RSS

Archives de Catégorie: Patrimoine

NORMAN ROCKWELL : UNE EXCEPTIONNELLE EXPOSITION à CAEN…

NORMAN ROCKWELL : UNE EXCEPTIONNELLE EXPOSITION à CAEN…

Les illustrations de cet article sont Copyright Museum Norman Rockwell

42 tableaux seront exposés du 10 Juin au 27 Octobre  2019 au Mémorial de Caen.  Le prix du billet n’est que de 10 euros. Nous vous conseillons de réserver sur le site du Mémorial, un nombre limité de visiteurs étant admis par heure. https://billetterie.memorial-caen.fr/Vue/Rockwell/expoRockwell.php

 

Norman Rockwell (1894-1978) est l’un des plus célèbres peintres et illustrateurs américains. Tout le monde a déjà vu l’une de ses toiles ou l’une de ses illustrations pour des couvertures de magazine (321 couvertures époustouflantes pour le Saturday Evening Post de 1916 à 1963) ou des ouvrages de fiction. Ses oeuvres hyperréalistes ont été diffusées appliquées sur de nombreux supports. Scènes de la vie quotidienne des Américains moyens, images plus engagées, illustrations d’ouvrages de fiction, scènes humoristiques, ironiques ou caricatures…Le style Rockwell est reconnaissable au premier coup d’oeil. On en comprend les influences et on devine quels peintres et illustrateurs d’hier et d’aujourd’hui ont étudié son héritage. 

 Au moment de la Seconde Guerre mondiale, Norman Rockwell s’engagea sur le front politique et, en 1943, il se fit connaître du monde entier avec sa série de toiles Les Quatres Libertés (the Four Freedoms). Ces tableaux représentent la liberté de culte, de parole, la liberté  de vivre à l’abri du besoin et celle de vivre à l’abri de la peur. 

Cette exposition en tournée est proposée par le Norman Rockwell Museum et Caen est sa seule étape en Europe.  Site du musée Rockwell : https://www.nrm.org

Rockwell reconnaissait qu’il lui était parfois difficile de peindre toujours seulement d’après imagination. Il utilisa donc la photo pour insérer des scènes dans ses compositions. Partant d’une idée générale,  divers éléments dont il avait besoin étaient photographiés. Les personnages l’étaient individuellement ou à plusieurs, souvent en studio. Perfectionniste, il voulait l’exactitude dans les détails les plus banals et des accessoires  authentiques. Il savait obtenir de ses modèles la pose et l’expression faciale souhaitées. (Il existe des photos amusantes de Rockwell montrant les poses et les expressions qu’il recherchait.) Il utilisait ensuite un projecteur  pour afficher les photos  (toujours en noir et blanc). Il combinait et esquissait les  éléments de chaque photo, construisant progressivement l’image jusqu’à  obtenir la mise en place désirée  Ce procédé a été utilisé par Rockwell pendant une grande partie de sa carrière. 

11/28/1939-ORIGINAL CAPTION READS: Norman Rockwell, artist. Photo shows Rockwell painting with smoking pipe in his mouth.

En 1963, Rockwell  mit fin à sa collaboration avec le Saturday Evening Post  car on lui imposait  trop de contraintes, une ligne éditoriale qui  lui interdisait d’aborder des sujets plus complexes. Il travailla ensuite pour Look explorant les aspects les plus sombres de la vie américaine, tels que la lutte pour les droits civiques dans les années 1960. 

Interaction fascinante entre la photographie et la peinture, la façon dont Norman Rockwell créait ses tableaux et ses illustrations ne nous parait pas du tout une « tricherie ».  Il y a loin de la photo originelle à la toile finale. Chaque artiste à ses méthodes, ses recettes secrètes et nul doute que Norman Rockwell aurait utilisé les logiciels de traitement d’image.

Norman Rockwell n’a pas été le seul à utiliser la photographie comme outil de création complémentaire, certains artistes l’ont utilisée avant lui, d’autres après lui. Les dessinateurs de pin-up ont aussi beaucoup travaillé d’après des photos. L’arrivée dans les années 80  des premiers  logiciels de traitement numérique des images a ajouté un outil dans la trousse des créatifs, outil qui facilite les montages préliminaires, la recherche de mise en place.

Et, pour rappel, Utrillo travaillait d’après carte postale.

