RSS

Archives de Tag: Bibliothèque-Library

Gürbüz Doğan EKŞİOĞLU et les LIVRES…

Gürbüz Doğan EKŞİOĞLU et les LIVRES…
Gürbüz Doğan EKŞİOĞLU est en 1954. Il a reçu  64 prix, dont 23 internationaux. Illustrateur et caricaturiste pour divers journaux et magazines, il réalise également des couvertures pour les livres. Il pratique l’aquarelle, l’acrylique, l’huile et fabrique des objets insolites. Il dessine un univers fantastique, surréaliste et poétique qui parfois illustre les dérives ou problèmes de notre temps.  Il a exploité le thème du livre dont quelques images vous sont proposées ci-dessous. Vous en reconnaitrez peut-être certaines qui sont très connues, mais cela fait toujours plaisir de les revoir.
Nous vous recommandons de visiter son site : https://www.gurbuz-de.com/index-e.html
Si vous appréciez cet artiste, vous pouvez vous procurez des objets ou des posters
Le Copyright des images appartient à son auteur.

 

22-37

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , ,

LA MAGIE INTACTE DU LIVRE ANIMé ou POP UP BOOK…

LA MAGIE INTACTE DU LIVRE ANIMé ou POP UP BOOK…

Le livre animé est un objet magique.. Ces  papiers découpés conservent toute leur séduction et leur « merveilleux », dans le sens étymologique du terme.

Le livre animé est aussi appelé « livre à système », « pop-up book » en anglais, Leurs divers éléments se soulèvent, des volumes se créent, des tirettes font apparaitre dans personnages, des roues tournent…

Le copyright des photos appartient aux photographes et aux créateurs. Leurs noms étant souvent difficiles à trouver, nous faisons donc cette annonce globale.

L’origine en est lointaine, les racines plongent certainement dans l’Antiquité quelque part en Asie. C’est cependant à la fin du Moyen-Age, dans les manuscrits savants (anatomie, astronomie, voire religieux…) que ces « images animées » se font connaître : figures anatomiques dont on peut soulever les feuillets pour découvrir les différents muscles, puis le squelette. Quant à la volvelle, il s’agit d’un système de disques mobiles superposés qui permet d’animer une image,pour par exemple calculer les cycles de la Lune, montrer le mouvement des étoiles. Ce sont donc les ouvrages savants qui vont développer, en premier, cet art. L’essor de l’imprimerie va permettre de multiplier ces ouvrages et les animations de devenir familières.

VOLVELLE

Volvelle

Cosmographie de Petrus Apianus - 1524

Cosmographie de Petrus Apianus – 1524

On considère généralement que le premier “livre à système” est la Cosmographie de Pierre Apian, Des disques mobiles y montrent les mouvements célestes. Cet ouvrage n’était certainement pas unique en son genre. Il y en eut  certainement d’autres qui ne nous sont pas parvenus. Ci-dessous, trois volvelles d’Apian (APIAN (Petrus). Cosmographie, ou Description des quatre parties du monde, contenant la Situation Division, & Estendue de chascune Region & Province d’icelles.)

APLAN

La cosmographie d’Apian par Gemma Frisius a connu maintes au XVIe. Bien que le texte original d’Apian (Cosmographicus liber) fut édité en 1524, le plus ancien exemplaire catalogué est, à notre connaissance, une édition d’Anvers de 1529 détenue par la Cathedral Library.

 

L’ouvrage animé ancien le plus célèbre et le plus curieux a été édité en 1677. Il s’agit de Confession. Y sont répertorié tous les péchés possibles et un système de languette correspondant à chaque péché tentait à faciliter la confession. L’ouvrage sera réédité jusqu’au milieu du XVIIIe siècle. (Et soyez sûr que nous regrettons vraiment de ne pas en avoir trouvé de photos….

Les premiers livres à système pour enfant apparaissent en Angleterre en 1765 (Arqulinades, de Robert Sayer). Vont apparaître également les « livres magiques » dont le contenu est différent selon la manière dont ils sont ouverts. Apparaissent aussi les « peeps shows » ou « décors avec profondeur », comme une petite scène.

