RSS

A LIRE AVANT DE VENIR : REGLEMENT DE LA LITTLE FREE LIBRARY

Nous sommes malheureusement obligés d’établir quelques règles car des abus se dessinent depuis la rentrée. La Little Free Library n’est pas un endroit où l’on vient se servir sans jamais rien apporter en échange. Ce n’est pas non plus le Café du Commerce, durant 4 heures nous parlons de livres, de littérature, d’écriture, de langage et de rien d’autre (sauf lors des expostions artisanales). Comme dans toutes les bibliothèques la discrétion et une bonne tenue sont de rigueur.

Nous travaillons pour que tout le monde puisse lire, pas pour alimenter quelques personnes qui font une sorte de forcing et qui viennent chercher des livres pour eux, le copain de la copine du gardien de phare, le plombier de la boulangère ou pour une amie  qui habite à l’autre bout de la France (véridique, on me l’a faite aussi celle-là !). Nous ne sommes pas là pour vous fournir les cadeaux que vous faites à vos amis ! Pour cela il y a le LIBRAIRE situé à deux pas de chez nous.  Le but, c’est de venir choisir des livres POUR VOUS, comme vous vous rendez EN PERSONNE dans une bibliothèque traditionnelle. Nous acceptons évidement que les parents viennent échanger des livres pour leurs enfants trop petits pour choisir, cela tombe sous le sens.

Les donateurs sont généreux parce qu’ils adhèrent à notre système de partage. Nous ne devons pas décevoir ces donateurs.

NOUS TENONS A REMERCIER NOS VISITEURS ET NOS HABITUéS

QUI JOUENT PLEINEMENT LE JEU DEPUIS DEUX ANS !

_________________________________________________


REGLEMENT 

1 – La Little Free Library est basée sur le principe du partage, et sur son système d’origine (plus de 150 ans) qui fonctionne parfaitement bien –  sans surveillance –  dans divers pays :  JE PRENDS UN LIVRE ET J’EN LAISSE UN AUTRE A LA PLACE.  Il s’agit donc bien d’échange.

2- Lors de la première visite, vous n’aurez sans doute pas prévu de venir avec un ou plusieurs livres car vous ne connaissez pas encore le fonctionnement de la Little, surtout si vous nous découvrez par hasard en passant devant la porte.  Vous pourrez toutefois  POUR UNE SEULE FOIS, en cadeau de découverte pourrait-on dire,  prendre un ou deux livres, sans rien donner en échange.

3- Lors de votre seconde visite, il faudra apporter quelques livres, selon vos possibilités. Nous n’allons pas compter au livre près, mais il faut que cela soit raisonnablement équitable. Pas de trop grand écart entre ce qui est apporté et ce qui est emporté.  Ceux qui au bout de trois fois viennent sans rien pour les autres ne pourront rien prendre, il est donc inutile qu’ils reviennent.

Inutile aussi de tenter d’échanger des livres totalement délabrés, voire très sales, contre des neufs ou quasi neufs, cela ne fonctionne pas. Nous restons vigilants sur ce genre de comportement.

4- Concernant les LOTS  (ce sont souvent de belles encyclopédies ou des séries de livres reliés en très bon état, voire neufs). Chaque famille ne pourra adopter que deux lots dans l’année. Il y a beaucoup de demandeurs à Bayeux et aux alentours, alors c’est chacun son tour et ce n’est pas négociable.

5- La Little Free Library est un lieu dans lequel les visiteurs parlent essentiellement de livres et de littérature, d’écriture et de langage; c’est un lieu d’échange sur vos lectures. Il est indispensable de rester dans le sujet pour conserver l’ambiance de notre petit mais relativement confortable minuscule bibliothèque.

 

ANECDOTE : Dimanche 21octobre 2013,  juste avant l’ouverture, alors que la porte était close mais non fermée à clef (nous allions et venions pour nettoyer), le temps de tourner le dos et c’est pratiquement UN RAYON de la bibliothèque consacrée à l’Histoire, aux Biographies, etc, qui a été vidée de son contenu ! UN VOL PUR ET SIMPLE ! Nous remercions tout de de même le voleur d’avoir soigneusement refermé la porte en repartant, c’est vraiment trop gentil. Nous nous posons tout de même la question : mais par quelles méandres chemina la pensée de ce visiteur indélicat pour en arriver à venir VOLER des livres GRATUITS ?  ! Ce qui nous peine, c’est que c’est l’acte d’une personne qui connait le local, car on ne nous trouve pas par hasard quand la pancarte n’est pas sur le trottoir.

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.