant en dehors du Disque et qui ne sont pas toutes de la fantasy ne doivent pas être négligés.

Il est préférable de lire Pratchett en anglais, mais la version française est excellente. Patrick Couton est sans doute l’un de nos meilleurs traducteurs. Elle est même indispensable, cette traduction, pour comprendre des jeux de mots truculents ou/et savants, les références culturelles pointues et le langage un peu particulier de certains personnages dont quelques-uns usent de drôles de patois, miyard !

Pour les vétérans qui pratiquent le Disque-Monde depuis la première heure, il y a eu un avant et un après Terry Pratchett. Il y a des rencontres qui comptent …

 

Étiquettes : , , , , , ,

Terry Pratchett, Discworld et VLC

Terry Pratchett, Discworld et VLC

Quel rapport ne direz-vous entre l’auteur  anglais Terry Pratchett et le fameux lecteur audio-vidéo VLC  de Videolan ?  C’est que tout simplement chacune des dernières versions porte le nom d’un personnage qui habite le monde créé par Sir Terry.

Version VLC 1.1.x :The Luggage (Le Bagage – Le Bagage est une malle avec des jambes construite en bois de poirier magique et  qui suit son maître comme son ombre.)

Version VLC 2.0.x : Twoflower (Deux Fleurs – Deux Fleurs est un (adorable) touriste. Touriste……voilà… tout est dit !

Version VLC 2.1.x : Rincewind (Rincevent – Rincevent est une sorte de….mage ? Aventurier malgré lui, sa vie est une suite d’aventures dont il se passerait bien…. (mais pas nous…)

Version VLC 2.2.x : Weatherwax (Ciredutemps) Mémé Ciredutemps est une sorcière….une vraie…et elle est très forte dans sa partie.

VLC est un logiciel  lecteur média gratuit assez répandu. Ses multiples qualités et sa facilité d’utilisation font qu’il est très connu. Il peut lire les cd de musiques, les dvd, les vôtres et ceux du commerce et vous pouvez y regarder la télé ou des films/vidéos issus de YouTube ou d’autres plateformes dédiées aux vidéos. Vous y avez un grand choix de radios. Cerise sur le gâteau, VLC est un programme Open Source.

Cette anecdote n’est qu’un prétexte pour citer Discworld (les Annales Disque-Monde) l’univers inventé   par Terry Prachett. Et de parlez d’un des auteurs fétiches de PETITS OBJETS DE COMPAGNIE. D’ailleurs rares sont  ceux qui échappent à la magie du monde et de l’esprit de PTerry.  L’homme est drôle et profond, féroce, tendre, iconoclaste, fin philosophe, grand explorateur de l’âme humaine et même des âmes non-humaines, explorateur des travers de nos sociétés humaines ou pas. Et cette transposition des bonnes et moins bonnes choses de notre monde sur le Disque-Monde est  magistrale, ce monde fou se révélant aussi cohérent que détaillé.Terry Pratchett, c’est aussi une écriture, un vrai style. S’il manie      un humour qui n’appartient qu’à lui, il sait aussi être grave, raconter des histoires d’une immense poésie et vous voler parfois une larme. Les non anglicistes ont la chance d’avoir en Patrick Couton un excellent traducteur pour le français. Sir Terry écrit pour tous, il offre un banquet à chacun de ses lecteurs, ses livres se lisent et se relisent et on y découvrent toujours une petite pépite à chaque relecture. Le tout est redoutablement intelligent. L’auteur délaisse quelquefois ses Annales pour nous proposer des histoires se déroulant sous d’autres cieux. Addictif  ce monde-là? Bien plus que ça !

Envie de découvrir cet auteur ? Choisissez ci-dessous.