Rockwell n’était pas son propre photographe. il préférait recruter  des photographes  pour effectuer les prises de vue et les tirages. La plupart des photos ont été réalisées par trois hommes: Louie Lamone, Gene Pelham et Bill Scovill.

Rockwell a décrit ce modus operandi  comme «une forme de basse tricherie, une béquille déshonorante pour dessinateurs paresseux, une trahison des principes artistiques», traitant son projecteur opaque comme «une machine perverse, inartistique, créant des habitudes, paresseuse et vicieuse… J’en utilise un souvent et j’en ai honte. Je le cache chaque fois que j’entends des gens venir. »

(Original Caption) Photo shows painter Norman Rockwell seated in front of one of his paintings. (Photo by George Rinhart/Corbis via Getty Images)

Affiche d’une exposition passée qui montrait les photographies utilisées par Norman Rockwell pour composer certains de ses tableaux et illustrations.

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

L’UN DES DOMICILES LONDONIENS DE SHAKESPEARE RETROUVé…

L’UN DES DOMICILES LONDONIENS  DE SHAKESPEARE RETROUVé…

Toute nouvelle informations concernant Shakespeare est accueillie avec une pétillante satisfaction. Toute nouvelle raison d’aller à Londres (si toutefois il en fallait une…) est la bienvenue…

De nouvelles recherches  ont permis de trouver où  habitait William Shakespeare à Londres lorsqu’il écrivait Roméo et Juliette. On savait, jusqu’à présent, que le dramaturge vivait à proximité du site de la gare de Liverpool Street dans les années 1590, mais sans plus.  Ce lieu avait déjà été identifié comme celui où vivait Shakespeare, alors connue sous le nom de paroisse de St. Helens, grâce à son  inscription sur les registres des contribuables en 1597/98, mais son emplacement exact n’a jamais été identifié.

Registre des contribuables de la paroisse St Helen sur lequel figure, avant-dernier, le nom de William Shakespeare

L’historien Geoffrey Marsh, directeur du département théâtre  du Victoria and Albert Museum.  a passé une dizaine d’années à rechercher méticuleusement le domicile du dramaturge et poète en se référant aux documents officiels pour déterminer exactement où Shakespeare avait vécu durant ces années-là.

Les preuves suggèrent que le barde logeait dans ce qui est maintenant le 35 Great St Helen’s, un site à côté de l’église St Helen’s occupée actuellement par un immeuble de bureaux. Sa maison était probablement située dans un groupe de propriétés qui surplombait le cimetière St Helen, à quelques mètres de l’endroit où se trouve aujourd’hui le « Gherkin », (le cornichon), le gratte-ciel de l’architecte Norman Foster

A l’époque ou il écrivait Roméo et Juliette, le dramaturge habitait donc  le quartier St Helen.  Il ne reste presque plus rien à cet endroit du Londres qu’il connu.

Selon Geoffrey Marsh, Shakespeare vivant à l’emplacement du bâtiment à gauche de cette photo de Great St Helen’s à Londres, dont les balcons n’ont rien du charme supposé de celui de Juliette à Vérone. St Helen’s Bishopsgate au centre, le «Gherkin» en arrière-plan à droite.
Selon G. March, W. Shapespeare vivait dans un maison située à l’emplacement du bâtiment de gauche sur cette photo de Great St Helen’s. L’église St Helen’s Bishopgate est au centre avec le « Gherkin » en arrière-plan.

Shakespeare était le locataire de la Compagnie des vendeurs de Cuir (Company of Leathersellers), guilde qui organisait le commerce du cuir dans l’Angleterre élisabéthaine.. La situation de ce domicile nous en apprend un peu plus sur l’environnement dans lequel vivait et travaillait l’écrivain. Il vivait dans l’une des paroisses les plus riches de Londres, près de personnages publics puissants, de personnalités influentes, de marchands fortunés, de scientifiques, d’intellectuels divers et de musiciens reconnus. Les marchands avaient des contacts  dans toute l’Europe et au-delà, les intellectuels connaissaient tous les courants d’idées dont les grandes thèses progressistes des universités italiennes et allemandes. Un milieu exceptionnel, brassage d’une population active, de chercheurs, propre à  nourrir une oeuvre et qui expliquerait la richesse de détails, de propos, de réflexion  dans de ces pièces de théâtre d’une rare érudition dans de nombreux domaines. Shakespeare avait à sa porte les personnes les plus à même de le renseigner sur mille sujets.