Le XIXe siècle sera l’âge d’or du livre animé. Il se déclinera sous diverses formes : personnages découpée à disposer dans un décor, livres à volets, livres à disques, livres à tirettes, livres en relief animés ou non. On voir même arriver les livres à musique. Les idées pour animer les ouvrages foisonnent car les innovations techniques, telle la lanterne magique ou encore la photographie stéréoscopiques viennent s’installer dans le paysage et il faut innover pour conserver les parts de marché.

Les éditeurs font preuve d’imagination et de dextérité. Lothar Meggendorfer, l’un des plus celèbres anime plusieurs sujets avec un seule languette.
Le plus célèbre des créateurs du XIXe siècle est l’allemand Lothar Meggendorfer, qui parvient à animer jusqu’à cinq sujets avec une seule tirette, Il créera un superbe cirque en relief peuplé de 450 personnages.

En France, on adapte les ouvrages anglais et allemand, puis une production française émergera.

La production est riche. Les contes traditionnels, les contes pour enfants vont être tous exploités, les ouvrages documentaires (sur la faune, la flore, etc) sont les plus courantes.  il existe une production très rare de livres érotiques animés. (Portes et Fenêtre, en 1840).

Les « pop up »vont également séduire les publicistes et tout les créateurs d’images, notamment dans le domaine de la carte postale.

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, les ouvrages aninés me vont pas tellement évoluer. Puis des éditeurs d’ouvrages pour la jeunesse vont relancer le genre entre les deux guerres.

Il faut attendre  1935 pour qu’un ouvrage connaisse un énorme succès : Mickey Hop-Là, par  Disney.

C’est après-guerre que des créateurs vont commencer à s’emparer de cet art. Dès les années soixantes, le terme ‘pop-up » devient courant. Les éditeurs américains relancent le genre et des centaines de livres plus inventifs les uns que les autres arriven en librairie. Tous les contes pour enfants sont revisités ainsi que les aventures de héros plus modernes. Les meilleurs Illustrateurs du moment participent à ce nouvel essor.

Le « pop-up » le plus vendu dans la monde reste La Maison Hantée, de Jean Pienkowski. Pour cette création de 1979, il a utilisé tous les systèmes d’animation connus. Le livre est également sonore.

 

 

 

 

Le livre animé est de nos jours un secteur éditorial proposant des milliers de titres. Le livre animé et le « pop-up » sous toutes ses formes sont désormais déclinés aussi en pièce unique que l’on peut acquérir dans diverses galeries d’art, de nombreuses expositions sont organisées dans le monde. Les musées les engrangent dans leurs fonds permanents.

 

Fabriquer une image « pop up »  n’est  pas vraiment  compliqué. C’est une affaire de géométrie, de calcul précis, d’une découpe parfaite et d’une bonne dose de patience pour les plus complexes. Pour s’initier, le plus simple est de commencer par la simple carte de voeux et d’ajouter petit à petit des motifs. Les plus spectaculaires pop up ne sont pas forcément les plus complexes lorsque l’on sait comment fonctionnent le découpage. Fabriquer des cartes ou petits livres animés est même actuellement une des activités courues dans le monde très actif du DIY.

Les livres se sont toujours appropriés les avancés technologiques qui pouvaient l’améliorer à mesure qu’elles naissaient : les livres profitèrent de l’essor de l’imprimerie, ils absorbèrent la photographie, l’impression couleur, les bruitages simples puis l’ajout de simples et courtes mélodie. L’arrivée des leds permet désormais d’ajouter de la lumière. Le livre absorbe toute les évolutions et nul doute qu’il utilisera toutes celles à venir avec la même aisance.

Ces livres, pièce unique ou non, ces cartes, ces objets publicitaires sont très collectionnés.

Le terme POP UP fait désormais partie du vocabulaire informatique. On a baptisé de ce terme le fenêtre qui s’ouvre brusquement sur l’écran quand on navigue parmi les sites du web.

Quelques images de livres, cartes, documents publicitaires….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(le copyright appartient aux auteurs dont nous n’avons pas trouvé l’identité.)

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

DISPARITION DE L’éCRIVAIN TOM WOLFE….

DISPARITION DE L’éCRIVAIN TOM WOLFE….

Mauvaise semaine pour les octogénaires de talent.