555cee4ad748343658894c6bfe506287 599ff587df514dce62b6ff289b44e036 902ed146e94b2e69bc89979e8963ad39 2653f8e917fa879e1a085087913f0064 4714dcf73fee5c73b601f5f0fe0e0f0e 28417100163330M 28417100201190M 28417100317630M 28417100327050M 28417100345040M 28417100490050M 28417100579590M 28417100694460M 28417100703450M 28417100738200M 28417100867110M 28417100900820M 28417100974110M 28417100975880M 28417100989660M 459902563265037262e263440e4e7481 a4d9a47ebd90db8e284447167e8ec2b0 a16e32fd1f7299ed9b21245595621859 abc499c42721ca45a0a12776e35592c7 b7d85750cbe94deeef36ad1f540452ba b928ef2209a95d71a630c406ad48dc16 c9963e55bdb57f4f1c53651d8cc213bf cbb862c7651dc314e99fdbfa36f486de 03cab669e3129ef07acc41f6c793c639 5b80fa3a4009f8674d60ab1f8494cbac 6dc34cbb627e95f299bd5d1ec5cb1106 6eabc3e6d609dce5ce511d2931b2d1ba 7eb8533f948cb6e8f198741e6403d44f 9cb338fccdb235c253e09189970bf286 25a40fe6c2c0c8b9deed0ea92a13bd83 35bce17906f785b2b67f640add88533e 47eb994e1ae3b1489f93df6ca6e989fd

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et LA LITTLE FREE LIBRARY A LA UNE DE OUEST FRANCE DE BAYEUX

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et LA LITTLE FREE LIBRARY A LA UNE DE  OUEST FRANCE DE BAYEUX

Merci à Benoît pour ce bon papier !

Ils ouvrent une bibliothèque gratuite à leur domicile – Bayeux

mercredi 27 février 2013


C'est chez eux, au 50, rue Saint-Malo, qu'Yves Michon Malaval et son épouse Sylvie, ont mis en place la petite librairie libre et gratuite.

Le concept( centenaire)  vient des États-Unis. Grâce à des dons, Yves Michon-Malaval propose des livres gratuits dans le couloir d’entrée de sa maison, qui mène à un petit espace d’exposition. Rendez-vous au 50, rue Saint-Malo.

L’initiative

« Nous laissons le couloir de notre domicile ouvert, sauf quand il fait très froid comme en ce moment. Nous y avons installé des étagères. Des bouquins y sont disposés. » Depuis quelques jours, les amoureux de littérature en tout genre sont servis au 50, rue Saint-Malo. Et pour cause. Il leur suffit d’accéder au couloir d’entrée de la maison d’Yves et Sophie Michon-Malaval pour assouvir leur soif de lecture. « Les gens n’ont qu’à se servir. C’est gratuit et sans inscription », ajoute le propriétaire des lieux.

Arrivé dans la capitale du Bessin il y a un peu plus d’un an, le couple, qui réside en pleine rue principale, a donc eu l’idée originale de mettre en place ce qu’Yves Michon-Malaval appelle « une petite bibliothèque libre et gratuite ». Une déclinaison de l‘association Petits objets de compagnie fondée par les deux Bayeusains, il y a deux ans, avec François Sautereau, auteur de livres pour la jeunesse. Elle vise à exposer des oeuvres d’artistes ou d’artisans professionnels et à promouvoir la littérature sous toutes les formes légales.

Mouvement du libre

Aussi peu commun soit-il dans la région, voire en France, le concept n’est pas véritablement nouveau. « Cette idée de bibliothèque  gratuite est issue d’un formidable mouvement appelé le libre, explique Yves Michon-Malaval. En Anglais, c’est plus connu sous le nom d’Open source. » Aujourd’hui, la culture libre est caractérisée par un mouvement social qui promeut la liberté de distribuer et de modifier des oeuvres de l’esprit sous la forme d’oeuvres libres par l’utilisation d’internet ou d’autres formes de médias…

« De fil en aiguille, ce mouvement du libre est arrivé dans la rue par l’intermédiaire de quelque chose qui ne paye pas de mine et qui vient des États-Unis », poursuit Yves Michon-Malaval. Les petites bibliothèque libres et gratuites en l’occurrence. « Cela existe par exemple en Suède. Des boîtes qui contiennent des ouvrages sont installées dans la rue. Les gens se servent et repartent avec le livre de leur choix, en laissant un autre en échange. »