Vivre parmi les puissants dans un quartier riche apportait également un amélioration au statut social de l’écrivain qui avait pour ambition d’acquérir le blason familial et une maison cossue à Stratford.

Les textes du  théâtre élisabéthain sont d’un niveau exceptionnel. Ce théâtre était pourtant un  véritable théâtre populaire, nourrissant et divertissant tous les Londoniens,  les érudits ainsi que les gens du peuple qui n’avaient jamais fait d’études, voire fréquenté une l’école.

Durant les années 1590, Shakespeare se produisait avec la troupe du Lord Chamberlain au Theatre, qui fut le premier théâtre permanent de Londres. En 1598, le Theatre fut démonté et ses matériaux réutilisés pour construire le célèbre Globe Theatre sur l’autre rive de la Tamise. Le Globe fut détruit par un incendie en 1613. C’est suite à la découverte des vestiges du Theatre dans le quartier de Shoreditch, à environ un kilomètre de le résidence de Shakespeare, que G. March  a commencé ses investigations.

ST HELEN BISHOPGATE AUTREFOIS

Il était tentant de rechercher des images de cette église , vestige du Londres médiéval, dans un environnement ante-Gerkin

an-engraving-of-st-helens-church-bishopsgate-scanned-at-high-resolution-eh8g5y.jpg

L’église date du  XIIe siècle et se trouve dans la City of London. Son existence est attestée en 1210 comme prieuré des Bénédictines et décrit comme un vaste édifice avec deux nefs parallèles. Lorsque le prieuré fut dissous en 1538, l’église fut divisée en deux, les nonnes conservant la partie nord et les paroissiens la partie sud. Le bâtiment a échappé au Grand Incendie de Londres de 1666. D’importantes restaurations ont été effectuées  à la fin du XIXe siècle.

church-of-st-helen-bishopsgate-city-of-london-1810.jpg

De l’extérieur, c’est un bâtiment sobre pour ne pas dire assez rébarbatif. La façade nous laisse penser que l’église est petite, mais il n’en est rien, elle est vaste et haute. De belles surprises attendent le visiteurs, tels de magnifiques gisants polychromes.

Pour en savoir plus sur St Helen Bishopgate, suivez ce lien : https://medievallondon.ace.fordham.edu/exhibits/show/medieval-london-sites/sthelensbishopsgate

1619528_f1a8435f-bb5e-45ac-bbb1-b16c331e045f_1024x1024.jpg

figure1049-005.gif

figure1049-024.gif

staticmap.png

spencer2.jpg

gresham2.jpg

crosby3.jpg

city_of_london_st_helen_bishopsgate190517_121.jpg

bonde.jpg

pickering5.jpg

reredosangel.jpg

sthelensext2.jpg

norwich-bishopgate-and-st-helen-s-church-1921_70881.jpg

church-of-st-helen-bishopsgate-city-of-london-1817-1911-artist-william-HT27RT.jpg

fig285.jpg

XH019282_942long.jpgbartholomew-howlett-interior-south-west-view-of-the-church-of-st-helen-bishopsgate-city-of-london-1817.jpg26095.jpg

 

Étiquettes : , , , , ,

LES PENSEURS DE KENJIO…

LES PENSEURS DE KENJIO…

Kenjio, de son vrai nom Daniel Lai, est d’origine chinoise. Il est né et a grandi à Kuala Lumpur, en Malaisie. Il s’est installé aux États-Unis en 2000. Il est titulaire d’un BA en linguistique (2003) et d’un MA en études d’Art / Histoire de l’Art (2006) de la Montclair State University. Il poursuit actuellement un doctorat en criminologie. Lorsqu’il fait une pause dans ses études, il crée des sculptures en utilisant des livres et des figurines en argile. Kenjio décrit ses sculptures comme un « reflet de la contemplation de nouvelles connaissances. »  Il utilise uniquement des livres périmés ou jetés. Il avoue toutefois que lorsque qu’il trouve un livre dont le contenu est odieux, il trouve satisfaisant de le découper et de le transformer en un objet d’art  qui fait sourire.