Tom Wolfe, 88 ans, vient de nous quitter. Essayiste, journaliste, il laisse aussi derrière lui  une oeuvre romanesque, mi-roman mi-reportage, mariage réussi du journalisme et de la fiction qui nous plonge dans les méandres de la vie américaine et de ses côtés les plus sombres, le tout accompagné souvent d’ un humour grinçant ;  il nous y fait partager avec précision le quotidien des Américains aisés et celui des habitants de l’Amérique profonde. Il est de la lignée des Sinclair Lewis et pairs, de la famille de ces romanciers américains qui explorent au scalpel leur société. Des romans à relire ou à découvrir.

Pour ceux qui ne l’ont jamais lu, vous pouvez commencer par Embuscade à Fort Bragg (Ambush at Fort Bragg),1997, c’est court et excessivement actuel.

 

Tom Wolfe et sa femme Sheila (à droite sur la photo)

Tom Wolfe, c’était aussi un style, un homme d’une élégance rare pour notre époque qui affichait un style vestimentaire travaillé jusque dans les moindres détails. Il suffit d’évoquer ses célèbres costumes en flanelle blanche coupés sur mesure, son impressionnante collection de chemises, ses chaussures faites sur mesure à Londres pour voir se dessiner sa silhouette.

 

Author Tom Wolfe poses in his New York apartment, Nov. 12, 1998. Wolfe, 68, just published his first novel in 11 years, a novel about Atlanta in the 1990s called « A Man in Full. » (AP Photo/Jim Cooper)

 

Bibliographie

Romans

Journalisme et essais

  • 1968 : Acid Test (The Electric Kool-Aid Acid Test) ; trad. Daniel Mauroc, Seuil, 1975
  • 1970 : Le Gauchisme de Park Avenue (Radical Chic & Mau-Mauing the Flak Catchers)
  • 1975 : Le Mot peint (en) (The Painted Word)
  • 1981 : Il court, il court le Bauhaus : Essai sur la colonisation de l’architecture (From Bauhaus to Our House) (publié en France en 2012)
  • 1985 : Sam et Charlie vont en bateau
  • 1997 : Embuscade à Fort Bragg (Ambush at Fort Bragg)
  • Où est votre stylo ? : Chroniques d’Amérique et d’ailleurs [« Hooking Up »], Robert Laffont, 432 p. (ISBN 978-2221193617)
  • Le Règne du langage [« The Kingdom of Speech »], Robert Laffont, , 216 p. (ISBN 978-2221197752)

 

 
Commentaires fermés sur DISPARITION DE L’éCRIVAIN TOM WOLFE….

Publié par le 15 mai 2018 dans Bibliothèque - Library, Ecriture_Writing, Ecrivain writer, Librairie Bookshop, Liseuse, Littérature Litterature, Roman américain, Salon du Livre

 

Étiquettes : , , , , , , ,

LIVRES ET DéCORATION SAISONNIERE EN PAPIER….

LIVRES ET DéCORATION SAISONNIERE EN PAPIER….

Nous fêtons ces jours-ci le grand renouveau de la nature. (Pâques pour les Chrétiens). Depuis l’Antiquité (et antérieurement, sous une forme ou une autre),dans le monde entier et dans toutes les civilisations, ce flamboyant  et généreux réveil de la nature a généré moult   festivités et rituels. Depuis  les temps anciens, l’oeuf  a symbolisé ce renouvellement de la vie, la floraison, la naissance d’une nouvelle génération, l’espoir des fruits futurs. Tout un imaginaire est né au fil du temps autour de cet événement, des histoires et des contes sont venus enrichir l’instant. Tout cela résonne dans la décoration de rigueur. Certains objets  ou symboles sont communs à tous les pays, d’autres arborent une originalité locale. Contrairement à Halloween ou à la période des fêtes de fin d’année, cette fête du Printemps peine  à renouveler son fond décoratif, cela malgré un notables  progrès noté toutefois depuis depuis quelques années.

Pourtant, le Printemps devrait aussi stimuler  l’imagination, n’est-ce pas ? La papier peut aider à faire fleurir l’imagination. Voici quelques exemples d’objets en papier pour votre déco en papier saisonnière…. (oeufs, petits lapins, poussins, chatons et autres bébés animaux, mais aussi fleurs, papillons…) pour participer à cette Fête du Printemps. Une partie de cette décoration pourra rester en place jusqu’à la mise en place de celle d’été.