Le bon fonctionnement d’une telle initiative passe bien évidemment par les dons. « Depuis l’ouverture de notre librairie, nous avons déjà reçu deux valises pleines de bouquins, se réjouit le Bayeusain. Ceux qui viennent en chercher chez nous peuvent aussi nous en déposer en échange. Mais il n’y a aucune obligation. »

Ouvrages dédiés à la jeunesse, romans, bandes dessinées, livres scolaires… Tous les genres sont les bienvenus. « Lorsque l’on nous apporte un ouvrage, on le remet tout de suite dans le circuit, reprend le président de Petits objets de compagnie. On tient aussi à montrer que les livres sont éternels. Quand on en récupère de trop usagés, nous les recyclons en créant avec des petits objets en papier que notre association cherche aussi à promouvoir. »

À l’avenir, Yves Michon-Malaval envisage même de mettre à disposition des lecteurs des fiches de lecture ou de suggestions. Car la petite bibliothèqiue libre est aussi vouée à devenir un lieu d’échanges. « Entre les habitants du voisinage,  du Bessin et les nombreux touristes de toutes les nations qui fréquentent le centre-ville. Nous souhaitons créer du lien. »

Petite Bibliohèque gratuite, 50, rue Saint-Malo, à Bayeux, ouverte le mercredi, le samedi et le dimanche, de 14 h à 18 h. Tél. 06 52 31 44 60.

Benoît LASCOUX.

CHIEN ET CHAT

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

NAISSANCE D’UN BLOG

NAISSANCE D’UN BLOG

NAISSANCE D UN BLOG
Nous avons le plaisir de vous présenter le blog de Petits Objets de Compagnie, né le 29

octobre 2012.

angefacelevee-110 (2)

L’association Petits Objets de Compagnie a été fondée par trois personnages issus des métiers de l’art et de la culture : spectacle vivant, cinéma, écriture, édition, presse écrite, métiers d’art…

La prise de conscience de l’importance de certains savoir-faire, de certaines techniques, tout à la fois comme ressources potentielles de développement et comme patrimoine culturel est l’un des moteurs de notre motivation depuis toujours.

Le but est de réunir des personnes performantes dans un domaine spécifique pour promouvoir leurs créations et passer ainsi le flambeau aux jeunes générations, de créer aussi une passerelle entre les savoir-faire d’autrefois et ceux de l’époque actuelle, voire en les adaptant ou les mêlant.

Ce regroupement de compétences permet de faire fonctionner une communauté de savoirs alimentant et renouvelant très richement nos stands lors des manifestations auxquelles nous participons (fêtes médiévales, salons, expositions, etc.)

Sur le plan pratique, l’utilisation ou la reprise de certains matériaux et techniques traditionnels peuvent aider à trouver de nouveaux débouchés économiques.

Se regrouper nous donne une chance supplémentaire de pouvoir vivre de nos métiers, dans tous les domaines sus-cités, et de s’entraider.

Petits Objets de Compagnie se veut une vitrine pour les créateurs indépendants, gens de métier et de conviction.

Le siège de l’association a été transféré début  2012  dans le Calvados et l’association déclarée à la Préfecture de Caen.

L’association existait depuis de nombreuses années à Paris.

Parution au Journal Officiel du samedi 07 mai 2011. N° d’Annonce : 804

Lieu de la primo déclaration : Préfecture de Paris

Type d’annonce : Création d’une association Loi de 1901

Date de la déclaration : 26 mars 2011. N° de la déclaration : W751209609

Objet : Faire revivre, créer et promouvoir des objets en relation avec le patrimoine ancien ou récent.. Promouvoir la littérature sous toutes les formes légales. Exposer les oeuvres d’artisans et d’artistes. (Liste non exhaustive.)

Siége social : 50, rue Saint-Malo – 14400 – Bayeux

L’association « Petits Objets de Compagnie » est assurée auprès de la GMF.

L’association souhaite également promouvoir certains mondes imaginaires, tel celui créé par le merveilleux auteur anglais Sir Terry (Pratchett) : Discworld.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,