4b939570eb92398d834488347390552a--book-sculpture-sculptures.jpg

Vous pouvez acquérir l’un de ces sculptures dans la boutique Etsy de Kenjio : https://www.etsy.com/shop/Kenjio

Ici une video pour découvrir les très sympathique Kenjio dans son atelier : https://www.youtube.com/watch?v=EjeMP-doCD8&list=PLDB7BE6C232D65B76

Parfois, nous pensons (presque) avoir (presque) tout vu dans le domaine du book art et des « altered books », domaines explorés  depuis tant d’années par tant de créateurs, que désormais cela ne fera plus que se répéter, se copier, se décliner, se cloner… C’est alors qu’un autre créateur apparaît, qui innove avec poésie et humour, nous étonne encore une fois…et la magie recommence…

Copyright des photos Daniel Lai/Kenjio

3ac51a37d583741b7af2261f1c00d29e.jpg6f936bcfd5afce61dbc6681dc3eb707e.jpg

 

Artist-Daniel-Lai-Writers-Block.jpg7cac636388f7acddf6cd88db93f15ed2--book-sculpture-lai.jpg2095233.jpg1082101945.jpga78b19c085be0f627e6ed668a2036348.jpga9891313afc9819319ae0edcdc127516--art-therapy-altered-books.jpgbbd1d8cfa5faca1d0f68a74690cfeba7.jpgc3295664e6e4d2ea51b2dce2b0ea657b.jpgcontemplating-justice-daniel-lai-kenjio-book-sculptures-1-638.jpgil_570xN.327062122.jpgil_fullxfull.228529128.jpgisla_fullxfull.15836307_mpvul49u.jpg029cc53658dca4b4577fdbfa128b4c0b.jpg8024742d7ffe5472fc5b955e86182ad1.jpgcdb20f0df3b13a26c0d018b88d1a6b37--project-icarus-book-sculpture.jpge419c83e4e4ac29575de4c07935f0883--clay-crafts-paper-art.jpgil_570xN.330609884.jpgil_fullxfull.392267720_qksa.jpgsdvdsvds.jpgThe-Thinking-Mans-Book-Sculptures-by-Kenjio-2.jpgth.jpgil_340x270.1263690596_jooi.jpgil_340x270.720164625_rgc4.jpg053d7b0130742b54761a97c81c6fddd0--book-folding-quilling.jpg8bdd7904041b21e9f37515dd50acc1a1--the-thinker-artwork-ideas.jpgunnamed.jpgThe-Thinking-Mans-Book-Sculptures-by-Kenjio-2.jpgil_570xN.266439239.jpgil_340x270.1680209640_aj06.jpgf472c55a4fa39cdced39bedd4dc4bff4.jpgec74263af9fbfb01c382b75dd6277f79.jpge0e4f3c338716d6a57c6bcb6ba7a42fa.jpg1082101829.jpg56241fedbd32d1537e0c7a11173e9df3.jpg8579e360092565c22f7217e0f8dbaf50.jpg6283f3b93bd48680f22d0d6097d2d38b--book-sculpture-sculptures.jpg678af1cf4a4f7709493404c163ca4c5a.jpg12dc37b1ec1774fa7a956f96b2af3585.jpg05.jpg04.jpg1be53c57936dea4805fa6f7b3049da42.jpg524833f28bb4e0eabf412c36eee8df5e.jpg19.jpg437188AE4.jpg

 

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

L’AUTOMNE et HALLOWEEN….. EN PAPIER…

L’AUTOMNE et HALLOWEEN….. EN PAPIER…

Dès le 1er Septembre, nous entrons dans la série des mois les plus attendus par les amateurs de décorations saisonnières. Du premier jour jusque vers la fin Mars, les décorations couvrant ces périodes sont les plus riches car elles puisent dans un grand réservoir d’éléments traditionnels tout en étant  également celles qui évoluent continuellement au fil des ans depuis des siècles. L’arrivée du led à, par exemple, totalement bouleversé la façon de mettre  en lumière une décoration tout comme la littérature et le cinéma y apportent leurs influences. Les échanges sur le web d’idées et de techniques multiplient pratiquement à l’infini les sources auxquelles puiser.