Nous  en profitons pour remercier les Allemands à qui nous devons l’introduction de l’oeuf en chocolat. Ce qui n’est quand même pas négligeable comme apport.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , ,

LIRE AU COIN DU FEU en images…

LIRE AU COIN DU FEU en images…

Le bon côté de l’Hiver – qui en possède beaucoup –  ce sont aussi les moments de lecture  au coin du feu. Ajoutons une boisson et un chat  et nous avons les ingrédients pour quelques heures de pures délices. Les puristes pourrons ajouter un cinquième élément : les grosses chaussettes de laine.

Voici quelques images  de ces moments en compagnie des livres…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

EN TURQUIE, LES EBOUEURS SAUVENT LES LIVRES ET OUVRENT UNE BIBLIOTHEQUE GRATUITE……

Partout dans le monde des personnes sauvent des livres et les remettent dans le circuit, leur offrant une nouvelle vie. La dernière bonne nouvelle nous vient de Turquie. Voici encore une  initiative basée sur le bon sens et qui fonctionne sur la récupération, le don de livres et le recyclage. Nous souhaitons la bienvenue à ces sauveteurs dans la grande fraternité des amoureux des livres et nous souhaitons une  longue vie à leur bibliothèque.

Et, ce qui ne gâte rien, l’ancienne usine, sobre bâtiment de briques rouges dans laquelle est installée la bibliothèque, possède de beaux couloirs voûtés qui sont parfaitement adaptés pour la création d’espaces calmes, confortables et conviviaaux.

Ci-dessous, un article complet sur le sujet ;  Copié/collé de l’article paru sur le site CULTUREBOX .  https://culturebox.francetvinfo.fr/livres/a-ankara-les-eboueurs-ont-cree-une-bibliotheque-dans-une .usine-desaffectee-268199

 

A Ankara, les éboueurs ont créé une bibliothèque dans une usine désaffectée

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

Mis à jour le 19/01/2018 à 17H19, publié le 19/01/2018 à 11H05

La bibliothèque des éboueurs d’Ankara, installée dans une usine désaffectée (16 janvier 2018)

A Ankara, les livres abandonnés revivent entre les murs d’une ancienne usine en briques, où un groupe d’éboueurs a installé, il y a sept mois, une bibliothèque surprenante qui compte déjà plus de 4.750 ouvrages récupérés dans les poubelles lors des tournées de ramassage des ordures dans la ville. Une initiative dont on parle beaucoup, en Turquie et à l’étranger.

La bibliothèque des éboueurs est installée dans une usine d’Ankara abandonnée depuis 20 ans. Ils s’y détendent désormais pendant leurs pauses, avec un bon livre ou autour d’une partie d’échecs.
 
Le lieu leur était d’abord réservée, à eux et à leurs familles, pour qu’ils puissent emprunter des ouvrages pendant 15 jours. Mais elle est maintenant ouverte au public, explique son responsable Emirali Urtekin, qui a décoré son bureau avec des trésors récupérés, comme des magazines ou des machines à écrire.

Il faudrait peu de chose pour que ce bâtiment de briques rouges soit entièrement mis en valeur

Au moins 1.500 livres attendent encore d’être rangés sur les étagères, et les arrivées ne faiblissent pas, ajoute-t-il. Ici, rien n’est gâché : les livres devenus illisibles sont convertis en supports pour les autres et les lampes elles-mêmes sont faites à partir d’anciens tuyaux de cuivre. Outre la bibliothèque, les éboueurs ont aménagé dans l’ancienne usine une échoppe de barbier, une cafétéria, des espaces de repos et les bureaux des administrateurs.

A Ankara, des éboueurs se détendent en lisant dans la bibliothèque qu'ils ont montée dans une usine désaffectée A Ankara, des éboueurs se détendent en lisant dans la bibliothèque qu’ils ont montée dans une usine désaffectée

© Adem Altan / AFP

De « Harry Potter » à Orhan Pamuk

Romans à l’eau de rose, livres d’économie, thrillers, contes pour enfants… les livres sont classés en 17 catégories, un nombre susceptible d’augmenter. On y trouve la saga « Harry Potter », non loin de « Cinquante nuances de Grey », ainsi que des romans de Charles Dickens, J.R.R. Tolkien et du prix Nobel turc Orhan Pamuk.
 
« Nous leur avons donné une deuxième vie (…) et ils sont désormais disponibles gratuitement », se réjouit Emirali Urtekin.
 
La bibliothèque est ouverte 24 heures sur 24 pour les quelque 700 éboueurs qui travaillent dans la municipalité de Cankaya. Elle est tenue par Eray Yilmaz, 20 ans, qui recense soigneusement les entrées et sorties des ouvrages. Selon lui, 147 livres ont déjà été empruntés.

 

Un grand mouvement de curiosité, en Turquie et à l’étranger

« Lire des livres développe l’intelligence des gens, encourage les idées nouvelles (…) Ici nous faisons découvrir ces idées aux gens », dit le jeune homme, salarié à plein temps de la bibliothèque. « C’est quelque chose qui rend plus qu’heureux. J’apporte des livres à ma mère, aussi. »
 
Malik Ercan, un éboueur venu chercher de la lecture pour sa femme et son enfant, a récemment fait visiter les lieux à son cousin qui ne vit pas à Ankara. « Il vient de Sivas (centre de la Turquie). Il en avait entendu parler dans les journaux, il voulait voir. »
 
« De plus en plus d’amis appellent (…) et disent ‘fais-nous voir, c’est très inhabituel' », poursuit Malik Erca, qui travaille avec la municipalité depuis deux ans et demi.
 
La bibliothèque a suscité beaucoup de curiosité, en Turquie et à l’étranger, au grand bonheur de Emirali Urtekin qui explique recevoir désormais des livres en plus, qui ne proviennent pas des poubelles.

 

La bibliothèque vit aussi désormais de dons

Certains en font acheminer depuis d’autres villes turques, ajoute-t-il, et quelques Ankariotes les jettent maintenant dans des sacs plastique distincts des autres déchets pour faciliter la tâche des éboueurs.
 
« Nous recevons beaucoup de visiteurs, mais aussi des donations. Les gens disent ‘c’est un si beau projet, nous voulons le soutenir », sourit-il.
 
Certains découvrent la bibliothèque en faisant du vélo dans la vallée où elle est située, et Emirali Urtekin espère attirer plus de monde avec l’été.

Une bibliothèque mobile dans les écoles

Aucune extension de l’espace actuel n’est prévue pour l’instant mais le gérant planche sur d’autres idées pour réutiliser les livres abandonnés. Il prévoit dès cette année une bibliothèque mobile qui se rendra tous les 15 jours dans des écoles d’Ankara. Certains établissements scolaires qui manquent d’ouvrages ou n’ont pas de bibliothèque ont déjà contacté Emirali Urtekin.
 
Ces visites scolaires seront aussi musicales, avec un groupe de 11 éboueurs utilisant qui jouent avec des poubelles vides et de vieux bouts de métal. Ce groupe est né à peu près en même temps que le projet de bibliothèque, de la même volonté de trouver d’autres activités autour du travail. « Nous sommes heureux », explique le manager. « Cela nous a donné une nouvelle identité. »

Commentaire : Nicolas Lemarignier

 

 
Commentaires fermés sur EN TURQUIE, LES EBOUEURS SAUVENT LES LIVRES ET OUVRENT UNE BIBLIOTHEQUE GRATUITE……

Publié par le 19 janvier 2018 dans Bibliothèque - Library, Craft, DIY,, DIY, Don de Livres, DON DE MOBILIER, Donation - Donateur, Ecrivain writer, Education, Lecture-Reading, Littérature Litterature, Little Free Library, Nouvelle économie, Patrimoine, Récupération Recyclage, Tourisme-Tourism

 

Étiquettes : , , , , , ,

ETIQUETTE ET MARQUE-PAGE………….

ETIQUETTE ET MARQUE-PAGE………….

Pour exploiter un vieux livre tout démantibulé, les idées de manquent pas… Cette fois ce sont l’étiquette et le marque-page qui sont sous les projecteurs :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,