Nous avons une fois encore réuni un petit échantillon de décorations sobres simplement automnale suivi de quelques idées pour les décorations d’Halloween, Pour cette fête, on peut tout se permettre, de la décoration minimaliste à l’orgie débridée de clichés de plus ou moins bon goût (et on assume). Halloween, bien campé sur un solide héritage culturel enraciné dans la nuit des temps celtiques est un prétexte pour un petit voyage dans un univers de fantaisie qui n’a d’autre but que la légèreté absolue de l’amusement bon enfant….autrement dit : « grincheux s’abstenir »…..

book-page-leaf-autumn-decor-3-copy-550x760.jpg

Nous retrouvons le papier pour les éléments à réaliser à la maison, en famille,  en utilisant, comme de coutume, les vieux livres et  des outils très simples (ciseaux, colle, peinture, fil, ruban, etc.) Du thème de la feuille pour fêter l’Automne qui vient à  l’incontournable citrouille, des  faux livres de sorts (vous trouverez des centaines d’impressions pour fausses couvertures à télécharger et de tutoriaux sur le web) en passant par les guirlandes et les couronnes, il y en a pour tous les styles. Si nous parlons en priorité des vieux livres pour la récupération du papier, il va de soi que tous les papiers sont utilisables, du papier d’emballage basique  au très épais papier peint…Dans le papier, comme dans le cochon, tout est bon !

PS_Holiday_Wreath.png

6011_092310_wreath_vert.jpg

 

words.jpg

 

fab.jpgdownload.jpg

Autumn-Paper-Crafts.jpgdcsdcsdcsdcsc.jpg

 

100_8101.jpg

 

0a13f4fe0d3ebccde2e01620cf5c8910.jpg

 

 

 

th.jpgdiy-fall-wreath-basket.jpg0898de43c705cc1ca1b1475084b5c304.jpg

 

Paper Leaf Wreath 3.jpg

 

Paper Leaf Wreath.jpg

 

25709b4d5fdb362de6d88144aa47689b--book-page-crafts-newspaper-crafts.jpg

Mason_Jar_Lid_Vintage__Farmhouse_Pumpkin_0161wm.jpg

 

Pages7.jpg

 

il_fullxfull.1342620509_s6x1.jpg

 

Goodwill_Fall_Decorating_3.png

 

il_340x270.665471753_amjw.jpgbook-inspired-halloween-decorations-L-cv9g6j.jpg

Book Page Art 1.jpg

Halloweed_paper_decorations4.jpg

DSC08372.jpg

4cbacce2f45ee50f87a32cc05ceb8de5.jpg

 

halloween penant banner.jpg

halloween-decor-4.jpg

il_570xN.194713714.jpg0f8dd87a9d960375cde2139207452124--faux-pumpkins-painted-pumpkins.jpg53bd88605cdc260973021cdb86a59d48.jpgbfa29da17cbb111b2e6db78b62aa34aa--witchcraft-books-steampunk-witch.jpgSweater-pumpkin-with-Book-Page-Leaf_thumb27.jpg

 

a030-768x1024.jpg

 

DIY-book-page-pumpkins.jpg

 

e4529975deceb63e661c317e7c3aace4.jpg

 

tumblr_lsehckGuPP1qfvhw3.png

 

2611fe4643b01f1b235a5c4cb76c156e.jpg

011.jpg

tumblr_nbzcxmPEzX1rfjtedo1_1280.jpg

 

book-paper-pumpkin-easy-diy-halloween-decora11111tion_Large500_ID-1735780.jpg

 

book-page-pumpkins-at-the-picket-fence.jpg

 

diy-book-page-decoupage-halloween-pumpkin.jpg

 

diy-spell-book-crafts-halloween-decorations.jpg

 

book page diy halloween.jpg

 

edit2.jpg

 

dfsdfsdf.jpg

 

7ba706ed635542db69983c0387816f63--witch-spell-book-spell-books.jpg

 

tumblr_mbljel20dk1rfjtedo1_1280.jpg

 

dfsdfsdfs.jpg

 

P1080769.jpg

 

DSC_6114.jpgim70z51ddf82ab0fd0-300x281.jpg

 

il_fullxfull.924081905_7vwt.jpg

 

book+wreath.jpg

 

cdcdcq.jpg

 

awesome-pumpkin-centerpieces-for-fall-and-halloween-table-42-554x554.jpg

 

recycled-book-pumpkin-decorations.jpg

 

61049b95f8cf89363ca86d7ee19c17ef.jpggehthrt.jpg

80c1c8b664310e8fbe1576388d87a15f--ravens-wreath-book-page-wreath.jpg

vfss.jpg

halloween-mantel-decor.jpgraven-wreath1b.jpg

 

Do-it-Yourself-Book-Page-Leaves-Banner-for-Fall-Mantel-Inspiration-DIY-Home-Decor-Ideas-for-Autumn-via-Sondra-Lyn-at-Home.jpg787r8r7r8787t87t8r7.jpgthe-best-diy-fall-craft-ideas-kids-home-decor-projects-32-680x1020.jpgfe511070477e030540aa4995219e99c3--book-crafts-craft-books.jpg

il_570xN.194713714.jpgIMG_9107.jpg

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et sa LITTLE FREE LIBRARY vous proposent 10 000 ouvrages….

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et sa LITTLE FREE LIBRARY vous proposent 10 000 ouvrages….

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et sa LITTLE FREE LIBRARY – Petite Bibliothèque Libre et Gratuite d’Echange de Livres –  sont fiers de vous annoncer qu’ils ont atteint les 10 000 ouvrages !

En cinq ans et demi, nous avons réussi à loger 10 000 livres dans notre petit espace.  Et il reste encore de la place que nous exploiterons si nécessaire.

Nous trions en permanence les arrivages pour vous proposer ce qui arrive de mieux, par le biais des échanges et des dons, dans tous les domaines et pour tous les âges : romans de loisirs, romans policier,  science-fiction, fantasy, anticipation, espionnage, philosophie, bandes dessinées, Histoire (tous les siècles), biographies, essais, politique, spiritualité, psychologie, littérature pour la jeunesse, cuisine, livres en anglais, langue française, dictionnaires, livres sur l’art, vieux livres, etc., mais aussi DVD, CD et vinyls. Tous les ouvrages mis en rayon sont en très bon état et susceptibles de trouver leur lecteur.

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE peut  également vous informer sur les LISEUSES (spécialité de son Président), mais aussi sur  le  BOOK ART et tous les objets qu’il est possible réaliser à partir de  livres, comme par exemple cette bague (oui, c’est bien du papier! !) réalisée par Jeremy May  :

 

 

Depuis cinq ans et demi, la Little Free Library fonctionne grâce à vos échanges et dons de livres, à la fidélité des lecteurs de tous âges dont certains nous suivent depuis le début, à l’enthousiasme de ceux qui nous découvrent, aux compétences de nos bénévoles, tous venus du monde de l’édition, Merci à tous.

 

PETITS OBJETS DE COMPAGNIE et sa LITTLE FREE LIBRARY

50, rue Saint-Malo à Bayeux

Le Samedi de 14 h. à 18 h. toute l’année

Le Vendredi de 12 h. à 14 h. (ouverture dédiée aux personnes qui travaillent pour qu’elles puissent de ravitailler en lecture durant leurs heures de pause.

Pas d’inscription, pas de cotisation. 

Quelques images de notre  Bibliothèque Magique et Insolite, une bibliothèque dans laquelle vous pouvez fouiller, toucher les livres, les feuilleter, les parcourir, sentir cette si particulière odeur de papier et d’encre… Un vrai contact avec de vrais livres :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

EN TURQUIE, LES EBOUEURS SAUVENT LES LIVRES ET OUVRENT UNE BIBLIOTHEQUE GRATUITE……

Partout dans le monde des personnes sauvent des livres et les remettent dans le circuit, leur offrant une nouvelle vie. La dernière bonne nouvelle nous vient de Turquie. Voici encore une  initiative basée sur le bon sens et qui fonctionne sur la récupération, le don de livres et le recyclage. Nous souhaitons la bienvenue à ces sauveteurs dans la grande fraternité des amoureux des livres et nous souhaitons une  longue vie à leur bibliothèque.

Et, ce qui ne gâte rien, l’ancienne usine, sobre bâtiment de briques rouges dans laquelle est installée la bibliothèque, possède de beaux couloirs voûtés qui sont parfaitement adaptés pour la création d’espaces calmes, confortables et conviviaaux.

Ci-dessous, un article complet sur le sujet ;  Copié/collé de l’article paru sur le site CULTUREBOX .  https://culturebox.francetvinfo.fr/livres/a-ankara-les-eboueurs-ont-cree-une-bibliotheque-dans-une .usine-desaffectee-268199

 

A Ankara, les éboueurs ont créé une bibliothèque dans une usine désaffectée

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

Mis à jour le 19/01/2018 à 17H19, publié le 19/01/2018 à 11H05

La bibliothèque des éboueurs d’Ankara, installée dans une usine désaffectée (16 janvier 2018)

A Ankara, les livres abandonnés revivent entre les murs d’une ancienne usine en briques, où un groupe d’éboueurs a installé, il y a sept mois, une bibliothèque surprenante qui compte déjà plus de 4.750 ouvrages récupérés dans les poubelles lors des tournées de ramassage des ordures dans la ville. Une initiative dont on parle beaucoup, en Turquie et à l’étranger.

La bibliothèque des éboueurs est installée dans une usine d’Ankara abandonnée depuis 20 ans. Ils s’y détendent désormais pendant leurs pauses, avec un bon livre ou autour d’une partie d’échecs.
 
Le lieu leur était d’abord réservée, à eux et à leurs familles, pour qu’ils puissent emprunter des ouvrages pendant 15 jours. Mais elle est maintenant ouverte au public, explique son responsable Emirali Urtekin, qui a décoré son bureau avec des trésors récupérés, comme des magazines ou des machines à écrire.

Il faudrait peu de chose pour que ce bâtiment de briques rouges soit entièrement mis en valeur

Au moins 1.500 livres attendent encore d’être rangés sur les étagères, et les arrivées ne faiblissent pas, ajoute-t-il. Ici, rien n’est gâché : les livres devenus illisibles sont convertis en supports pour les autres et les lampes elles-mêmes sont faites à partir d’anciens tuyaux de cuivre. Outre la bibliothèque, les éboueurs ont aménagé dans l’ancienne usine une échoppe de barbier, une cafétéria, des espaces de repos et les bureaux des administrateurs.

A Ankara, des éboueurs se détendent en lisant dans la bibliothèque qu'ils ont montée dans une usine désaffectée A Ankara, des éboueurs se détendent en lisant dans la bibliothèque qu’ils ont montée dans une usine désaffectée

© Adem Altan / AFP

De « Harry Potter » à Orhan Pamuk

Romans à l’eau de rose, livres d’économie, thrillers, contes pour enfants… les livres sont classés en 17 catégories, un nombre susceptible d’augmenter. On y trouve la saga « Harry Potter », non loin de « Cinquante nuances de Grey », ainsi que des romans de Charles Dickens, J.R.R. Tolkien et du prix Nobel turc Orhan Pamuk.
 
« Nous leur avons donné une deuxième vie (…) et ils sont désormais disponibles gratuitement », se réjouit Emirali Urtekin.
 
La bibliothèque est ouverte 24 heures sur 24 pour les quelque 700 éboueurs qui travaillent dans la municipalité de Cankaya. Elle est tenue par Eray Yilmaz, 20 ans, qui recense soigneusement les entrées et sorties des ouvrages. Selon lui, 147 livres ont déjà été empruntés.

 

Un grand mouvement de curiosité, en Turquie et à l’étranger

« Lire des livres développe l’intelligence des gens, encourage les idées nouvelles (…) Ici nous faisons découvrir ces idées aux gens », dit le jeune homme, salarié à plein temps de la bibliothèque. « C’est quelque chose qui rend plus qu’heureux. J’apporte des livres à ma mère, aussi. »
 
Malik Ercan, un éboueur venu chercher de la lecture pour sa femme et son enfant, a récemment fait visiter les lieux à son cousin qui ne vit pas à Ankara. « Il vient de Sivas (centre de la Turquie). Il en avait entendu parler dans les journaux, il voulait voir. »
 
« De plus en plus d’amis appellent (…) et disent ‘fais-nous voir, c’est très inhabituel' », poursuit Malik Erca, qui travaille avec la municipalité depuis deux ans et demi.
 
La bibliothèque a suscité beaucoup de curiosité, en Turquie et à l’étranger, au grand bonheur de Emirali Urtekin qui explique recevoir désormais des livres en plus, qui ne proviennent pas des poubelles.

 

La bibliothèque vit aussi désormais de dons

Certains en font acheminer depuis d’autres villes turques, ajoute-t-il, et quelques Ankariotes les jettent maintenant dans des sacs plastique distincts des autres déchets pour faciliter la tâche des éboueurs.
 
« Nous recevons beaucoup de visiteurs, mais aussi des donations. Les gens disent ‘c’est un si beau projet, nous voulons le soutenir », sourit-il.
 
Certains découvrent la bibliothèque en faisant du vélo dans la vallée où elle est située, et Emirali Urtekin espère attirer plus de monde avec l’été.

Une bibliothèque mobile dans les écoles

Aucune extension de l’espace actuel n’est prévue pour l’instant mais le gérant planche sur d’autres idées pour réutiliser les livres abandonnés. Il prévoit dès cette année une bibliothèque mobile qui se rendra tous les 15 jours dans des écoles d’Ankara. Certains établissements scolaires qui manquent d’ouvrages ou n’ont pas de bibliothèque ont déjà contacté Emirali Urtekin.
 
Ces visites scolaires seront aussi musicales, avec un groupe de 11 éboueurs utilisant qui jouent avec des poubelles vides et de vieux bouts de métal. Ce groupe est né à peu près en même temps que le projet de bibliothèque, de la même volonté de trouver d’autres activités autour du travail. « Nous sommes heureux », explique le manager. « Cela nous a donné une nouvelle identité. »

Commentaire : Nicolas Lemarignier

 

 
Commentaires fermés sur EN TURQUIE, LES EBOUEURS SAUVENT LES LIVRES ET OUVRENT UNE BIBLIOTHEQUE GRATUITE……

Publié par le 19 janvier 2018 dans Bibliothèque - Library, Craft, DIY,, DIY, Don de Livres, DON DE MOBILIER, Donation - Donateur, Ecrivain writer, Education, Lecture-Reading, Littérature Litterature, Little Free Library, Nouvelle économie, Patrimoine, Récupération Recyclage, Tourisme-Tourism

 

Étiquettes : , , , , , ,

LIVRES EPHEMERES, LIVRES DE GLACE ET DE SEMAILLES

LIVRES EPHEMERES, LIVRES DE GLACE ET DE SEMAILLES

Basia Irland est une artiste qui  travaille avec des chercheurs en biologie, des botanistes, des écologistes  sur des projets de conservation divers autour de l’univers aquatique. Dans le cadre de ses projets, elle taille des livres dans la  glace des eaux fluviales et y insère des graines locales. Les livres gelés sont ensuite mis à l’eau, la glace fond dans le courant et les graines se dispersent. L’objectif : que les graines germent et  favorisent la stabilisation des rives, améliorent et renouvellent la flore et  fournissent des abris pour les poissons et la faune vivant près des rives.

Son site est ici :http://www.basiairland.com/

Une vidéo là : https://www.youtube.com/watch?v=dyL4CSJzqiE

Le copyright des photos appartient au site de Basia Irland.

ice-books-by-basia-irland-1.jpg

 

IceBook-250lb.jpg

 

icebook4.jpg

d093e45315a982763a72892ae5e4f104.jpg

Basia-Irland-carti-gheata-seminte05.jpg

Basia-Irland-carti-gheata-seminte02.jpg1410193624612_wps_82_PLEASE_SEE_INDIVIDUAL_CRE.jpg38cf8a076b78496a09ecd60df1693c75.jpg5fc14bada4c5488802095bb174d027ac.jpg4e6ab5e186d4bb78fb93ea72a4e7f0c0.jpgScreen+shot+2011-12-18+at+1.12.04+AM.pngScreen+shot+2012-01-16+at+10.15.34+PM.png

Screen+shot+2012-01-16+at+10.16.41+PM.png

rosehipsenakwsta.jpg

 

 

5c457_7611_10575ecb3e578bcc242ec9382f4a3fdb.jpg6.-Irland.-circle-bk-1-594x446.jpga1._iris_ice_book.jpg

basiairland.jpg

BASIA IRLAND

Basia-Irland-carti-gheata-seminte04.jpgbook-afloat-1.jpgicebook-image.jpgice-books-by-basia-irland-6.jpg

ice-books-by-basia-irland-2.jpg

 

Étiquettes :